Agression antisémite d’un étudiant israélien dans le métro, un suspect en garde à vue

By  |  15 Comments

INFO LE POINT. Le mineur de 17 ans, connu des services de police, vit en foyer éducatif dans l’Oise. Il a été identifié grâce à la vidéosurveillance du métro.
Le 9 décembre, Oscar, 17 ans, un grand gaillard de plus d’un mètre 80, né à Madagascar, accompagné d’un ami, arrive vers 6 h 50 en métro à la station Château d’Eau. Sur le quai, attendant de monter dans la rame, Yoguev B., un étudiant israélien de 31 ans né à Jérusalem, finit d’enregistrer un message en hébreu sur le répondeur de son père, qui a tenté de le joindre quelques instants auparavant. Les portes s’ouvrent, les deux amis hurlent sur l’étudiant, le pointant du doigt. Le plus jeune est particulièrement énervé et se montre très virulent. Sans explication connue à l’heure qu’il est, il frappe l’homme au visage, qui chute sous le choc. Des témoins évacuent la victime qui a le nez fracturé et l’installent sur un banc du quai. Après une brève hospitalisation, Yoguev se rend le lendemain au commissariat du 10e arrondissement pour y déposer une plainte.
La justice soupçonne un mobile antisémite
Le parquet de Paris a rapidement ouvert une enquête pour violences aggravées car commises en réunion, en raison de l’appartenance à une race ou une religion – la justice soupçonne un mobile antisémite – et dans un lieu destiné à l’accès à un moyen de transport collectif de voyageurs. Ce sont les policiers de la sûreté régionale des transports qui ont mené des investigations qui ont abouti en un temps record. L’enquête a permis d’interpeller le mineur confondu par la vidéosurveillance, mais aussi grâce au rapprochement avec ses antécédents judiciaires. Le parquet de Paris a confirmé au Point son placement en garde à vue. En effet, dans son dossier figuraient des photos anthropométriques prises à l’occasion d’une garde à vue qui s’était déroulée un mois plus tôt, jour pour jour, à la gendarmerie de son chef-lieu.
Les policiers vont auditionner le suspect pour tenter de connaître ses motivations. Les enquêteurs ignorent à ce stade si l’antisémitisme est à l’origine des violences. Le suspect a-t-il une culture minimale suffisante pour savoir reconnaître l’hébreu, une langue somme toute peu usitée en dehors d’Israël ?
Source :
https://www.lepoint.fr/societe/agression-d-un-etudiant-israelien-dans-le-metro-un-suspect-en-garde-a-vue-12-12-2019-2352783_23.php?fbclid=IwAR2mPQqQPB8MgyfUkT6Lbus4qFXiunvBtKrcX_T7DIFdpXi2QEgX1Y9DJSE

happywheels

15 Commentaires

  1. Yaacov dit :

    Ce fils de pute il faut lui couper une main !!!

  2. Roni dit :

    Lui ou son complice a du sejourner en israel

  3. Francfort dit :

    Il faut le faire disparaître de la terre donc le TUER

    • liguedefensejuive dit :

      Le Front national est le seul parti majeur en France à inscrire le rétablissement de la peine de mort dans son programme présidentiel de 2012, indiquant que la proposition serait soumise à référendum, ce qui nécessiterait une révision préalable de la Constitution pour permettre un tel référendum (cependant même le droit actuel ne comporte pas de contrôle juridictionnel des référendums présidentiels). Marine Le Pen, candidate du Front Nationale à la présidence de la République, a par la suite renoncé à cette proposition historique du parti, qui ne figurait pas dans son programme présidentiel de 2017.
      Le référendum est presque systématiquement invoqué par les partisans de la peine de mort, aujourd’hui très isolés dans la classe politique, car il semble être le seul moyen permettant d’imposer une proposition aussi controversée que son rétablissement plus de 30 ans après son abolition, sur le plan juridique comme politique. Selon une étude IFOP de 2011, 63 % des Français répondent positivement à la question « seriez-vous favorables à ce que des sujets de société comme la peine de mort, le port de la burqa ou l’euthanasie soient soumis à référendum ?

  4. mike dit :

    17 ans, 17ans de prison pour ces races maudites.
    c’est quand que la France va prendre l’antisémitisme au sérieux et le traiter fermement.

    • STOP OU ENCORE dit :

      pas de prisonniers , mais directement au paradis des puceaux ou des vierges ? il parait qu’ils se plaisent la bas soyons humains….et pan!!! et au ciel.

  5. Rosa SAHSAN dit :

    Je ne me fais hélas aucune illusion quand à la sentence.
    Vous verrez les amis 6 mois avec sursis et une petite tape sur les doigts.
    Les juges vont déclarer qu’il était sans discernement car il avait abusé du cannabis et que ce n’est pas un acte antisémite. C’est cela la nouvelle justice pour les juifs.
    ROSA

  6. Olivier dit :

    encore un soit disant payeur de retraites, qui va en réalité passer sa vie aux crochets de la société à nuire aux autres

  7. Nathalie LAICK dit :

    On attend toujours une réaction des 3 clowns islamo collabos Macron, Philippe, et Castaner.
    En deux ans et demi de gouvernance pas un mot, pas un geste d’amitié et de solidarité envers nos compatriotes Juifs et nos amis Israéliens, ce serait l’occasion de le faire.
    La justice française du moins de ce qu’il en reste n’est qu’un ramassis d’antisémites et de collabos !
    Shabbat Chalom mes amis de LDJ.
    Nathalie JORGE – LAICK (Nice)

  8. Nathalie JORGE - LAICK (Nice) dit :

    La justice Française meilleure alliée de l’islamisme ! Si l’assassin tortionnaire antisémite eut été blanc, blond chrétien et de droite croyez vous que la décision des juges auraient la même ?
    Nathalie JORGE – LAICK (Nice)

  9. Benhamou dit :

    Il ne faut pas sortir de st cyr pour reconnaitre l’hebreu :
    CHALOM suffit.

Publier un commentaire

Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *