Une ombre islamiste plane sur la marche contre l’islamophobie

By  |  5 Comments

Islamistes radicaux et Frères musulmans investissent massivement la manifestation « Le 10 novembre, à Paris, nous dirons STOP à l’islamophobie ! » organisée par une cinquantaine de personnalités et d’organisations politiques, syndicales et musulmanes.

Par Antoine Peillon,
BENJAMIN MENGELLE/HANS LUCAS/AFP
« Le plus important, depuis le début de la semaine, c’est l’appel de Musulmans de France (ex-Union des organisations islamiques de France/UOIF), lundi 4 novembre, ’’à participer à la manifestation qui se déroulera le dimanche 10 novembre 2019 à Paris’’ », affirme Mohamed Louizi, ingénieur et ancien cadre au sein des Frères musulmans (1).

« Si cette organisation islamiste a un peu tardé à se joindre à l’appel lancé par d’autres le 1er novembre, c’est certainement pour des raisons tactiques, afin de ne pas effaroucher les premiers signataires. Car il est connu de tous, aujourd’hui, qu’elle est la vitrine de la confrérie des Frères musulmans, en France. Ce qui est malheureusement moins connu, c’est la stratégie de conquête politique de cette confrérie, le ’’tamkin’’, c’est-à-dire l’islamisation de toute la société » (2), précise-t-il.
Fait significatif, à propos d’une démarche tactique de l’ex-UOIF, l’« organisation d’un rassemblement majeur contre l’islamophobie, réunissant toutes les bonnes volontés » est le treizième point du « plan de lutte » porté par les Musulmans de France (3), dès l’aube du 1er novembre.
Problèmes
D’autres signaux permettent de déceler l’engagement de l’islamisme, parfois radical, dans la manifestation « Nous dirons STOP à l’islamophobie ! » du 10 novembre. Ainsi, une source policière note le relais de l’Appel à cet événement par plusieurs imams lyonnais, très investis dans l’UOIF. Mohamed Louizi relève, lui, les mêmes attitudes chez l’imam francilien Noureddine Aoussat, « frériste » reconnu ou chez l’imam nordiste Abdelmonaim Boussenna (Roubaix), très proche, longtemps, de Tariq Ramadan, et dont les profils YouTube et Facebook comptent des centaines de milliers d’abonnés.
Scrutant la liste des signataires de l’appel à manifester « contre l’islamophobie », Mohamed Louizi estime que « plusieurs d’entre eux posent problème ». Ainsi, la « Plateforme L.E.S. Musulmans », un « réseau collaboratif » qui entend exprimer l’opinion des « bases musulmanes », a été fondée par Marwan Muhammad, un « proche des Frères musulmans » qui fut aussi porte-parole et directeur exécutif du Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF). Cette plateforme activiste vient d’ailleurs de lancer une Union des imams qui inquiète certains observateurs. Ses adhérents pourront être de toutes sensibilités et tous courants de pensée, y compris salafistes.
Islamisme politique
Plus largement, poursuit Mohamed Louizi, « tous les initiateurs de cette manifestation dénoncent, depuis le début, la loi du 15 mars 2004 qui interdit de porter à l’école les signes manifestant ostensiblement son appartenance à une religion… » A ce propos, une phrase de la tribune publiée par Libération, le 1er novembre, a particulièrement attiré l’attention : « Depuis des années, les actes qui visent (les musulmans) s’intensifient : qu’il s’agisse de discriminations (…) ou de lois liberticides… »

La plateforme « L.E.S. musulmans » lance une Union des imams

À propos du CCIF, un des principaux « initiateurs » de la manifestation de dimanche, une source experte ajoute que ce collectif est complètement au service d’un islamisme particulièrement politique : « Cette organisation prône un islam identitaire et politique. C’est elle qui a imposé partout le terme ’’islamophobie’’. Ses dirigeants et principaux cadres sont tous des Frères musulmans pur-sang. Le collectif a été fondé avec le soutien de la confrérie. En juin dernier, il a perdu son procès en diffamation mené contre la journaliste Isabelle Kersimon (Le Figaro) qui avait dénoncé ces faits. » Mohamed Louizi apporte une précision à cette analyse : « Le CCIF a été fondé et présidé par Samy Debah, main dans la main avec Marwan Muhammad. Sa candidature aux élections législatives de 2017, à Sarcelles (Val-d’Oise), a signé son engagement dans l’islam politique inspiré par les Frères musulmans. »
(1) Auteur, entre autres, de Pourquoi j’ai quitté les Frères musulmans (Michalon, 2016) et de Libérer l’islam de l’islamisme (Fondapol, 2018), il tient à jour un blog (http://mohamedlouizi.eu), « Écrire sans censures » (260 articles), consulté par plus d’un million de personnes.
(2) Le tamkin, projet stratégique des Frères musulmans, Cogito, 12 juin 2016 : https://youtu.be/GPEfWY8bBIg
(3) https://lesmusulmans.fr/plan-lutte-islamophobie

SOURCE:
https://www.la-croix.com/France/Politique/ombre-islamiste-plane-marche-contre-lislamophobie-2019-11-07-1201059144

happywheels

5 Commentaires

  1. Franccomtois

    8 novembre 2019 at 15 h 44 min

    Pendant que nous récupérons des bon á rien et surtout des mmauvais en tout il y a un pays qui sait reconnaitre les Braves,les femmes et hommes plein de Courage c´est Israel.
    Article paru dans le Times of Israel:
    Jérusalem fournit de l’aide aux Kurdes depuis le retrait américain de Syrie

    « Nous sommes fiers de nous tenir aux côtés du peuple kurde », a déclaré la vice-ministre des Affaires étrangères, Tzipi Hotovely

    Par Times of Israel Staff
    7 novembre 2019, 14:24
    Israël a fourni de l’aide aux Kurdes dans le nord de la Syrie depuis le retrait américain de la zone, a déclaré mercredi une haute responsable politique israélienne. Elle a prévenu que leur défaite permettrait à l’Iran de s’implanter plus encore dans la zone.

    « Israël a reçu de nombreuses demandes d’aide, principalement dans le domaine diplomatique et humanitaire », a déclaré mercredi Tzipi Hotovely, vice-ministre des Affaires étrangères, à la Knesset dans des remarques qui ont été rapportées par l’agence de presse Reuters.

    Hotovely n’a donné aucun détail sur l’aide israélienne, se contentant de déclarer que, lors du « dialogue avec les Américains… nous disons notre vérité concernant les Kurdes… et nous sommes fiers de nous placer aux côtés du peuple kurde ».
    Ses commentaires ont été la première confirmation qu’Israël a tenu la promesse faite par le Premier ministre Benjamin Netanyahu le 10 octobre d’aider les Kurdes.

    « Israël condamne fortement l’invasion turque des zones kurdes en Syrie et prévient du nettoyage ethnique des Kurdes mené par la Turquie et ses alliés », a déclaré Netanyahu dans un communiqué publié par son bureau. Israël est prêt à élargir son assistance humanitaire au vaillant peuple kurde ».

    Le mois dernier, les Etats-Unis ont annoncé leur retrait des zones tenues par les Kurdes dans le nord-est de la Syrie, permettant à Damas, Ankara et Moscou de se partager la région détenue par les Kurdes.
    La décision surprise du président américain Donald Trump a décontenancé Israël dans un rare cas de désaccord entre Jérusalem et Washington, même si le gouvernement de Netanyahu a cherché à éviter de critiquer directement Trump.

    Le 9 octobre, la Turquie et ses alliés syriens ont lancé une offensive transfrontalière contre les zones tenues par le Kurdes, prenant le contrôle de 120 kilomètres du territoire syrien le long de la frontière.

    L’incursion a tué des milliers de personnes et entraîné la fuite de 300 000 civils qui ont fui leurs maisons dans la dernière catastrophe humanitaire en date de la guerre civile syrienne qui dure depuis huit ans.

    La Turquie et la Russie avaient trouvé un accord à Sotchi pour voir de plus de forces kurdes se retirer de la frontière de deux côtés de la zone contrôlée par la Turquie, sous la supervision des forces russes et syriennes.

    Hotovely a fait savoir qu’Israël était préoccupé que des forces soutenues par l’Iran puissent étendre leur influence dans la zone. Israël lutte depuis longtemps pour empêcher toute implantation iranienne en Syrie.

    « Israël a un intérêt fondamental à préserver la force des Kurdes et d’autres minorités dans le nord de la Syrie comme des éléments modérés et pro-Occident », a déclaré Hotovely.

    « L’effondrement possible du bastion kurde dans le nord de la Syrie est un scénario négatif et dangereux en ce qui concerne Israël. Il est totalement clair qu’un tel événement conduirait au renforcement d’éléments négatifs dans la zone, sous la direction de l’Iran », a-t-elle dit.

    Reuters a dit que les Kurdes syriens n’ont pas pu être immédiatement contactés pour réagir à ses propos.

    Le mois dernier, un officiel des Forces démocratiques syriennes avait appelé Israël à prendre des mesures contre l’incursion militaire turque dans le nord de la Syrie.

    L’officiel, qui s’était exprimé sous condition d’anonymat, avait également exprimé sa confiance dans l’idée que le peuple juif n’oublierait pas la souffrance des Kurdes dans le nord de la Syrie, évoquant son histoire de persécution.
    « L’Etat d’Israël doit travailler pour mettre un terme à cette guerre qui tue des femmes et des enfants et expulse des civils de leurs maisons », a déclaré l’officiel au Times of Israel dans un SMS.

    « Je suis certain que le peuple juif comprend la situation du peuple kurde parce qu’il a vécu ce type de dangers à de nombreuses reprises dans son histoire. Je suis sûr qu’il ne restera pas sans rien faire alors que notre région est confrontée au terrorisme turc », a déclaré l’officiel du FDS.

    Disons que Gaza et Ramallah souffrent de ne rien faire et mendier,sinon d´entretenir la haine des juifs,pas seulement d´Israel.

    Israel comme le Kurdistan sont 2 pays plein de Courage.
    Biji Kurdistan,Biji Israel!!!!!!!!!
    Video:
    -Israel Dance Event Kurdish Dance
    https://youtu.be/-mKIqLAbW2U
    -NEWROZ SAHARAN KURDIM – ג’ חוה »מ פסח, י »ח בניסן תשס »ט ה-12.04.2009
    https://youtu.be/Dr0MOddilQI

  2. Franccomtois

    8 novembre 2019 at 16 h 17 min

    Video Zineb El Rhazoui lamine Raquel Garrido sur la marche contre l’islamophobie:
    https://youtu.be/z56drHqjnPs
    Quand j´entend des Virus comme la garrido j´ai une haine soudaine qui me gagne,je me demande bien pourquoi.Bonne bourgeoise de gauche,tout se que je hais le plus,je connais un chilien comme elle oú je vis,croyez-moi la patate dans la gueule n´était pas loin,mais par respect pour mes gosses et maman Franccomtois á proximiter je m´en suis abstenue.

  3. josué bencanaan

    8 novembre 2019 at 16 h 48 min

    Cela ne peu servir que nos interet, les francais vont en fin de compte s’appercevoir que cette racaille pue la merde.
    Il serait aussi serieux a surveiller et indentifier ces raclures de bidet qui vont défiler

  4. Claude

    8 novembre 2019 at 16 h 48 min

    Ecoutez je ne comprends plus où l’on vit, pourquoi notre beau pays est il abandonné ainsi aux mains d’une populace qui n’a rien de commun avec nous et ne cherche qu’à semer le désordre et nous dominer

    une fois de plus, on va laisser nos rues de France à ces islamistes extrêmement dangereux à ces nombreux immams plus que douteux , qui vont encore hurler des mots orduriers, et être applaudi par tous les soumis , ces pauvres idiots de français qui ne voient pas que très bientôt il vont tomber dans le piège qui leur est tendu.

    Cela vient déjà d’être fait il n’y a que quelques jours et ils vont recommencer et l’on va entendre les pires choses révoltantes sans qu’ils ne soient inquiétés le moins du monde .

    Ce qu’ils font n’est ce pas des « troubles à l’ordre publique  » ?

    Que faut il donc à ces incapables qui gouvernent ce pays, qui se pavanent sans cesse en disant que c’est « inacceptable » et que cela ne se reproduira plus , en roulant des mécaniques comme ce catastrophique ministre de l’Intérieur qui s’accroche tant et plus.

    Y a t-il encore vraiment quelqu’un qui prenne ces gens là au sérieux , non seulement on ne les respecte plus, car ils ne sont pas respectables, mais ils ne font plus peur à personne, les criminels , voyous, dealers se frottent les mains en préparant déjà leurs nouveaux guet-apens que, l’incapable (le même ) n’a même pas évoqué à radio France info .

  5. Bertrand Jean-Michel Escaffre

    9 novembre 2019 at 6 h 09 min

    Les victimes sont au logis

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *