Observatoire juif de France : Jérôme Bourbon, le directeur de publication de Rivarol comparaissait devant la XVIIe chambre du tribunal correctionnel de Paris

By  |  3 Comments

Communiqué de presse : Le 20 mars dernier, Jérôme Bourbon, le directeur de publication de Rivarol comparaissait devant la XVIIe chambre du tribunal correctionnel de Paris.

Le mercredi 20 mars 2024, Jérôme Bourbon, le directeur de publication de Rivarol comparaissait devant la XVIIe chambre du tribunal correctionnel de Paris pour trois affaires distinctes, suscitant une attention particulière de la part de l’Observatoire Juif de France (OJF).
Les accusations portées contre M. Bourbon incluent des allégations d’homophobie, de contestation de crimes contre l’humanité et de provocation à la discrimination.
Au terme d’une audience tendue, le procureur de la République a requis une peine de 18 mois de prison ferme, assortie d’une amende de 15 000 euros. Malgré les tentatives de défense, aucune forme d’aménagement de peine n’a été envisagée, ce qui souligne la gravité des accusations portées contre M. Bourbon.
De plus, l’OJF réclame des dommages et intérêts à hauteur de près de 30 000 euros, en plus de trois publications judiciaires aux frais du condamné dans des journaux nationaux renommés. Ces exigences démontrent la fermeté avec laquelle nous combattons l’antisémitisme et toutes les formes de discrimination.
En outre, le vice-président du RN, M. Sébastien Chenu, réclame également des dommages et intérêts en raison d’allégations d’homophobie dans un article publié précédemment. Cette démarche souligne l’importance de lutter contre toutes les formes de discrimination, quelles qu’elles soient.
Les jugements rendus le 21 mai prochain seront suivis de près par l’OJF.
Nous restons engagés dans la lutte contre l’antisémitisme et toute forme de haine, et nous continuerons à travailler avec les autorités compétentes pour assurer la sécurité et la justice pour tous.
René LEVY
Pour plus d’informations, contactez nous par courriel
[email protected]
Pour consulter ce communiqué en ligne:
https://ojdf.org/2024/03/communique-de-presse-le-20-mars-dernier-jerome-bourbon-le-directeur-de-publication-de-rivarol-comparaissait-devant-la-xviie-chambre-du-tribunal-correctionnel-de-paris/

happywheels

3 Commentaires

  1. joseparis dit :

    Bravo aux avocats, mais j’ai plus que des doutes sur le fait qu’il fasse réellement les 18 mois ferme. On peut rêver. La seule chose qui change de d’habitude, ce sont les accusations d’homophobie qui peuvent faire pencher la balance vers un emprisonnement. Les accusations d’antisémitisme ne comptent généralement pas pour les magistrats français.

  2. Zeev dit :

    Les 18 mois fermes sont mérités!
    Avec sa haine antijuive il en a fait des dégâts!

  3. protagoras dit :

    Raté sur le physique
    Raté sur l intellect
    Raté sur la séduction

    Il m inspirerait presque de la pitié si cet individu n était pas aussi dangereux…

Publier un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.