Marine Le Pen veut la dissolution de l’UOIF

By  |  8 Comments

Marine Le Pen était l’invitée politique de Sud Radio ce mercredi 19 novembre. Elle est revenue sur l’identification d’un Français parmi les bourreaux de Peter Kassig en Syrie.
Après l’identification du jeune Maxime Hauchard, d’origine normande, parmi les assassins de prisonniers syriens ce week-end, la patronne du FN n’a pas renié sa formule – « Le fondamentalisme islamique ne pousse pas dans les prairies normandes » (juin 2014, sur France Info).
« Bien sûr que c’est vrai, ce n’est pas une production sui generis », a-t-elle répondu à Christophe Bordet à l’antenne de Sud Radio. Elle montre du doigt « l’immigration massive » qui a été « le terreau du fondamentalisme dans notre pays ». « Il est temps, affirme-t-elle, de mettre nos dirigeants devant les tribunaux ». Elle attribue au PS et à l’UMP la responsabilité des « 4 000 jeunes Français partis faire le djihad en Syrie ».
Elle met en cause notamment Nicolas Sarkozy : « Il a fait de l’Union des organisations islamiques de France (UOIF) qui vient d’être classée comme organisation terroriste, l’interlocuteur privilégié de l’État quand il était ministre de l’Intérieur ». « Il les appelait “les orthodoxes”. Il voulait leur confier la formation de 1 500 imams », s’indigne-t-elle.
« On a laissé sur notre territoire un fondamentalisme qui s’est organisé et qui s’est appuyé sur la complicité de nos dirigeants successifs, développe-t-elle. Ils se sont appuyés sur les mosquées, sans que rien ne soit fait pour les en empêcher. Tous ces jeunes garçons sont passés à un moment donné où à un autre par des mosquées, ce n’est qu’après, que l’accès à Internet s’est effectué. Vous allez faire croire aux Français que ces jeunes partent tout seuls en Syrie, sans réseau ? Je n’y crois pas, et les services de renseignement non plus. Il y a des imams en France qui prêchent – d’ailleurs en arabe – avec une extrême violence », note la présidente du FN.
Elle appelle à « dissoudre l’UOIF ». « C’est l’organisation, la représentation des fondamentalistes. On n’est pas obligé d’en faire l’interlocuteur privilégié de l’État ». Parmi les autres mesures « qu’on aurait dû prendre il y a vingt ans », elle appelle à « la surveillance des mosquées, des imams », « à la surveillance de ceux qui vont prêcher en prison » et à « la déchéance de nationalité pour ceux qui commettent des actes terroristes ». « Ceux qui n’ont pas la double nationalité et qui sont dans cette situation sont une ultraminorité », selon elle.
« Il y a 4 000 Français partis faire le djihad. L’immense majorité sont des doubles nationaux, ceux-là au moins, on pourrait les déchoir et ne pas les voir revenir sur le territoire, cela nous ferait du bien. Les autres, anecdotiques en chiffre, les Français, on les met en prison à vie, on parle de gens qui ont décapité au couteau, ce n’est pas anodin », préconise la patronne du FN.
lire l’article de SUD RADIO en cliquant sur le lien ci-après
http://www.sudradio.fr/Politique/L-interview-politique/Marine-Le-Pen-la-prison-a-vie-pour-les-Francais-en-Syrie

happywheels

8 Commentaires

  1. LOISONS

    19 novembre 2014 at 21 h 44 min

    Je reconnais que le point de vue de Marine LE PEN relatif à l’existence de la problématique »UOIF », est criant de vérité.
    L’État Français depuis des lustres, est complice de l’installation, puis du développement des fondamentalistes Musulmans dans notre pays.

  2. Gerard C

    19 novembre 2014 at 22 h 36 min

    UOIF créé de toute pièce par Sarkozy!

  3. Gilles-Michel DEHARBE

    19 novembre 2014 at 22 h 39 min

    Dommage qu’elle ne soit la seule à tenir ce discours !

  4. josué bencanaan

    20 novembre 2014 at 5 h 52 min

    Cela ne servira rien, des lois sont voter pour interdire le voile dans les lieux publics et elle n’est pas appliqué, hollande de demandera pas la dissolution de l’UOIF, pour la simple et bonne raison qu’il a besoins de l’electorat des musulmans francais.

  5. daniel .danielle

    20 novembre 2014 at 7 h 44 min

    Elle a raison
    C est un repère de « nazislamistes « 

  6. Gilles-Michel DEHARBE

    20 novembre 2014 at 7 h 52 min

    Le voile est un faux problème, je suis d’accord avec vous. En revanche, ne faisons pas l’erreur de prendre cette incurie républicaine à propos de la non – application de la loi pour écarter un tout autre problème qui est celui de la filiation entre L’UOIF et les Fréres musulmans.

  7. jacqueline

    20 novembre 2014 at 11 h 10 min

    il faudrait aussi supprimer tous les sites de propagandes islamistes et djihadistes sur internet .. et surtout alerter les parents de la dérive de leur enfant quand il change de comportement dans au lycée ou au collège …ou au besoin alerter la police

    • claude

      20 novembre 2014 at 14 h 43 min

      La police ? Mon C… Merah connu et pas consideré comme dangereux. Nemouche…probleme, les flics suivait pas le bon . Et je parle pas des 3 jihadistes (dont le beau-frere de « Mouche a merde » Merah )rentré tranquille par avion et que la police a attendu gentillement que ces messieurs veuillent bien se presenté au comissariat.

      Pour moi on devrait tout simplement éliminés ces gens quand ils partent ou reviennent de Syrie, D’Irak…

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *