“Ils sont la même inhumanité” : Claude Askolovitch place Eric Zemmour et son agresseur sur le même plan

By  |  24 Comments

Le journaliste a publié une tribune au vitriol contre l’essayiste et justifié à demi-mot l’agression qu’il a subie en pleine rue.
« L’homme qui crache sur Zemmour n’est autre qu’un autre Zemmour ». C’est le titre du billet d’humeur publié par le journaliste Claude Askolovitch sur Slate ce samedi 2 mai. Et le préambule est clair, il semble justifier l’agression subie par le journaliste et essayiste dans la nuit de jeudi à vendredi. « Ils sont une même barbarie et l’empathie m’est impossible », dit-il. « C’est un triste spectacle qu’un homme courbé qui presse le pas sous l’insulte, quand un autre plus jeune, plus fort, vivant, le poursuit et le moque, l’injurie salement et finalement lui crache dessus et en rit, en jouit, puissant », dit-il. Et de continuer avec un ton ironique : « C’est un triste spectacle de voir Éric Zemmour ainsi se rencontrer, devenu celui que l’on chasse et qui baisse la tête, lui qui d’habitude porte beau la vindicte et le mépris des autres. »
Utilisant un vocabulaire centré autour de la haine, Claude Askolovitch compare Eric Zemmour à son agresseur : « À quel point Zemmour et son tourmenteur se ressemblent, le devine-t-il, le savent-ils ? », demande-t-il. Et si le journaliste dit ne pas cautionner de tels actes en place publique, et ne voir rien de « juste » dans cette humiliation, il justifie finalement son geste. « L’homme qui crache sur Zemmour n’est qu’un autre Zemmour, sans livre ni télévision, mais Snapchat est son estrade : à chacun sa comédie. »
Avec une certaine médisance, Askolovitch critique celui qui fut dans un autre temps son ami : « Zemmour est détestable tout autant que celui qui le brime. Ils ne se justifient pas, ils se complètent, se ressemblent, ils sont la même inhumanité et deux incultures. » Il va même jusqu’à comparer « l’abîme des réseaux sociaux où l’on invective et salit » à « la culture dévoyée, l’histoire manipulée, la longue histoire des hommes et des Nations détournée d’ethnicisme, les humanismes niés » que défendrait Eric Zemmour.

Son discours s’approche même parfois de la calomnie, lorsqu’il avance que « Zemmour et son cracheur s’emboîtent. Leurs prétextes se rencontrent. Zemmour est la preuve et l’excuse du fasciste au crachat, qui règle d’un mollard les comptes accumulés ». Finalement, sa diatribe est dévoilée plutôt clairement : « Je déteste à parts égales le cracheur et Zemmour », lâche-t-il. Sans oublier de sermonner toutes les personnalités qui ont dénoncé cette attaque ces dernières heures. « Cet amour me sidère. Je le trouve poisseux et faux, confus, et nimbé d’une affirmation de classe qui ne me dit rien de bon ».
Finalement, Claude Askolovitch dévoile son vrai visage après avoir tenté de nuancer ses propos tout au long de son billet d’humeur. « Le crime est détestable. Les victimes, tout dépend […] Je souhaite, républicain, que la justice s’empare d’un homme qui crache sur un passant, et qu’elle condamne celui qui joue de sa force en dehors de la loi ».

Les réactions ne se sont pas fait attendre sur les réseaux sociaux. De nombreux internautes se sont insurgés du texte du journaliste. « Votre cœur penche pour l’agresseur, vous ramenez un crachat au niveau d’une œuvre d’écriture et c’est normal. Comme ce cracheur l’admet, ‘Il n’y avait rien d’autre à faire, il est trop fort en débat’ », dénonce l’un d’eux. « Un agresseur comparé à un débatteur ! Bravo Askolovitch ! », s’insurge un autre. Quand certains préfèrent ironiser : « Les crachats d’Askolovitch sur Zemmour dans Slate ne pèsent pas un mollard ».
Source :
https://www.valeursactuelles.com/societe/ils-sont-la-meme-inhumanite-claude-askolovitch-place-eric-zemmour-et-son-agresseur-sur-le-meme-plan-118889

happywheels

24 Commentaires

  1. Patrick Cohen

    2 mai 2020 at 16 h 12 min

    Askolovitch est une grosse merde. Il ose défendre un arabe qui crache sur un juif.
    Le jour où un arabe crachera sur Askolovitch qu’il ne vienne pas se plaindre.
    C’est de cette manière que la racaille islamique se croit invincible et au-dessus des lois

    • Mondon

      2 mai 2020 at 20 h 16 min

      Cet homme mérite un molard en plein visage. Il déconstruit la France et divise les français. Ridicule de haine et ne défend pas la dignité humaine. Il juge et prend parti. Inacceptable.

      • dopty

        3 mai 2020 at 14 h 38 min

        Après l’arroseur arrosé du ségrégationniste Zemmour ! C’est celui qui l’a insulté qui lui donne des leçons du vivre ensemble démocratique ! en s’expliquant et s’excusant ! 😃 Quelle leçon 🎩

    • Gaudino ylan

      4 mai 2020 at 19 h 02 min

      Tout a fais OK,il habite ou ce mange merde de journaliste a la noix? Moi ylan d’Avignon.

  2. Zarka

    2 mai 2020 at 16 h 19 min

    De la part d un juif.Claude Askolovitch est un juif reveur comme d autres juifs d Europe qui n ont pas vecu avec les musulmans.Je n ose pas dire un sale juif.

    • liguedefensejuive

      2 mai 2020 at 16 h 25 min

      Le terme « sale juif » est maladroit disons plutôt renégat quand on a connu son père, Roger Ascot1, ancien directeur de la revue L’Arche, magazine du judaïsme français,il trahit tous les engagements de son père qui doit se retourner dans son tombe en voyant les insanités écrites par son fils

    • David

      3 mai 2020 at 5 h 25 min

      Moi je crache copieusement à la gueule d Askolo.

    • vrcngtrx

      3 mai 2020 at 9 h 30 min

      « un sale juif »
      en découvrant ce post hier soir j’ai préféré fermer plutôt que de taper un coup de gueule. Je vais plutôt résumer ma pensée ainsi :
      Boris Le Lay sors de ce corps !

      On peut en vouloir à ces mondialistes pourris jusqu’à l’os qui détruisent les nations et leurs peuples, on sait très bien que ces gens là sont de toutes les couleurs de toutes confessions origines et couches sociales, vous admettrez donc le choc de lire ici des propos focalisant sur LE seul paramètre (le fait qu’il soit juif) qu’exploitent les néo-antisémites : n’est-ce pas donner du crédit à ces derniers que de reprendre leurs formules et verbiages nauséabonds ?

      • Yéh'ezkel Ben Avraham

        3 mai 2020 at 14 h 56 min

        Pas d’accord! Si on peut haïr nos ennemis, si – en état de légitime défense – il nous faut les détruire sans pitié ainsi que leurs desseins, le pire dans une nation, un peuple, une communauté, dans un groupe, est ceux qui en font théoriquement partie mais trahissent et aident les ennemis assassins. Si, en toute logique intellectuellement indépendante, on peut avoir une nanoseconde non pas de « respect » mais de compréhension pour un soldat allemand qui – influencé par son environnement – servait les desseins criminels des nazis, on ne peut accorder le moindre espace de temps, la moindre pensée positive, à ceux qui – dans une nation, un peuple, une communauté, dans un groupe – oeuvrent volontairement à annihiler par assassins interposés ceux qui se devraient être leurs proches! Il en va de même pour ceux de notre peuple qui travaillent avec les antisémites à une nouvelle Shoah des temps modernes.
        Car ces gens sont pires que les nazis et que DAESH: coronavirus dissimulés dans le corps, se nourrissant sans honte de ses forces vitales, ils détruisent de l’intérieur en toute lâcheté, sous un masque présentant un extérieur d’honorabilité.
        Le génocidaire extérieur qui se présente à nous face à face – Pharaon, Amalek, Haman, Antiochus Epiphane, Titus, Torquemada, Moustachu teuton, Mohammed Amin al-Husseini, Moustachu géorgien, etc. – notre peuple a appris au cours des millénaires à s’en défendre, à le combattre par diverses tactiques plus ou moins efficaces; le génocidaire interne, lui – qu’il se nomme Koré, Dothan, Abiram, Soros, Askolovitch ou même d’un autre avatar, qu’il fasse partie de Meretz, de l’Union des Progressistes Juifs de Belgique, des Netourei Karta ou d’une ONG gauchiste israélienne soi-disant « humanitaire » – il nous faut ouvrir notre chair à vif afin de l’éliminer, de guérir… et cela fait horriblement mal car c’est une partie que nous estimions nôtre qu’il nous faut arracher et jeter au feu par nécessité impérative et vitale!
        C’est, sans doute, la peur anticipée de cette douleur qui nous fait hésiter aujourd’hui à nous plier à ce remède imparable d’Esculape pour guérir. Nous nous plaignons à la Faculté, nous gémissons sur Internet, mais nous avons peur de la vue du scalpel et reculons l’opération de jour en jour! Puissions-nous nous décider à agir avant que les métastases de ce cancer internes n’aient envahis tout notre corps et ne rendent la guérison des parties saines impossible.

  3. RONNY

    2 mai 2020 at 16 h 40 min

    C’est vraiment une immense MERDE ce connard, il mèrite plus qu’un mollard, une bonne correction et s’il est circoncis il faudra lui remettre le petit bout de peau, ce n’est pas un Juif.

  4. dany sarfaty

    2 mai 2020 at 17 h 00 min

    1 renegat 1 khaintarich voila

  5. Chrétien Sioniste

    2 mai 2020 at 17 h 03 min

    Selon lui l’agresseur = « tourmenteur » !!!
    Putain mais c’est quoi ce vocabulaire de péteux intello qui chie dans son froc de se faire mal voir des adeptes de la charia !
    Asko, futur député israélien sur la liste arabe unifiée !

  6. Zelmat

    2 mai 2020 at 17 h 13 min

    Encore un juif honteux.comme tous ces juifs de gauche qui n’ont rien compris à l’histoire.
    J’aurais bien voulu les voir en Allemagne en 1933 c’est sur eux qu’on aurait craché.
    Moi je crache à la figure de tous ces abruti de gauche qui sont les complices des islamistes. Dans les camps ils aurait été Kapo

    • capucine

      2 mai 2020 at 17 h 38 min

      d’accord avec vous Zelmat

  7. capucine

    2 mai 2020 at 17 h 36 min

    « Un agresseur comparé à un débatteur ! Bravo Askolovitch ! »,
    je crois qu’il a un petit vélo dans la tête ce gauchiste juif renégat
    il a honte d’être né juif et c’est inadmissible qu’il a un comportement pareille avec Eric Zemmour !

  8. Yéh'ezkel Ben Avraham

    2 mai 2020 at 20 h 59 min

    Ne nous étonnons pas… Encore, parmi nous, un vendu à l’islam qui ne mériterait que le sort qui était réservé, en 45, aux collabos! Voici son CV:
    Claude Askolovitch quitte Le Point en 2012 sur une divergence de point de vue, selon lui, avec la rédaction du journal sur le traitement de l’islam en France. Il aurait été considéré par ses responsables comme trop islamophile alors qu’ils préparaient leur une restée célèbre « L’islam sans gêne ». Après son départ, il écrit Nos mal-aimés : ces musulmans dont la France ne veut pas, livre en partie autobiographique et basé sur des rencontres de musulmans engagés, dans lequel il regrette le manque de place accordée à l’islam dans une France qui change, et s’oppose au durcissement de la laïcité.

  9. Albert shahar

    3 mai 2020 at 7 h 18 min

    il y’a des juif qui ont le syndrome du juif errant, coupable devant le goy prêt avendre ses racines et être plus royaliste que le roi.

  10. Merzoug

    3 mai 2020 at 8 h 06 min

    Pauvre con jaloux et incompétent

  11. benjamin

    3 mai 2020 at 8 h 48 min

    ce mouton qu est asko ira encore plus loin a l avenir! c est son destin qu il trace avec minutie !il se convertira a l islam !c est son destin tragique !!

  12. Zerath

    3 mai 2020 at 9 h 00 min

    Ce n’est pas surprenant de la part d’un juif gaucho…

  13. Franccomtois

    3 mai 2020 at 10 h 52 min

    Cetains juifs n´apprécient pas les non juif et bien qu´ils sachent qu´ils ont de vrais ami(e)s et qu´ils seront toujours á leur côté,pas comme ces « juifs »honteux qui vous metTent en danger par leurs positions suicidaire.

    J´avais déjá mis cette video de Herbert Pagani,juif berbere de gauche et sioniste.Même si je ne suis pas de gauche,je reconnais en cet homme une grande intelligence et une grande hônneteté,pas comme le asko.
    -Herbert Pagani – Plaidoyer pour ma terre:
    https://youtu.be/YpvBnh4HXY4
    -L’Etoile d’Or
    https://youtu.be/w6BuNmMfnt8

    Solidarité France-Europe-Israel!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  14. GEBE

    3 mai 2020 at 11 h 20 min

    Askolowitch : la preuve qu’il y a des cons dans tous les peuples, y compris parmi le peuple juif !!

  15. Serge

    3 mai 2020 at 11 h 24 min

    Je ne vois pas pourquoi on fait beaucoup de cas du fait qu’Askolovich est juif, celui qui a invectivé et crache sur M.Zemmour a eu lui, l’intelligence de ne pas tomber dans ce piège si courant, celui de s’en prendre à un journaliste qui de plus est juif, il a simplement, avec ses mots à lui, qu’il a regrettés d’ailleurs, exteriorisé une colère enfuie en lui depuis longtemps, son attaque verbale n’était pas préméditée, elle ne fut physique, ce qui prouve que cet individu se maîtrise quand même, par contre Asko, lui, attaque M.Zemmour avec préméditation, il est pire que cet individu, il est coupable d’incitation au crime, il devrait être condamné par les instances journalistiques si elles ont un peu de déontologie, dorénavant, il ne faudra pas s’étonner que demain, soit M.Zemmour cloué au pilori par certains de ses collègues, ou même Asko lui-même, ne soit pris à partie, et il laura bien mérité, par un individu qui l’exècre autant pour ses opinions que pour ce qu’il est, un idiot.

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *