Le « mea culpa » de François Ruffin sur le cas Étienne Chouard

By  |  0 Comments

Lors d’un entretien, à paraître jeudi dans « Le Point », le député admet que le théoricien peut être « une passerelle » vers l’extrême droite.
Par Saïd Mahrane
Il faut voir François Ruffin en colère. Bien que nous ne l’ayons jamais qualifié d’antisémite, le député insoumis n’a pas apprécié notre récent article consacré à son pamphlet, Ce pays que tu ne connais pas (Les Arènes), dans lequel nous disions notre gêne à la lecture de passages sur Emmanuel Macron et la banque Rothschild. Des pages troublantes, extraites d’un livre à mille égards intéressant, que nous inscrivions dans un contexte particulier : l’hommage de l’auteur à Étienne Chouard, un théoricien jadis proche d’Alain Soral, et les références à Rothschild vues dans certains cortèges de Gilets jaunes.
Naturellement, et au regard de la sensibilité du sujet, nous l’avions sollicité avant parution de l’article. Nous n’avons eu aucune nouvelle de sa part jusqu’à sa mise en ligne sur le site internet du Point. Et c’est ainsi que, quelques jours plus tard, nous nous sommes retrouvés dans le bureau du député Ruffin, à l’Assemblée nationale, pour un entretien tendu et fort instructif sur la nature et la philosophie politique du «  député-reporter  » – entretien disponible jeudi dans le prochain numéro du Point et dans sa version numérique. Avant de deviser sur Kundera et Soljenitsyne – deux de ses auteurs favoris –, il fut donc question de Macron, de Rothschild, mais aussi de la gauche.
Ruffin le député, le reporter et le metteur en scène
Le souffle court, les mains tremblantes, il s’est agacé au moment de nous expliquer le sens de telle ou telle phrase. Il a répété l’expression «  lutte des classes  », qui l’éloignerait de toute approche identitaire. Il a insisté sur ses combats contre le racisme et l’antisémitisme, a regretté l’existence de courants, à gauche, qui ne raisonnent que selon des appartenances ethniques. La colère retombée, il a reconnu une erreur, prononcé un «  mea culpa  » au sujet d’Étienne Chouard : «  Le souci, c’est qu’au-delà de Chouard, de ses propos, de sa confusion, dans ses débats grouillent des groupuscules d’extrême droite, qui en font un point d’appui, un lieu de recrutement. (…) Je n’avais pas vu combien il pouvait servir de passerelle.  »


Avec son essai, Ruffin réhabilite un genre ancien : le pamphlet politique écrit par un politique, et non pas un essai insipide, programmatique ou platement autobiographique, comme en produisent nombre d’élus. Mais ne nous y trompons pas : le sujet du livre est tout autant Macron et ses réseaux d’influence que lui-même, Ruffin. Il en est touchant, d’ailleurs, à vouloir apporter la preuve que lui connaît des vraies gens. Il a ainsi multiplié les témoignages de Peggy, Marie et Zoubir, entre deux charges contre ce président dont il déteste jusqu’au physique.
Il récuse l’étiquette d’intellectuel ou de théoricien, il la laisse à d’autres. À Mélenchon  ? Ah non, pas Mélenchon, c’est toucher à Dieu. Il faut voir la prudence qu’il met à développer une idée qui ne porterait aucun sous-entendu à l’égard de cet autre Jupiter. Son livre, c’est la suite de Merci patron, le film qu’il a consacré à Bernard Arnault. À la place du milliardaire, Emmanuel Macron, un Amiénois, comme lui, qui a fréquenté le lycée jésuite de la Providence, comme lui. Sauf que, dans l’histoire, l’un a toujours eu confiance dans son destin, tandis que l’autre s’est parfois considéré comme «  une merde  ».
Il faut y voir un des moteurs de cette rivalité, puisque les reproches que formule Ruffin au président portent autant sur la suppression de l’ISF que sur ses facilités à l’école, sa capacité à charmer son monde, à être le premier en tout. La Providence a offert un super scénario à Ruffin, ce formidable député-metteur en scène.
Source :
https://www.lepoint.fr/politique/le-mea-culpa-de-francois-ruffin-sur-le-cas-etienne-chouard-13-03-2019-2300402_20.php

happywheels

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *