Le voile, signe extérieur de la fracture française

By  |  6 Comments

Après l’affaire de l’accompagnatrice scolaire au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, la question du voile islamique n’en finit plus de faire parler d’elle. Une question qui révèle avant tout le communautarisme grandissant et l’immigration hors de contrôle en France.
“Le port du voile dans l’espace public n’est pas mon affaire”. Cette phrase prononcée par le président de la République lors de sa visite à la Réunion avait bien de quoi surprendre. Après l’affaire de l’accompagnatrice scolaire voilée au Conseil Régional de Bourgogne-Franche-Comté dénoncée par Julien Odoul (RN), Emmanuel Macron a savamment botté en touche. Faisant référence à une confusion collective, le chef de l’état considérait en effet qu’il n’avait pas à intervenir au delà des stricts services publics. En réalité, le sujet principal du président est de ne pas faire les frais des critiques contre une supposée islamophobie. En effet, les principaux signes religieux ostentatoires constatés en France ont trait à la religion musulmane, et ce, alors même que de nombreux musulmans soutiennent que le port du voile n’est pas imposé par la religion.
Pour beaucoup de Français, politiques ou non, ces symboles sont avant tout des symboles de sécession et de communautarisme assumé, et affichent une volonté de ne pas s’intégrer aux moeurs de la France.

Autre problème pour régler la question : le chantage à l’islamophobie. En effet, chaque critique de l’islam politique entraîne régulièrement les hurlements des défenseurs d’un bouc émissaire imaginaire. Avec un chiffre entre 6 et 8,5 millions de musulmans en France actuellement, le pays ne semble pourtant pas particulièrement hostile à ces derniers. Les mosquées sont de plus en plus nombreuses et se construisent avec l’aval de l’Etat. Un État qui va parfois jusqu’à céder des baux emphytéotiques pour quelques euros à des associations cultuelles déguisées. De même, la profusion de restaurants et boucheries halal dans certaines zones laissent perplexes sur le caractère islamophobe des Français.
Pourtant, une manifestation contre l’islamophobie était organisée devant les locaux de CNews le 2 novembre dernier, pour protester contre la présence à l’antenne d’Eric Zemmour. Une manifestation organisée par un certain Abdelaziz Chaambi, accessoirement fiché S et poète à ses heures perdues. Un rassemblement particulièrement sympathique qui, par son existence même, apporte sur un plateau de quoi nuancer l’islamophobie qui régnerait en France…
De quoi relativiser aussi la question du voile qui apparaît décidément comme la face émergée d’un iceberg nommée immigration. En effet, avec des arrivées de plus en plus massives de ressortissants en provenance du continent africain, les proportions de populations musulmanes croissent progressivement. De quoi donner à certains territoires français l’apparence du pays que l’on vient de quitter. En conséquence, l’échec de l’intégration à la française – écrasée par le nombre et les politiques éducatives déficientes pousse les générations nées en France de parents immigrés à se tourner vers leurs origines, parfois totalement méconnues mais dont le mérite premier est de ne pas être françaises, à l’inverse de leur carte d’identité. Un état d’esprit qui ne disparaîtra pas avec l’évacuation du voile dans la sphère publique, laquelle permettrait avant tout de rendre l’immigration en France moins visible mais pas moins présente.
Source :
https://www.tvlibertes.com/actus/le-voile-signe-exterieur-de-la-fracture-francaise

happywheels

6 Commentaires

  1. Claude

    6 novembre 2019 at 13 h 57 min

    A propos des sorties scolaires je me demande pourquoi il faut aller chercher des personnes extérieures à l’école ?

    Pourquoi demander à des mères d’élèves, donc à des personnes de l’extérieur, de prendre en charge les enfants , alors que cela fait intégralement partie de l’école.

    Cela éviterait à ces femmes de dire qu’ elles n’ont pas le temps, qu’une telle est fatiguée, l’autre est tombée malade et d’en trouver une qui finalement se fait tirer l’oreille parce qu’elle a vraiment autre chose à faire, bref à risquer de ne trouver personne.

    Reprenons donc les bonnes habitudes d’avant, le personnel de l’école doit effectuer les sorties scolaires ce qui rentre dans ses attributions.

    Donc si l’on voulait ce problème serait solutionné

    En ce qui concerne le nombre de musulmans actuellement en France, vous pouvez doubler facilement le nombre évoqué, car je ne sais pas qui donne ce chiffre , mais c’est de la rigolade ! allez donc voir dans tous les bleds même de la France profonde, et je ne vous parle pas de ces quartiers dits perdus que je connais parfaitement , je dirais plutôt  » territoires occupés » ! et vous verrez que vous êtes loin du compte.

    Quant à la manif contre Zemmour, je suis tellement sidérée que, dans les rues de Paris, des racailles fichés « S » en plus , aient eu la possibilité de proférer les paroles les plus grossières , les insultes les plus abjectes , les mots les plus injurieux sous les applaudissements , et sans se faire arrêter immédiatement .

    Et dire que cela va recommencer le 10 de ce mois .

    Et l’on accepte cela sans broncher . sans faire disperser cette foule injurieuse qui foule aux pieds notre pays, n’ont ils donc plus rien du tout dans le ventre pour accepter de se faire rouler dans la boue de cette façon par de la vermine.

  2. Franccomtois

    6 novembre 2019 at 14 h 30 min

    Qu´ils les mettent et prennent le large,BON VENT!!!!!!!!!!!

  3. Jean BONNOT

    6 novembre 2019 at 16 h 25 min

    Texte du Français Inconnu … alors ne me demandez pas de qui il est …

    « Je suis perplexe, voire choqué, quand je vois tant de mes amis s’exprimer contre le projet de construction de mosquées dans nos bonnes vieilles villes françaises.
    Je crois que chacun devrait s’efforcer de rester tolérant, et c’est grâce à cette tolérance que ces mosquées devraient être autorisées.
    C’est pourquoi, toujours au nom de la tolérance.
    je proposerais qu’une boîte de nuit homosexuelle ouvre ses portes tout près de ces édifices, afin d’aider à la diffusion du concept de tolérance à l’intérieur de la mosquée. Ce night-club gay pourrait adopter comme enseigne:  » La Mecque des mecs ».
    Juste en face de la mosquée, aurait parfaitement le droit et la liberté de s’ installer un charcutier-traiteur qui en terrasse, l’été, tiendrait un barbecue permanent avec deux fois par semaine comme plat du jour de délicieuses côtes de porc (halal bien sûr !), en alternance avec ventrêche, lentilles à la saucisse de Morteau, andouillette à la moutarde, tripes à la provençale, cassoulet de Castelnaudary le tout accompagné d’une bière d’ Alsace ou d’un verre de vin « religieux »: St Emilion, St Estèphe, St Julien ou St Amour !
    A quelques mètres de la mosquée, sur la gauche, je verrais assez bien Aubade » ouvrir une boutique de prestige « Les dessous de Cécilia », avec des mannequins en vitrine présentant en situation (et en 3D) les affriolants sous-vêtements de la marque.
    Pour faire le pendant – si j’ose dire – au magasin de lingerie, sur la droite de la mosquée on verrait jour et nuit scintiller l’enseigne au néon géante d’un sex-shop « chez Déesse K », ouvert jusqu’à deux heures du matin.
    Je suis persuadé que nos amis Musulmans qui protestent et se plaignent de notre intolérance (voire racisme) vis à vis de leurs croyances, seraient enchantés de faire la démonstration de leur ouverture d esprit.
    Si vous aussi vous êtes d’accord pour promouvoir la tolérance, alors ne vous privez pas : faites suivre ce message massivement !!
    Moi, je fais suivre avec plaisir, mais c’est normal, je suis tolérant…… »

    CE TEXTE N EST PAS DE MOI…J AI FAIT UN COPIE/COLLER

  4. Claude

    6 novembre 2019 at 20 h 17 min

    Jean Bonnot bravo et cela m’a détendue et bien amusée.

    Mais oui c’est une excellente idée , la tolérance c’est très exactement ça, et bien entendu autant pour les uns que pour les autres .

    Cependant je ne suis pas sûre que lorsque le vent tourne, dirigeant vers la mosquée le bon fumet des côtes de porc, des tripes et de toutes les cochonnailles, soient un parfum qu’ils apprécient et évoque, pour eux ….tous les parfums de l’Arabie.

    • Lys

      7 novembre 2019 at 10 h 14 min

      Chère Claude et bien moi ce texte ne m’a pas du tout détendue ni amusée mais plutot un peu chagrinée à vrai dire !

      Alors si on part de ce principe il faudrait pousser la tolérance à l’extrême avec tout et n’importe quoi pour que plus rien n’ait de sens ?!

  5. Bertrand Jean-Michel Escaffre

    7 novembre 2019 at 0 h 02 min

    Les têtes de l’islam ne lâcheront jamais le voile et sont prêtes à accepter le compromis sur quoi que ce soit d’autre.
    Car le foulard est un marqueur, un peu comme le serait un brassard.

    Il ne sert pas à protéger la femme contre des insultes : les femmes se font insulter de putes tout en portant malgré tout le foulard.

    Quand les japonais étaient en guerre contre l’Oncle Sam, ils ont envoyé des ballons incendiaires le long des jets streams allant vers l’est.
    De nombreux incendies ont éclaté aux USA.
    Les USA ont compris tout de suite que les japonais agissaient en aveugle et qu’il ne fallait à aucun prix lâcher d’information sur les résultats de cette technique expérimentale.
    Ça a donc été le black out dans les médias.

    Les japonais ont alors cru que leur technique ne marchait pas, et ont lâché l’affaire.

    Si les médias avaient bavé, les japonais auraient eu de l’information sur leur succès et auraient peaufiné leur technique.

    Grâce au voile, les têtes de l’islam ont une information sur le degré de pénétration islamique dans une société donnée.

    Par conséquent ils sont prêts à accepter que les mosquées ou les minarets soient interdits, ou que le Coran soit expurgé de certains passages, ou que les imams soient interdits, ou que la djellaba soit interdites, ou que le couscous ou le halal soient interdits – mais le voile, JAMAIS !

    Je suis atteint de cryptomnésie, une notion inventée par freud : je n’ai pas envie de me souvenir que ce raisonnement est l’oeuvre de Aldo Stérone, en tout cas pas de moi.

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *