Le propalestinien Boualem Snaoui , interpellé pour avoir collé des slogans sur les affiches du candidat PS René Taieb

By  |  3 Comments

Mardi 25 février, Boualem Snaoui, responsable de l’association pro-palestinienne, a été placé en garde à vue, pour avoir placardé des affichettes à caractère racial et religieux sur les affiches électorales de René Taieb, candidat Ps aux municipales à Montmagny. Collée sur le visage de l’élu, on pouvait notamment y lire le slogan : « STOP à la collaboration avec le terrorisme d’état israélien».
Le conseiller municipal, ancien délégué du Crif (conseil représentatif des institutions juives de France) 95, avait déposé plainte début février pour «dégradation de ses affiches, et incitation à la haine raciale».
lire l’article de la GAZETTE VAL D’OISE en cliquant sur le lien ci-après
http://www.gazettevaldoise.fr/2014/02/28/boualem-snaoui-interpelle-pour-avoir-colle-des-slogans-sur-les-affiches-du-candidat-ps-rene-taieb/

Cet individu fut candidat du groupuscule Europalestine
http://www.europalestine.com/spip.php?article2630

Le colleur d’affiches a pu être identifié avec le concours du centre de supervision urbaine qui dispose d’une vidéo le montrant à l’oeuvre. Boualem Snaoui a ainsi été interpellé près de son domicile de Montmorency par les services de police mardi, vers 11 h 45, dans le cadre d’une procédure ouverte pour dégradations commises en raison d’une appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée

happywheels

3 Commentaires

  1. HAVERIM

    27 mars 2014 at 12 h 09 min

    Sur leurs affiches ont peux voir ça :

    «En 4 ans, l’armée israélienne a détruit 12 000 maisons palestiniennes et déraciné 200 000 oliviers (rapport B’tselem, ONG israélienne) – Quel rapport avec la sécurité d’Israël ? STOP à la collaboration avec le terrorisme d’état israélien. Pas un sou à l’occupant israélien.»

    Moi je préférerai voir plutôt ça :

    Le conflit entre régime et rebelles en Syrie a fait plus de 130 000 morts depuis son début en mars 2011, en majorité des combattants des deux bords, selon un nouveau bilan mardi de l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH). La guerre qui continue de faire rage à travers le pays a tué au moins 46 266 civils, dont plus de 7 000 enfants et plus de 4 600 femmes.

  2. Alain

    27 mars 2014 at 14 h 47 min

    Comme dab. il sera vite libéré.

  3. sam

    27 mars 2014 at 19 h 37 min

    pourri comme d’habitude. Rien de nouveau sous le soleil !!

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *