OBSESSION DU JUIF :Quand Tariq Ramadan ose se compare au capitaine Dreyfus

By  |  9 Comments

L’islamologue, mis en examen pour viols, sort de son silence médiatique en publiant « Devoir de vérité », dans lequel il attaque les plaignantes, la justice et les médias.
Attention, couverture trompeuse. Dans son livre à paraître le 11 septembre, Devoir de vérité (Presses du Châtelet, 288 p., 18 €), Tariq Ramadan le promet, sous la forme d’un bandeau : « Je révèle ici tout ce qu’on vous a caché. » Le feuilleton judiciaire qui a pour l’instant valu à l’islamologue suisse deux mises en examen pour « viol », « viol sur personne vulnérable » et plus de neuf mois de détention provisoire entre février et novembre 2018, à la suite de deux premières plaintes de femmes à l’automne 2017, ne devrait cependant pas connaître de nouveau chapitre avec la sortie de cet ouvrage. Après une longue cure de silence médiatique, le théologien, reçu vendredi 6 septembre sur le plateau de Jean-Jacques Bourdin sur RMC et BFM-TV, a décidé de reprendre la parole, sans apporter de véritable révélation.
En près de 300 pages, le livre alterne entre considérations mystico-spirituelles, formules aux accents nietzschéens pour parler de l’épreuve de la prison et, surtout, attaques répétées à l’encontre d’un triptyque maléfique : les plaignantes, la justice et les médias. « Sur la route, il faut bien sûr dépasser le ressentiment et la rancœur », annonce le théologien dès les premières pages. Un conseil manifestement oublié à l’heure d’évoquer ceux qu’il juge responsables de ses déboires.
Les plaignantes ? « Des femmes jalouses ou qui se sentaient flouées ont cherché, a posteriori, à régler des comptes. » Toutes des menteuses, selon lui. « Innocent », il n’a pas de mot d’apaisement pour elles. Les juges ? Tariq Ramadan ressent immédiatement « leur hostilité profonde et affichée à [son] égard », leur « volontaire aveuglement », quand ce n’est pas le « regard fuyant » du juge des libertés et de la détention. Les médias ? « Ils me souhaitent coupable », et se livrent à un « lynchage », « avec leur instinct de vautours ».
Source :
https://www.lemonde.fr/societe/article/2019/09/06/quand-tariq-ramadan-se-compare-au-capitaine-dreyfus_5507029_3224.html
« >

happywheels

9 Commentaires

  1. SANTAMARIA

    6 septembre 2019 at 9 h 27 min

    C’était aussi assez hallucinant ce matin sur BFM chez Bourdin :
    « J’ai toujours défendu la cause des femmes »!!!!!
    « Je n’ai pas menti sur ma vie privée car je ne l’ai pas exposée » ????? Donc les choses dont on ne parle pas n’existent pas !
    Et le bouquet final « la charia pour moi c’est la justice. Et en France, la charia c’estla justice » ?????

    Je ne dépenserai jamais 1 centime pour lire des inepties et des mensonges!

  2. limone

    6 septembre 2019 at 11 h 28 min

    RMC radio collabo crée en 1942 par une alliance
    monégasque donc française et nazi pour la rafle
    des juifs dans le sud de France
    ramadan et bourdin c’est deux cons rien de nouveau

    https://fr.wikipedia.org/wiki/RMC#Historique

  3. Ducky Smockton

    6 septembre 2019 at 12 h 34 min

    – Courage mesdames les victimes abusées, tabassées, humiliées, violées, terrorisées par le sournois imposteur harceleur pervers adultère taré Tariq-la-trique, le zobsédé textuel nazislamiste au nom d’ « Allah-Le-Miséricordieux » (!), courage, les victimes du Tartuffe prêcheur Frère mizilmon zobsédé, le taré sadique Tarik-la-trique, courage les tabassées, courage les humiliées, courage les maltraitées, courage les violées, courage les soumises de force, courage les voilées contre leur gré, courage les terrorisées, courage les lapidées ; COURAGE !je suis de tout cœur avec vous. Comprenez-moi, j’ai plus d’empathie pour les victimes que pour leurs bourreaux – aussi « bons » et violents nazislamistes rabiques soient-ils.

  4. IN Memoriam

    6 septembre 2019 at 13 h 03 min

    Bravo les dirigeants de BFM, donner la parole à cet antisémite notoire, fallait le faire !!!

    • YUNG

      7 septembre 2019 at 23 h 23 min

      Comment peut on donner la parole à ce pourri, comment est ce qu’ un éditeur puisse distribuer le nouveau livre de ce taré, vite un Uzi

  5. vrcngtrx

    6 septembre 2019 at 17 h 15 min

    à 17:15
    belle démonstration de taqiya par double langage lorsque Bourdin lui demande ce qu’il dirait à un frounçais qui veut partir en Syrie (en l’occurrence à un islamiste candidat au djihad) : la meilleure chose à faire c’est de rester en France, de « s’éduquer ici » (comprenez éducation coranique) et de « s’engager politiquement ici » (ne perdons pas de vue que l’islam est un projet politique) et « d’avoir une voix – voie ? – ici pour faire entendre les injustices » (on se doute bien que les injustices dont il parle ne concernent pas les horreurs commises sur les chrétiens d’orient et les tribus combattant l’EI) …

  6. capucine

    6 septembre 2019 at 19 h 42 min

    Ramadan n’est pas prêt d’arriver à la cheville du capitaine Dreyfus !!

  7. Poissonchat

    7 septembre 2019 at 19 h 00 min

    Livre a paraitre le 11 septembre…l’apogee du bon goût,rien à ajouter

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *