De Belgique en Syrie, l’auteur de l’attentat manqué du Thalys livre son itinéraire terroriste

By  |  5 Comments

Ce dimanche 4 août, le “JDD” rapporte qu’en décembre 2016, Ayoub El-Khazzani a détaillé son itinéraire précédant l’attaque d’août 2015 dans le train qui ralliait Bruxelles à Paris.
« Je ne suis pas un massacreur. Je suis un noble combattant, je me considère comme tel. Je suis un soldat », c’est par ces mots qu’Ayoub El-Khazzani a décrit son acte auprès du juge qui l’a interrogé, le 14 décembre 2016, rapporte le Journal du Dimanche de ce 4 août, précisant que le terroriste était « en mission ». Ce dernier, stoppé dans son élan par trois Américains, dans le Thalys qui reliait Bruxelles à Paris, le 21 août 2015, a également détaillé son itinéraire.
Dans un premier temps, il arrive de Belgique en Turquie, où il rencontre un combattant de l’État islamique qu’il a contacté sur Internet. L’objectif est alors de lutter contre les chiites. « Je lui ai dit que j’étais prêt à mourir, qu’il devait me considérer comme un objet et qu’il pouvait faire de moi ce qu’il voulait », a détaillé le djihadiste. Il apprend ensuite le maniement des armes dans des camps d’entraînement syriens.
Les dirigeants de Daech ont un plan pour lui, et souhaitent le renvoyer en Europe. « Il m’a dit que lorsque je serais arrivé en Europe je devais appeler le numéro belge. Celui qui m’avait interrogé en Syrie avait commencé à me demander si j’avais un moyen de me procurer des armes en Europe. Je lui ai dit que je n’avais pas d’amis en Belgique, et qu’en Espagne, j’étais connu de la police pour trafic de stupéfiants. Il m’a répondu qu’ils allaient s’en occuper pour moi. Il ne m’a pas donné de consignes d’actions », explique Ayoub El-Khazzani à propos d’un « frère ».
Après un problème de passeport en Turquie, sur le chemin du retour, il emprunte la route des réfugiés pour revenir sur le Vieux Continent avec deux hommes, dont l’un a déjà commis des actes terroristes. « Ce garçon s’appelle Abou Omar, ce n’est pas son vrai prénom, j’ai appris ensuite que c’est lui qui a fait l’attentat du 13 novembre, Abaaoud », raconte Ayoub El-Khazzani au magistrat. C’est justement Abaaoud qui prend la direction des opérations.

Une semaine avant l’attaque, le djihadiste reçoit ses instructions. « Je lui ai dit [à Abaaoud, ndlr] que ce qui m’intéressait était de m’attaquer à ceux qui tuaient nos frères, nos coreligionnaires, les gens dans les mosquées, ceux qui bombardent la population syrienne. Il m’a dit qu’il allait tout préparer et que je ne devais pas m’en soucier, que je n’aurais qu’à agir », détaille le terroriste.
« Il m’a dit que la cible était dans le Thalys, où je devais attaquer des Américains. Abou Omar m’a expliqué qu’il fallait que je prenne un billet pour la première classe, dans le wagon 11 ou 12, dans le Thalys de 17 heures », poursuit-il. Si le meneur l’enjoint à utiliser une ceinture d’explosif, Ayoub El-Khazzani préfère se servir d’une kalachnikov. Un « frère » lui apporte ensuite des armes. Il dispose aussi d’un téléphone pour filmer son acte, et d’un flacon de liquide jaune. C’est de l’essence, dont il doit s’asperger pour s’immoler par le feu, si nécessaire.
Finalement, il monte dans le train à 17h11 et tente de repérer ses cibles, les Américains, des « hommes costauds et qui donnent l’air d’être des militaires », tels que décrits par Abaaoud. À 17h45, il ouvre le feu, mais est maitrisé, notamment par les deux hommes qu’il était censé abattre.
Source :
https://www.valeursactuelles.com/faits-divers/attaque-du-thalys-lassaillant-etait-bien-en-mission-109642

happywheels

5 Commentaires

  1. roni

    5 août 2019 at 6 h 13 min

    c est du pipo
    il ne pouvait pas savoir a l avance que des soldats americains etaient dans ce train parce qu ils etaient en vacances…

  2. capucine

    5 août 2019 at 19 h 36 min

    Il n’a pas de quoi s’en vanter de son itinéraire de terroriste…

  3. Moshé_007

    5 août 2019 at 23 h 59 min

    Les commentaires se font rares et la plateforme va en souffrir de plus en plus, dommage !

  4. Olivier

    7 août 2019 at 15 h 16 min

    L’une des infos nouvelles, c’est qu’un djihadiste comme Abaoud avait la liste des personnes prenant le train et la connaissance de leur statut militaire. SNCF et RATP sont infestés par les islamistes, qu’on case ici pour les occuper

  5. capucine

    8 août 2019 at 12 h 38 min

    hors sujet
    Israël se dote d’un nouveau char de combat urbain (voir les vidéos)
    https://ripostelaique.com/israel-se-dote-dun-char-special-pour-le-combat-urbain-videos.html

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *