Mila Kunis : « J’ai quitté l’Ukraine pour échapper à la haine antisémite »

By  |  1 Comment

Mila Kunis, 28 ans, est née en Ukraine et a du passer son enfance à cacher qu’elle était juive, par peur des agressions. « Toute ma famille a subi la Shoah, et une grande partie fut exterminée » raconte l’actrice. « Après la guerre, en Russie, les religions étaient interdites. Alors mes parents m’ont élevé de façon à ce que je sache que j’étais juive. Je savais qui j’étais au fond de moi» poursuit-elle.
Plus de 900 000 Juifs ont été exterminés en Ukraine sous l’occupation nazie, et aujourd’hui encore, la situation des juifs ukrainiens est préoccupante, entre une extrême-droite de plus en plus puissante et un antisémitisme toujours très ancré dans la population, qui se manifeste sans retenue.
Mila, née Milena, a dû faire face aux insultes de ses camarades de classe dans les années 1980. Scolarisée à Tchernivtsi, une ville du sud-ouest du pays, elle a vu les murs de son école tagués de graffitis antisémites.
«Une de mes amies, qui a grandi en Russie et était au collège, est rentrée chez elle un jour en pleurant. Sa mère lui a demandé ce qui s’était passé et elle a répondu que derrière sa chaise, on avait dessiné une croix gammée» Pour l’actrice, « l’Ukraine, de toute évidence, ne veut pas de Juifs chez elle ».

lire l’article de JEW POP en cliquant sur le lien ci-après

http://www.jewpop.com/charme/mila-kunis-jai-quitte-lukraine-pour-echapper-a-la-haine-antisemite/

happywheels

1 Comment

  1. Eveil dit :

    Elle est bien belle cette femme, et elle a bien fait de quitter ce pays malade de la corruption, de l’antisémitisme et de l’homophobie.

Publier un commentaire

Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *