Défendant son identité nationale,Pékin ordonne le retrait des symboles arabes et musulmans des restaurants halal de la ville

By  |  5 Comments

Les autorités de Pékin, la capitale de la Chine, ont ordonné aux restaurants halal et aux étals de nourriture d’enlever l’écriture arabe et les symboles associés à l’islam de leurs enseignes dans le cadre d’un effort national croissant pour « siniciser » leur population musulmane , a rapporté Reuters.
Les employés de 11 restaurants et magasins de Pékin vendant des produits halal et visités par Reuters ces derniers jours ont déclaré que les fonctionnaires leur avaient dit de retirer les images associées à l’Islam, telles que le croissant de lune et le mot « halal » écrit en arabe, des panneaux.
« Ils ont dit qu’il s’agissait d’une culture étrangère et qu’il fallait utiliser davantage la culture chinoise » , a déclaré le directeur d’un restaurant.
La campagne contre l’écriture arabe et les images islamiques marque une nouvelle phase d’une campagne qui a pris de l’ampleur depuis 2016 et qui vise à assurer la conformité des religions avec la culture chinoise dominante.
La Chine, qui compte 20 millions de musulmans, garantit officiellement la liberté de religion, mais le gouvernement a fait campagne pour aligner les fidèles sur l’idéologie du Parti communiste.
Il n’y a pas que les musulmans qui font l’objet d’un examen minutieux. Les autorités ont fermé de nombreuses églises chrétiennes clandestines et démoli les croix de certaines églises jugées illégales par le gouvernement.
Mais les musulmans ont fait l’objet d’une attention particulière depuis une émeute en 2009 entre des Ouïgours majoritairement musulmans et des Chinois Han majoritaires dans l’extrême ouest du Xinjiang, région où vit la minorité ouïghoure.
Selon des analystes, le parti communiste au pouvoir craint que des influences étrangères ne rendent les groupes religieux difficiles à contrôler.
Source :
https://www.i24news.tv/fr/actu/international/asie-pacifique/1564563939-pekin-ordonne-le-retrait-des-symboles-arabes-et-musulmans-des-restaurants-halal-de-la-ville?fbclid=IwAR3HRqqIBoTXuio8kTRCZaoRKrPBfP8scZVNyCxm69Qm-5xTqn9Mfh2LIxs

happywheels

5 Commentaires

  1. Franccomtois

    31 juillet 2019 at 16 h 56 min

    Pas de BandeDeSalope en vue comme c´est bizzare.Y aurait-il la même politique pour les muzz en Israel?Pas du tout,les israéliens défendent seulement leur terre et n´emmerde personne,mais bon se sont des juifs, merde alors.Donc les pourritures qui passent leur temps á dénoncer les Israeliens comme colonisateur sur leur propre terre et permettant aux non juif d´y vivre dans de bonne condition par rapport aux pays muzz voisins ne sont que des antisémites,la preuve est lá.Bien que je sois loin d´approuver la politique chinoise,lá je dois reconnaitre que j´apllaudis des deux mains,enfin un pays qui a des glaouis et qui sait se faire respecter.

  2. Claude

    31 juillet 2019 at 18 h 47 min

    Jamais les chinois ne laisseront ces em…nés prendre le dessus dans cette vieille civilisation qu’est la Chine.

    Ils ont raison d’être fermes, car avec ces musulmans il ne faut pas les laisser s’implanter, car ensuite, ils sont très difficiles à déloger et finissent par dire que « tout leur appartient » et à chasser les vrais propriétaires, c’est partout pareil hélas, et les dhimmis foisonnent hélas, mais pas en Chine .

    avec les chinois, ils sont tombés sur un bec .

  3. vrcngtrx

    31 juillet 2019 at 19 h 20 min

    HS.
    « dans le cadre d’un effort national »
    c’est ça l’amérique de Trump ? 😡
    https://www.youtube.com/watch?v=_Jf0v6hwS_4&feature=youtu.be&fbclid=IwAR38LwCNwvEt2umj20gz7Tk6v6hOOyLQLJqjNDPyLbMCvYlREfLpW0KfJfY
    .

  4. Bertrand Escaffre

    31 juillet 2019 at 23 h 28 min

    … « dans le cadre d’un effort national croissant » – excellent, i24 news!

    Par contre il y a une microscopique communauté privée de tous ses droits et ne menaçant pourtant rien ni personne.

    Il faudrait un deal entre états pour les extraire de là.

  5. In Memoriam

    31 juillet 2019 at 23 h 44 min

    Aux USA, Trump la défend aussi, sans que cela nuise aux inscriptions en chinois que l’on peut voir à New York ou ailleurs,
    et que dire de celles en hebreu ?
    N est ce pas tellement mieux de défendre l’exercice de la democratie plutôt que de sembler approuver celui d’un régime autoritaire ?

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *