Bruno Retailleau veut interdire les « listes communautaristes » dans une proposition de loi

By  |  7 Comments

Le patron des sénateurs LR va déposer une proposition de loi “pour contrer ce qui est une forme de sécession”.
Les listes communautaristes constituent-elles une volonté de rupture avec la République ? C’est en tout cas l’avis de Bruno Retailleau, qui a fait savoir auprès du Journal du Dimanche, le 20 octobre, qu’il comptait déposer une proposition de loi pour interdire lesdites listes. L’objectif, selon lui, est de « contrer ce qui est une forme de sécession ». À terme, il préconise d’inscrire dans la Constitution que « nul ne peut se prévaloir de sa religion pour se soustraire à la règle commune ».

Opposé à ce que des listes veuillent « privilégier une partie de la population alors que notre République est indivisible », le patron des sénateurs Les Républicains propose ainsi « d’interdire tout financement public d’un mouvement communautariste, qui ne respecterait pas les principes de souveraineté nationale et de laïcité, et de prohiber, sous le contrôle du juge administratif, les candidatures et la propagande électorale communautaristes ».
Par ces termes, l’élu de Vendée évoque là les « signes religieux comme le voile sur les affiches ou les professions de foi », dont il souhaite l’interdiction. « Nous souhaitons aussi que les élus, dans l’exercice de leur mandat, soient désormais tenus à une stricte neutralité, comme c’est le cas pour les fonctionnaires, lorsqu’ils représentent la collectivité, notamment lors des cérémonies officielles ou des réunions des assemblées territoriales », poursuit-il.

Car aujourd’hui, le devoir de neutralité religieuse ne concerne pas les conseillers municipaux, selon la jurisprudence de la Cour de cassation. Le président de la région Hauts-de-France, l’ex-LR Xavier Bertrand, s’était lui aussi ému de cette absence de législation, demandant au gouvernement d’interdire les listes communautaires. Côté gouvernement, justement, le ministre Sébastien Lecornu, chargé des Collectivités territoriales, a préféré appeler, quelques jours plus tôt, à constituer « des fronts républicains locaux » pour faire face aux listes communautaires en mars 2020.
Cette proposition de loi fait suite, notamment, à la liste présentée lors des dernières élections européennes par l’Union des démocrates musulmans français (UDMF), qui « veut maintenant en présenter aux municipales », peste Bruno Retailleau. Créée en 2012, l’UDMF avait recueilli moins de 29 000 voix au scrutin européen, avec toutefois des pics dans certaines communes franciliennes. Pour Bruno Retailleau, « l’islam politique tente de construire une contre-société à visée séparatiste et antirépublicaine » contre laquelle Emmanuel Macron, faisant preuve d’une « formidable ambiguïté », ne saurait pas lutter.

Source : https://www.valeursactuelles.com/politique/bruno-retailleau-veut-interdire-les-listes-communautaires-111990
Le parti se revendique de l’anti-impérialisme, de l’antisionisme et de l’anticolonialisme. Son fondateur Nagib Azergui le place sur l’aile gauche de l’échiquier politique, attaché à la « valeur du travail » et à la famille2. Le journaliste Laurent de Boissieu décrit l’Union des démocrates musulmans français comme islamiste.
L’UDMF souhaite le développement du halal dans une vision de création d’emplois, l’instauration de cours d’éducation civique et de philosophie permettant de « faire réfléchir et débattre les jeunes » ainsi que le droit au port du voile à l’école. Il veut lutter contre l’islamophobie, notamment par l’instauration d’une directive européenne qui permettrait de dissoudre tout groupe ou média raciste. Il entend également lutter contre la pollution plastique et les pertubateurs endocriniens, contre les paradis fiscaux et les lobbys, « lever le secret bancaire des entreprises européennes »1, sortir la France de l’OTAN et donner le droit de vote aux étrangers

happywheels

7 Commentaires

  1. Poissonchat

    20 octobre 2019 at 19 h 11 min

    Trop tard,le conseil d’état et les tribunaux administratifs se chargeront de casser tout projet d’interdiction(discrimination,liberté,amalgames blablabla).
    Le pire,c’est que ces gens ont annoncé depuis des décennies leur projet de profiter du droit occidental pour asseoir leur islam politique legalement.
    Et pas un connard(en politique) ne s’est levé contre ça.
    C’est facile d’avoir de bonnes idees avant des élections…
    Pour penser qu’un pays allié du qatar fasse quoique ce soit contre cette logique,il faut être sacrement naïf(pour rester poli).
    Après tout les mougeons ont voté pour ça depuis des années,donc c’est bien qu’ils goutent un peu à leur m*rde et qu’ils voient les conséquences de leurs actes.
    Ras le fion des autruches qui sortent subitement tête du sable alors qu’ils avaient de quoi agir depuis tout ce temps.

  2. Claude

    20 octobre 2019 at 19 h 27 min

    « Les listes communautaristes constituent-elles une volonté de rupture avec la République  »

    Non, mais c’est maintenant que vous vous réveillez !vous rigolez je pense!

    Avec listes communautaristes ou sans, la rupture avec la République , il y a longtemps qu’elle est consommée. officieusement du moins, mais ces quartiers déjà nommés, à raison, « quartiers perdus de la République » ne sont déjà plus sous sa coupe, et ils attendent juste le moment où ils seront assez forts, (comportements habituels chez les muzz) pour officialiser la chose et appeler à la sécession.

    La police n’y met plus les pieds ou alors fait marche arrière, les pompiers se font agressés , en général, ils évitent ces quartiers où les lois de la République sont bafoués , ils reconnaissent n’obéir qu’à Allah.

    Les marchés ont été vidé de leurs marchants de la campagne avec leur bons pâtés et autres cochonnailles ils règnent seuls à présent et tout est hallal.

    la drogue, les armes, tout y est et pensez à ces quelques personnes non musulmanes , qui vivent encore dans ces zones, en pensant que le jour où ça pétera que faire pour nous ? ne comptez sur personne, en tous cas pas sur la police qui ne peut même pas se défendre elle même et est souvent elle même, c’est le comble, obligée de fuir.

    C’est actuellement notre préoccupation première, comment nous en sortirons nous .car nous savons qu’un jour à l’autre ça va éclater, l’armée bien sûr , mais pour ma part , je n’aurais guère le temps d’attendre un sauveur, car le 1er à m’égorger sera mon voisin de palier , la porte à côté , islamisé jusqu’au cou, sachant que je suis juive et me montrant sa haine un peu plus fort chaque jour.

    • MAGUID

      21 octobre 2019 at 3 h 59 min

      Les Français, sous pression des merdias, ont été tellement terrorisés par les petits cris d’un chiouaoua qu’ils ont couru se réfugier dans l’antre d’un pitbull enragé et affamé. Cela s’est passé aux dernières élections.

  3. Claude

    20 octobre 2019 at 19 h 28 min

    Leurs Marchands

  4. Bertrand Jean-Michel Escaffre

    20 octobre 2019 at 20 h 49 min

    Mouais.

    Remplacer le fascisme d’une certaine différence par le fascisme de la fausse neutralité.

    Autrement dit c’est de la merde et c’est comme ça depuis 1789.

  5. Franccomtois

    21 octobre 2019 at 7 h 22 min

    Claude,bien résumé.Nous nous sommes partis,une oppportunité c´est offerte et nous l´avons saisie.Pour les politiques je rejoins Poissonchat.Le mal est fait et tout les politiques y ont contribué et ceci de l´extreme droite á l´extreme gauche,seul leurs intêrets comptent,les places sont bonnes et permettent une vie confortable á ces parasites apatride sans foi ni lois sur le dos du peuple.Pour les gens modeste que reste t-il?vivre dans des quartiers gangrénés par les racailles et des salafistes,une éducation nationale bas de gamme,des hôpitaux de brousse,culture au rabais,retraite pour nos anciens qui en font des quasi mendiants même chose pour les salariés….Et pour couronné le tout une insécurité digne du moyen-âge.
    Tiens j´ai lu que MLP serait pour interdire la kippa au même titre que le voile,pas bien la Madame.Pour moi le voile ne me dérange pas s´il est discret et la kippa n´a jamais provoqué de par sa discrétion tout comme ce qui la porte,je ne sait pas vous les commentateurs comme la LDJ mais je n´ai jamais vu de racailles avec une kippa sur la tête insulté la république et persécuter les honnêtes gens.Que MLP aille plus loin en interdisant le port du crucifix pendant que l´on y est.Moi je suis fier d´avoir mon crucifix autour du cou en tant que Chrétien plus une étoile de David pour marquer mon amitié á mes ami(e)s juifs qui nous ont quand même amené un homme de Dieu bon et rebel du nom de Jésus.
    Je sais que tout le monde connait ce film mais je ne peux m´empêcher de le mettre ici pour donner un moment non négligeable de gaité vu les temps sombre que nous traversons.
    -Les aventures de Rabbi Jacob (le film complet) 1973
    https://youtu.be/P3q5kXKNe6c

  6. benjamin

    21 octobre 2019 at 17 h 56 min

    il serait bon d ajouter a cette proposition de loi l interdiction des listes antisionistes comme jadis du temps de naboleon a l elysèè celle de m bala m bala !!allez Retailleau va au bout !! courage !!car antisioniste est bien pire que communautariste musulman of course !!

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *