Une Kalachnikov dans la manifestation pro-Gaza de Paris ?

By  |  5 Comments

Un homme avec une kalachnikov qui semble réelle lors de la manifestation pro-Gaza © RF-Nathanaël Charbonnier
Lors de la manifestation propalestinienne de samedi à Paris, qui a rassemblé quelques milliers de personnes dans le calme, des simulacres d’exécutions ont été organisés. L’un des manifestants avait une Kalachnikov.
Un homme en treillis, un fusil d’assaut à la main, dans les rues de Paris ? Une nouvelle manifestation en soutien aux Palestiniens s’est déroulée samedi dans le calme à Paris. Quelques milliers de personnes ont défilé pour dénoncer l' »agression israélienne » à Gaza et réclamer la « levée » du blocus » de l’enclave palestinienne.

Un important dispositif de sécurité avait été déployé pour prévenir tout débordement à l’occasion de cette manifestation. Mais au cœur de cette manifestation, l’un des reporters de France Info a aperçu, en pleine rue, un homme muni de ce qui ressemblait à une Kalachnikov.
« Jamais dans une manifestation »
A l’arrière du cortège, alors que plusieurs délégations ont déjà bien avancé sur le boulevard Montmartre, un camion s’arrête. C’est celui d’un collectif Cheickh Yassine qui se livre à un simulacre d’exécution. Plusieurs enfants, allongés au sol, représentent les cadavres palestiniens et des bruitages de tirs sortent des enceintes.
Nathanael Charbonnier prend des photos pour France Info, il raconte ce qu’il a vu derrière son objectif. « Il y avait un homme habillé en militaire avec ce qui semblait vraiment être une Kalachnikov. Il faisait le tour des enfants et faisait semblant de tirer sur eux. Il est parti assez vite et est remonté dans le camion qui abritait la sono ». Il confie que cet homme était « caché par pas mal de gens qui regardaient donc on peut imaginer que les policiers n’aient pas forcément vu l’arme ».


Une centaine de personnes autour, hurle de manière décomplexée, leur soutien au Hamas et appellent d’ailleurs à la résistance armée. Jean Huon est expert judiciaire en armement, il est notamment l’auteur d’Histoire de la kalachnikov. A la vue des photos, il confirme qu’il s’agit très probablement d’un fusil d’assaut.
« L’agencement du canon et le chargeur cintré ressemblent aux Kalachnikovs AK47 », mais précise-t-il, « que ce soit un vrai ou une copie, c’est absolument interdit. C’est la première fois depuis plus de 40 ans que je m’intéresse à l’armement que je vois ça ». Jean Huon a l’habitude de voir de telles armes dans le cadre d’affaires qui lui sont soumises par la justice, mais « jamais dans une manifestation ».
Selon la préfecture de police de Paris, les policiers ont été informés de la présence de ce qui semblait être une Kalachnikov dans un véhicule, mais n’en ont pas trouvé trace.
lire l’article de FRANCEINFO en cliquant sur le lien ci-après

http://www.franceinfo.fr/actu/faits-divers/article/une-kalachnikov-dans-la-manifestation-pro-gaza-de-paris-547543

happywheels

5 Commentaires

  1. Fitoussi

    10 août 2014 at 17 h 06 min

    Puisque les israéliens ne sont pas équipés de kalash,
    le treillis camouflé.
    Les israéliens portent un treillis uni.
    Dans ce coin seul le Hamas est équipé de kalash et de treillis camouflés.
    L’illustration est donc : un (pseudo) milicien du Hamas tire sur des enfants C’est Mohamed Mérah exécutant des enfants juifs à bout portant d’une balle dans la tête à Toulouse qu’ils veulent imiter ?

  2. Cohen Georges

    10 août 2014 at 17 h 07 min

    La comparaison prouve que si c’est un jouet, il est très réaliste et quand bien même, si c’était un jouet, l’usage et le contexte en font une arme par destination, selon les lois de la République, l’article L.317-8 sanctionne cela de 10 ans d’emprisonnement et de 500 000 euro d’amende. Si un Policier ou un Gendarme ouvrait le feu sur le porteur de cette arme, il serait dans son droit et même dans son devoir de légitime défense envers les personnes que menace cet individu.
    Il est vrai que le Hamas n’a fait montre d’aucune agressivité envers Israël. Il s’agit d’une attaque unilatérale et gratuite. Israël frappant principalement les écoles et les enfants afin de s’assurer le soutien international.
    C’est grotesque. Toutes ces Manif pro palestine sont en général le prétexte d’une propagande islamiste ou l’occasion d’exprimer son anti-sémitisme en toute liberté.

  3. Albert Chouchan

    10 août 2014 at 17 h 07 min

    Dans la catégorie « voyeurisme », la mise en scène est intolérable… Fausses dépouilles enroulées du drapeau palestinien sur le macadam parisien, jeunes en tee-shirt jaune brandissant des mannequins de cadavres d’enfants et puis touche finale à l’abomination, cette photo en live du tireur en tenue militaire qui met en joue des gamins gisant sur le pavé… Avec leurs ballons de baudruche ! La monstruosité du détail qui tue. Les enfants n’ont-ils donc pas d’autres jeux que de se prêter à la mascarade de parents irresponsables, quand ceux de Gaza servent de boucliers humains au Hamas et que l’actualité nous inonde déjà de clichés barbares pris sur le vif ? Il n’est plus question ici de manifestation mais bel et bien d’une opération de propagande, dont on n’a que faire en France.

  4. Gozou

    10 août 2014 at 17 h 42 min

    Faut pas touché a fabius sur votre site??? On éfface mes commentaires mr le censeur!! Fabieu a le sang contaminé sur les mains c’est un traitre juif ki carbure au pétrole am israel hai et les judas de ka communauté seront jugés par d. Signé jmk gouzou

    • liguedefensejuive

      10 août 2014 at 21 h 05 min

      Le scandale de l’affaire du sang contaminé viendra aussi entacher le bilan du passage de Laurent Fabius à Matignon : selon ses détracteurs, des retards dans la mise en œuvre de mesures préventives auraient entraîné la contamination par le virus du sida de patients ayant subi une transfusion sanguine. À la suite de la révélation de l’affaire en 1991 de la déclaration de François Mitterrand du 9 novembre 1992 (« les ministres doivent rendre compte de leurs actes »), il demande la levée de son immunité parlementaire pour être jugé. Il est finalement relaxé du délit d’« atteinte involontaire à la vie » le 9 mars 1999 par la Cour de justice de la République, qui affirme, dans ses attendus, que « Compte tenu des connaissances de l’époque, l’action de Laurent Fabius a contribué à accélérer les processus décisionnels. »17 Malgré ce verdict, ce scandale a été et est régulièrement évoqué à son encontre.

      Fabius n’est pas un traitre juif » car il est catholique
      Laurent Fabius est issu d’une famille d’origine juive par son père, mais reconvertie à la religion catholique durant la Seconde guerre mondiale. Son père, décédé en 1984, s’appelait André Fabius. Il était antiquaire. Sa mère, décédée en 2010, s’appelait Louise Mortimer. Elle est d’origine américaine. Laurent Fabius est né, a été baptisé et a grandi dans le 16e arrondissement de Paris, plus précisément dans le quartier du Trocadéro avec ses parents. Son baptême au eu lieu à l’église Notre-Dame-de-Grâce de Passy.

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *