VIDEO : Enseignement de l’arabe à l’école : « On nous prépare le début d’une arabisation de la France » dénonce Dupont-Aignan

By  |  8 Comments

« >
Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France et député de l’Essonne, a accusé, mardi 11 septembre sur France inter, Jean-Michel Blanquer de « démagogie » après que le ministre de l’Éducation s’est dit favorable au développement de l’enseignement de l’arabe à l’école, souhaitant redonner du « prestige » à cette langue, dans le but de lutter contre le fondamentalisme islamiste.
Cette idée correspond à l’une des préconisations d’un rapport sur cette question publié par l’Institut Montaigne. Dans ce rapport, l’auteur, Hakim El Karoui, souligne que « le nombre d’élèves qui apprennent l’arabe au collège et au lycée a été divisé par deux » et qu’il « a été multiplié par dix dans les mosquées ».
« Islamisation » et « arabisation »
Nicolas Dupont-Aignan a estimé, lui, que cet enseignement de l’arabe se ferait au détriment de la langue française. « Je trouve ça très malsain », a déclaré Nicolas Dupont-Aignan au micro de France inter. Pour lui, cet enseignement d’une langue vivante, qualifiée de « très grande langue littéraire » par Jean-Michel Blanquer, serait synonyme d' »islamisation de la France » et d' »arabisation ».
SOURCE :
https://www.francetvinfo.fr/politique/debout-la-france/enseignement-de-l-arabe-a-l-ecole-nicolas-dupont-aignan-accuse-jean-michel-blanquer-de-demagogie_2935403.html

« On marche sur la tête », « faute politique »: la droite et l’extrême droite ont dénoncé mardi l’accueil favorable réservé par le ministre français de l’Education à un rapport proposant de « relancer l’apprentissage de la langue arabe » pour lutter contre l’islamisme. »Je pense qu’il (le ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer) commet une erreur: l’enseignement de l’arabe dans le secondaire n’enlèvera pas un enfant des écoles coraniques et ne règle pas les problèmes de l’enseignement des prêches en langue arabe et de la progression du salafisme », a estimé sur Sud Radio Annie Genevard, députée Les Républicains (LR, droite).
« Qui le fera? Est-ce qu’il s’agit de lutter contre l’islamisme ou de le faire entrer dans l’Education nationale? (…) Je pense que c’est une fausse bonne idée », a jugé sur Europe 1 Luc Ferry, ancien ministre de l’Education nationale (2002-2004) du président Jacques Chirac. « C’est s’adapter au problème plus que le résoudre », a regretté la porte-parole des Républicains, Laurence Sailliet, à l’antenne de RFI. « Comment peut-on imaginer aujourd’hui que tous les efforts ne doivent pas être mis dans l’apprentissage de la langue française? (…)

On marche sur la tête!  » Les représentants de la droite souverainiste et de l’extrême droite sont très remontés contre la proposition. Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France, s’est dit sur France Inter « totalement hostile à l’arabisation de la France et à l’islamisation du pays ».

Louis Alliot, député du Rassemblement national (RN, ex-FN), a jugé « ubuesque » la proposition, estimant qu’elle ne répondait à aucune demande réelle. « Nous sommes dans une idéologie de soumission, a dénoncé le député RN, je suis pour qu’on apprenne le français, les langues qui permettent à nos jeunes de travailler (…) plutôt qu’une langue qui va systématiquement cantonner ces élèves-là à leur culture d’origine ». Invité à réagir à un rapport de l’Institut Montaigne proposant de « relancer l’apprentissage de la langue arabe » pour lutter contre la « fabrique de l’islamisme », le ministre de l’Education nationale avait estimé lundi sur BFMTV que l’arabe était « une langue très importante, comme d’autres grandes langues de civilisation », à l’image du chinois ou du russe, et qu’il fallait « développer » et « donner du prestige à ces langues ». « Nous allons aussi questionner la façon dont l’arabe s’apprend aujourd’hui, dans des structures dédiées avec [des] dérives communautaristes », avait précisé M. Blanquer. (Belga)
SOURCE :
http://www.lalibre.be/dernieres-depeches/belga/france-droite-et-extreme-droite-vent-debout-contre-la-relance-de-l-arabe-a-l-ecole-5b97c7dacd70ef4beaa95b6e

happywheels

8 Commentaires

  1. capucine

    11 septembre 2018 at 16 h 34 min

    Dupont-Aignan a parfaitement raison !! les enfants doivent apprendre à écrire et à lire parfaitement le français avant d’apprendre l’arabe que Vallaud-Belkacem voulait faire apprendre aux élèves de primaire !!!
    ça contribue à l’arabisation de la France !! NON NON et NON je suis contre !

    • Vrcngtrx

      12 septembre 2018 at 8 h 43 min

      de 9:41 à 12:02
      .

  2. maury

    11 septembre 2018 at 17 h 05 min

    Blanquer nous a amorcé en revenant aux fondamentaux mais sans doute « son seigneur et maitre » lui a conseillé d’ajouter l’arabe pour nous montrer que la France ne nous appartient plus et que nous devons « nous intégrer » à l’idée que nos enfants soient désormais de futurs dhimmis

  3. Françoise SAADOUN

    11 septembre 2018 at 17 h 10 min

    je ne pense pas que tous les parents soient d’accord- ils mettront leurs enfants dans le privé si c’est dans leurs moyens- la plupart ne parlent pas bien français et c’est une honte, les profs ne sont plus ce qu’ils étaient, ou ce sont les enfants qui ne s’intéressent plus à rien, voulant faire comme les « copains » on ne comprend pas toujours ce qu’ils racontent quant aux fautes d’orthographe alors là chapeau !!! même les adultes ne font plus attention- ils ne se relisent pas-

    • Vrcngtrx

      12 septembre 2018 at 8 h 55 min

      « si c’est dans leurs moyens »
      l’immense majorité n’a bien évidemment pas les moyens, ils sont les otages de ce processus d’islamisation enclenché par les élites ; il paraît même que les bobos collabos principaux acteurs de l’anéantissement de l’école républicaine mettent leurs gosses dans le privé …

  4. josué bencanaan

    11 septembre 2018 at 17 h 11 min

    l’arabe est deja enseigné des le cm2 dans certains etablissement, et en 6éme dans tout les collèges.
    La république islamique est en marche. Les conseillés arabes musulmans de macron prepare deja l’islam politique, recrutement dans les banlieues, les racailles musulmanes pratiquant l’islam identitaire le pire danger pour la France.

  5. Jacques

    11 septembre 2018 at 17 h 34 min

    Oui ça,entre autres choses.
    L arabisation est déjà la depuis longtemps, c est juste que les choses s accélèrent.
    De plus personne ne semble pointer l étrange enchaînement de »faits divers » dans cette période de fête juive,y aurait il un rapport entre l’antisémitisme et les petits protégés des gouvernants?
    En Allemagne, ils pensent désormais que oui.
    Ce pays dont l avenir m indiffere est plus réaliste que les lâches de français qui préfèrent sacrifier leurs juifs sur l autel du vivrensemble(syn:baissage de froc devant les plus gros tas de merde de l humanité pour cause de pétrole),c est perdu d avance.

  6. encore

    16 septembre 2018 at 17 h 47 min

    l arabe et le francais a l école dire qu une demie page du dico est largement suffisante pour l année…..(exemple nike ta mère fils de pute / sale bâtard /connard on va kiffer ton père ou ta sœur / chien d infidèle sale mécréant / sale kouffar / sale bouffon / nike ta race / nike la police / dieu est grand etc…etc) c est le nouveau vocabulaire alfrancais…. intéressant non?.

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *