« Allah akbar » : Arme arrachée à un policier à Marseille : le suspect de 25 ans hospitalisé d’office

By  |  2 Comments

Il s’en est fallu de peu, seulement quelques centimètres, pour qu’un policier soit touché d’une balle en pleine tête, mercredi vers 4 heures du matin devant un logement du chemin du Ruisseau-Mirabeau (15e). Les marins-pompiers, appelés par une famille pour prendre en charge Ali, un jeune homme de 25 ans, en rupture de traitement antidépresseur se montrant menaçant avec une paire de ciseaux, avaient dû demander l’intervention de Police secours.
Ouverture dans 2
Un équipage de trois policiers avait alors, tant bien que mal, plaqué au sol Ali, se rebellant avec une vigueur inouïe selon l’un des fonctionnaires. C’est à celui-ci qu’Ali est parvenu à arracher en partie l’arme de service qui n’est sortie qu’à moitié de son étui mais dont il a tout de même pu déclencher la détente. Alors que, selon ce policier, Ali a tordu l’étui pour tenter de viser ses collègues, l’ogive a frôlé le visage de l’un des deux autres policiers, forcément très choqués. Même après le coup de feu, il a fallu de longs instants avant que le jeune homme en pleine crise soit immobilisé. Un policier aurait reconnu dans son rapport avoir été dans l’obligation de lui infliger un coup au visage. Un geste qui a choqué la famille du malade, dont le frère Ahmed assure qu’ils ont saisi l’IGPN, la police des polices.
Les proches d’Ali minimisent aussi les multiples « Allah akbar » qu’Ali a proférés, selon le trio de policiers. « Il est croyant mais pas pratiquant », assure son frère Ahmed. Une chose est sûre, le suspect n’était pas suivi pour radicalisation. Selon nos informations, après seulement quelques heures de garde à vue, le suspect a été pris d’une nouvelle crise et a été examiné par un médecin psychiatre qui a jugé que son état n’était plus compatible avec la garde à vue. Il a été hospitalisé d’office. Mais selon nos sources, dès sa sortie de l’hôpital, Ali sera de nouveau auditionné par les policiers de la brigade criminelle de la PJ puisqu’il est toujours poursuivi pour « tentative de meurtre sur personne dépositaire de l’autorité publique ».
Source :
https://www.laprovence.com/actu/en-direct/5848860/arme-arrachee-a-un-policier-a-marseille-le-suspect-de-25ans-hospitalise-doffice.html

happywheels

2 Commentaires

  1. hérode

    25 janvier 2020 at 0 h 16 min

    c’est tellement facile de tabasser un gilet jaune ou un cégétiste mais de laisser un black blok ou un ******* de cité dégrader notre société.c’est ça la milice publique de la république en marche

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *