Tentative de meurtre à caractère terroriste sur un surveillant de la prison de Laon

By  |  3 Comments

Ce matin au centre de pénitentiaire de Laon, un 1er surveillant a subi l’assaut d’un détenu muni d’une paire de ciseaux. Il a crié « Allah Akbar » lors de son attaque.
Selon les syndicats, l’assaillant était éligible à une libération conditionnelle, à laquelle l’administration semblait favorable. Mais pour un simple problème de cigarette avec un codétenu, l’homme s’est jeté sur l’agent, ciseaux à la main et criant « « ALLAH AKBAR, sales mécréants, c’est pour Allah bande d’enculés ».
Toujours selon le syndicat, son but était clairement d’enfoncer la paire de ciseaux dans la nuque du surveillant pour le tuer. Fort heureusement, les agents qui étaient présents, ont réussi à contraindre l’agresseur et son arme par destination… Ils sont passés de justesse à coté d’un drame.

La victime s’en sort par miracle avec des blessures légères et un énorme choc psychologique. Un deuxième agent a également été touché sans gravité.
Le parquet ne retiendra pas le caractère terroriste de cette attaque. Pourtant, l’individu avait déjà fait l’objet d’un suivi pour radicalisation islamiste à la demande des services de renseignements en 2018 et est connu pour fréquenter un détenu « TIS » (incarcéré pour des faits en lien avec le terrorisme islamiste) et pour avoir radicalisé un de ses codétenus explique Fo Pénitentiaire.
Source :
https://actupenit.com/2020/04/03/tentative-de-meurtre-a-caractere-terroriste-sur-un-surveillant-de-la-prison-de-laon/

happywheels

3 Commentaires

  1. Franccomtois

    4 avril 2020 at 12 h 42 min

    Et la légitime défense?Ne sont-ils pas armés les matons?Une balle entre les 2 yeux de l´adepte de l´amour,de la toléRANCE et surtout n´oublions pas de pet heu pardon paix et le gardien aurait rendu un grand service á la nation.

  2. Paul06

    5 avril 2020 at 7 h 00 min

    Surprenant, ce sont toujours des adeptes de la ‘religion d’ amour et de paix’…

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *