L’ancien QG d’Hitler va-t-il devenir un parc d’attractions  ?

By  |  2 Comments

La Tanière du loup, en Pologne, était la principale base d’Hitler. Les autorités veulent rénover les lieux pour attirer les touristes, explique la BBC.
La Wolfsschanze (Tanière du loup en français) est l’endroit où le dictateur nazi a passé le plus de temps entre 1941 et 1944. Devenu un véritable lieu de mémoire, il se retrouve désormais au coeur d’une polémique alors que les autorités locales semblent vouloir le rendre plus attractif pour les touristes, détaille la BBC.
Le 22 juin 1941, l’Allemagne nazie lance l’opération Barbarossa, l’invasion de l’URSS. Une décision qui rompt le pacte de non-agression signé entre les deux pays en 1939. Pour être au plus près des opérations, Hitler fait construire la Tanière du loup, près d’une ville nommée Rastenburg, alors en Prusse-Orientale, désormais nommée Kętrzyn et située en Pologne. Une base gigantesque protégée par des champs de mines et des batteries antiaériennes et qui comprend une station de train et deux pistes d’atterrissage. C’est là qu’Hitler étudie les cartes des champs de bataille et qu’il reçoit ses généraux, ainsi que ses alliés, comme Benito Mussolini. C’est là aussi qu’a eu lieu la tentative d’assassinat contre lui.
« >

Aujourd’hui, le site reçoit de nombreux visiteurs. Environ 300 000 par an, principalement des Allemands ou des Polonais qui viennent parcourir les bâtiments en ruine au milieu de la forêt. Mais la Pologne a décidé de modifier considérablement les lieux afin d’attirer plus de touristes. Sebastian Trapik, un porte-parole des autorités, explique à la BBC que « tous les efforts » sont faits pour maintenir « le sérieux et le respect pour la réalité historique du lieu ». Mais des critiques s’élèvent contre certaines attractions déjà prévues pour le site, comme des mises en scène avec des acteurs portant des uniformes nazis. Certains craignent une transformation en sorte de « Disneyland », précise ainsi le média britannique.
Pour le professeur Pawel Machcewicz, spécialiste de l’histoire de la Seconde Guerre mondiale, les mises en scène seraient « folles et outrageuses ». Il précise ainsi que les « cicatrices de la guerre devraient être préservées et présentées comme une leçon, un avertissement ». Enfin, il alerte sur la possibilité de promouvoir une fascination pour l’Allemagne nazie et Hitler.
Une réalité qui est, de fait, déjà tangible. En mars dernier, le négationniste britannique David Irving, critiqué pour sa complaisance à l’égard d’Hitler, avait annoncé son intention de proposer une visite guidée des lieux emblématiques du régime nazi. Son itinéraire incluait les camps de Treblinka, de Sobibor ou encore… la Tanière du loup, rappelle Times of Israel.
Source :
https://www.lepoint.fr/europe/l-ancien-qg-d-hitler-va-t-il-devenir-un-parc-d-attractions-31-07-2019-2327788_2626.php

C’est dans ce complexe qu’a lieu l’attentat du 20 juillet 1944 contre Hitler ; la bombe dissimulée dans une serviettea, déposée par le colonel Claus von Stauffenberg dans une salle de conférence, tuebtrois officiers : les généraux Korten et Schmundt — des proches collaborateurs du Führer — et l’Oberst Brandtc. Un sténographe est également tué. Les vingt autres personnes présentes dans la salle sont blessées à des degrés divers dont le Führer, qui ne l’est que légèrement. En outre, les dommages causés à la salle de conférence sont très importants.

Le complexe est détruit et abandonné par les Allemands le 25 janvier 1945 lors de la retraite de la Wehrmacht face à l’avancée soviétique. L’Armée rouge en prend possession deux jours plus tard.
Bien que sévèrement endommagé par la démolition allemande, le site reste au XXIe siècle un lieu de visite populaire. Il n’a été entièrement déminé qu’en 1955. Un monument commémoratif, dédié aux membres du complot contre Hitler, y a été érigé.

happywheels

2 Commentaires

  1. Bertrand Escaffre

    31 juillet 2019 at 23 h 24 min

    Un Disneyland? Voyons voyons, et Disney avec ses animaux parlants, conformément au souhait du moustachu, il était philosémite?

    On manque de place pour stocker les déchets nucléaires. Juste une idée.

  2. capucine

    2 août 2019 at 13 h 48 min

    comme ça tous les antisémites pourront y aller en pèlerinage ? c’est très malsain surtout pour les juifs! au faite la maison cossue qu’hitler avait en Autriche a t’elle été démolie ?

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *