Mardi 6 octobre, à 22h15, sur Ciné+ Club ; Ne ratez pas : « Le dernier des injustes »

By  |  0 Comments

Claude Lanzmann revient, dans ce documentaire-fleuve, sur le témoignage que lui avait livré, en mars 1975, Benjamin Murmelstein, le dernier président du Conseil juif du ghetto de Theresienstadt.
Le
« Le Dernier des injustes » s’appelle Benjamin Murmelstein, que Claude Lanzmann a interviewé en 1975. Un conteur hors pair, impressionnant de lucidité quant aux ambiguïtés de sa position pendant la guerre : entretenir, au prix de négociations avec Adolf Eichmann, le mensonge nazi de Theresienstadt, camp de concentration présenté au monde par Hitler comme « le paradis des juifs ».
Odieux mensonge que Murmelstein s’escrime à retourner à son avantage : le sien propre (il survit au nazisme, au contraire des autres grands rabbins de Theresienstadt, ce qui en fit un personnage hautement controversé) comme celui de sa communauté. Sa stratégie consiste à tirer le maximum de bénéfices humanitaires en consolidant la mise en scène ennemie. Plus le mensonge est chiadé, plus il requiert de nourriture, de médicaments et de soins pour les internés… Malgré de belles idées de cinéma, les scènes contemporaines à Theresienstadt, qui suivent Lanzmann à la manière d’un gardien de musée, tranchent avec la vivacité et la puissance des échanges entre le documentariste et son témoin, décédé avant la reprise du tournage. Pour autant, l’œuvre est essentielle.
« >

source :
http://teleobs.nouvelobs.com/la-selection-teleobs/20151005.OBS7033/ne-ratez-pas-le-dernier-des-injustes.html

happywheels

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *