ANTISEMITISME : L’EXEMPLE ANGLAIS QUE MACRON DEVRAIT SUIVRE

By  |  8 Comments

Incitation: la Grande-Bretagne menace de réduire son aide à l’Autorité Palestinienne
Le parlement britannique a voté en première lecture une proposition de loi visant à réduire significativement l’aide de Londres à l’Autorité Palestinienne en raison de l’incitation dans les programmes scolaires. L’initiative revient à deux députées travaillistes pro-israéliennes de la Chambres de communes, Joan Ryan et Dame Louise Hellman, toutes deux dirigeantes du groupe “Labour Friends of Israel”.
Le texte de loi prévoit la suppression de dizaines de millions de livres sterling par an consacrés au système éducatif de l’Autorité Palestinienne si cette dernière ne s’aligne pas sur les standards de l’Unesco concernant l’éducation.
Ces deux députés se sont notamment basées sur un rapport publié par l’institut IMPACT-se, (Institute for Peace and Cultural Tolerance in School Education), rapport rédigé par le Dr. Eldad J.Pardo de l’Université hébraïque de Jérusalem sur les nouveaux ouvrages scolaires utilisés dans les écoles de l’AP pour l’année 2018/2019.
Les deux députées avaient d’abord ce rapport au ministre Alistair Burt, chargé des Affaires du Proche-Orient et d’Afrique du Nord, et entre autre, de l’aide financiaire à l’Autorité Palestinienne. Mais celui-ci n’avait pas donné suite. Elles ont donc élaboré un texte de loi qui oblige le parlement et le gouvernement à se prononcer. Cette initiative leur a d’ailleurs valu des critiques virulentes au sein de leur propre parti.
Ces deux courageuses femmes espèrent désormais que le processus législatif sera achevé d’ici la fin du mois de mars. Le texte de loi notamment l’obligation pour le gouvernement britannique de publier chaque année un rapport concernant le contenu des ouvrages scolaires employés dans les écoles sous contrôle de l’Autorité Palestinienne et voir s’ils respectent les standards internationaux.
Dame Louise Hellman a déclaré: “Dans ces ouvrages scolaires il n’apparaît aucune aspiration à la paix avec Israël, il n’y a aucune référence aux accords déjà signés, les enfants apprennent dès l’âge de cinq ans qu’ils devront être des ‘shahids’ et que le Jihad est la valeur la plus importante dans la vie”. De son côté, le directeur-général d’IMPACT-se, Marcus Scheff souligne qu’il n’y a rien dans ces rapports successifs fournis par cet observatoire qui ne soit ignoré par le gouvernement britannique, y compris les nombreux thèmes ouvertement antisémites. Il a également indiqué qu’une initiative similaire est en cours au Congrès américain ainsi qu’au parlement européen.
A la limite entre utopie et naïveté, Dame Louise Hellman a déclaré au journal Israël Hayom: “Il faut faire pression sur l’Autorité Palestinienne pour qu’elle cesse l’incitation à la haine dans ses écoles. Nous sommes en faveur de l’Education, mais pas pour l’incitation. Comme il s’agit d’une proposition de loi personnelle il sera difficile de la pousser pour qu’elle arrive à son achèvement mais je pense que le fait même qu’elle provoque un débat obligera le gouvernement à se prononcer, à agir et changer sa politique”. Et quant aux attaques dont elle est l’objet au sein de son parti: “Je parle contre l’antisémitisme, je dénonce les prises de position de la direction de mon parti et je continuerai à le faire. Mais d’un autre côté je suis très soutenu par le groupe d’amitié avec Israël au sein du Labour”.
Il faut souligner avec satisfaction cette initiative venant de représentantes d’un Parti travailliste européen, chose rare aujourd’hui, même de la part d’élus juifs.
Source :
https://lphinfo.com/incitation-la-grande-bretagne-menace-de-reduire-son-aide-a-lautorite-palestinienne/

happywheels

8 Commentaires

  1. jeannine zimner

    12 janvier 2019 at 11 h 49 min

    Enfin, ils se réveillent, il était temps de cesser les aides financières à des terroristes anti-juifs

  2. Rosa SAHSAN

    12 janvier 2019 at 14 h 33 min

    Avec sa mentalité d’antisémite c’est sûr que le petit président va suivre l’exemple de la Grande Bretagne.
    Au contraire, il va se précipiter pour combler ce vide grâce à nos impôts.
    ROSA

  3. Jacko lévi

    12 janvier 2019 at 16 h 31 min

    Pfttt

    autant apprendre aux chiens a miauler au lieu d’ aboyer…

    le vaste chenil que sont Gaza et l’ auto-ridée,trés cabossée même, palestichienne ne peut etre combattu qu a coups de tatane dans leurs gueules vociférantes

    il n’ y aura JAMAIS de paix avec ces gens là….Les arabes n’ entendent que le mot « Chiade!! Chiade !! Chiade !!  » et ils tentent de répandre leur merde partout

  4. Gilles-Michel De Hann

    12 janvier 2019 at 18 h 07 min

    Menace de réduction significative ?

    Et pourquoi pas une suppression pure et simple à effet immédiat ?

  5. Franccomtois

    12 janvier 2019 at 22 h 19 min

    Pauvres gosses dans quel monde ils vivent.Filer des tunes á des salopards des differentes autorités palos qui pour vivre confortablement n´hésitent pas á pourrir la vie d´enfants.Á tout les salopard qui disent vouloir défendre la « cause » palos vous êtes de véritable pourriture.Un enfant arabo-muzz vit sûrement mille fois mieux en Israel qu´avec ses congéneres.
    Une video de Dima Tayeh, une Arabe israélienne musulmane luttant contre le BDS.
    https://youtu.be/fe2lP3VhQhU
    Je n´ai pas trouvé la Video traduite en Francais,elle est sous-titré en Anglais.

  6. AZERTY77

    13 janvier 2019 at 14 h 09 min

    https://youtu.be/Q1H4nvZjWbY AHMED MOUALEK L’ANTISEMITE NOTOIRE CONTINUE À CRACHER SUR LES JUIFS. QUE FONT LES AUTORITÉS ???????

  7. vrcngtrx

    13 janvier 2019 at 23 h 49 min

    • stop ou encore

      17 janvier 2019 at 8 h 47 min

      les Anglais sont des Anglais….. mack-rond c est mack-rond ne pas confondre , essayez de faire des chats avec des chiens , réponse c est impossible >ça ne marche pas<.

Publier un commentaire

Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *