L’antisémitisme nauséabond de Welcome To New York

By  |  1 Comment

CRITIQUE -Le Figaro a vu le film d’Abel Ferrara inspiré de l’affaire DSK divulgué samedi soir sur la plage cannoise du Nikki Beach. Hésitant entre le documentaire animalier sur la vie sexuelle des bêtes et le film porno cheap,…** Anne Sinclair, rebaptisée Simone et interprétée par Jacqueline Bisset, n’apparaît qu’à la moitié du film. La nouvelle de l’arrestation de son mari tombe alors qu’elle est à un dîner où on la salue comme une amie d’Israël. C’est la première d’une suite d’allusions qui confondent juifs, pouvoir et argent. D’autres avant nous ont relevé cet amalgame. La dernière partie, qui réunit le couple dans l’appartement même qu’avait loué Anne Sinclair à New York, dédouane DSK, humain, trop, humain, incapable de contrôler ses pulsions.
Simone Sinclair, une femme manipulatrice et ivre de pouvoir
Simone Sinclair, elle, apparaît comme une femme manipulatrice et ivre de pouvoir: «Il a détruit tout ce que j’ai construit.» Devereaux la renvoie à sa fortune, et aux raisons de cette fortune. «Tout le monde sait ce que ta famille a fait pendant la guerre», insinue t-il. «1945, une très bonne année!» Une interprétation d’un goût d’autant plus douteux qu’Anne Sinclair est la petite fille du collectionneur d’art Paul Rozenberg,

dont les tableaux ont été spoliés et qui a fui le nazisme. Que l’ancien drogué Abel Ferrara et l’autodestructeur Depardieu se reconnaissent en DSK, homme «suicidaire», c’est leur droit. Mais ils le font sur le dos d’Anne Sinclair, ajoutant à la misogynie un antisémitisme nauséabond.
lire la critique du FIGARO en cliquant sur le lien ci-après

http://www.lefigaro.fr/festival-de-cannes/2014/05/18/03011-20140518ARTFIG00107–l-antisemitisme-nauseabond-de-welcome-to-new-york.php

happywheels

1 Comment

  1. david

    19 mai 2014 at 0 h 42 min

    Le discours fasciste s’affiche aujourd’hui au grand jour, et à la vue de tous!
    Le négationnisme pointe du doigt à présent l’intégrité des juifs, pour mieux en justifié sa haine séculaire.
    Que font-ils philosophes, politiques, pouvoirs publics pour le dénoncé, le traqué?
    Si l’on n’y prend pas garde, l’anti judaïsme rentrera dans les mœurs aux grand dam de la république.

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *