Les Espions de la terreur

By  |  2 Comments

, au cœur des services secrets de l’Etat islamique, une enquête de Matthieu Suc

Une enquête captivante au cœur des services secrets de l’État islamique.
Des tortionnaires encagoulés de noir pour effrayer les foules en Syrie ; les mêmes habillés en civil, barbe rasée, postiche sur la tête et cigarette aux lèvres pour ne pas attirer l’attention en Europe: l’État islamique s’est doté d’un «Bureau des légendes» djihadiste, dont les recettes de contre-espionnage s’inspirent de celles déployées autrefois par la CIA et le KGB.
Faux attentats pour masquer les vrais, pièges pour démasquer les taupes : pour la première fois, une enquête révèle le fonctionnement de ce service secret qui, depuis Raqqa, pilotait les attentats du 13 Novembre, ses techniques, ses ressources, ainsi que le parcours du Français qui en fut la tête pensante.
« Je me suis plongé dans une cinquantaine de dossiers judiciaires représentant près de 77 000 procès-verbaux d’instruction ou d’enquête préliminaire (tous n’ont pas été lus). J’ai consulté des archives pénitentiaires et des notes d’une dizaine de services secrets français, européens ou américains. J’ai épluché des kilomètres de retranscriptions d’écoutes téléphoniques, de messages électroniques, ainsi que la mémoire des ordinateurs de plusieurs cellules terroristes. […]
Cette somme documentaire ingurgitée, j’ai réalisé une quarantaine d’entretiens conduits auprès de magistrats, officiers de renseignement, policiers, gendarmes, militaires, secouristes, avocats, chercheurs, victimes d’actes de terrorisme, individus reconnus coupables d’association de malfaiteurs terroriste ayant purgé leurs peines et membres de leurs familles. […]
Ce travail a été complété avec le suivi d’audiences de procès de djihadistes de retour de Syrie et de celui d’Abdelkader Merah, le frère du tueur de Toulouse et Montauban. » Matthieu Suc.
Matthieu Suc est né en région parisienne. Il commence sa carrière de journaliste aux éditions départementales du Parisien , collabore à France Soir puis au Monde. Depuis 2016, il travaille au pôle enquête de Mediapart.
Après dis années passées à chroniquer le fait divers en général et le grand banditisme en particulier, il se consacre désormais aux questions de renseignement et de terrorisme. Les Espions de la terreur est son cinquième livre.
« >
Source
http://anneetarnaud.com/espions-terreur-etat-islamique-matthieu-suc/


happywheels

2 Commentaires

  1. roni

    11 janvier 2019 at 13 h 20 min

    il raconte rien de nouveau
    les faux attentats ceux sont tous les soit disant illumines qui plantent des gens …
    l etat islamique a scise mais pendant l ete 2014 ils ont ete officielement en france…

  2. roni

    11 janvier 2019 at 15 h 30 min

    et qui crient ALLAH JE ME BARRE….

Publier un commentaire

Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *