Olivier Corel, l’émir blanc d’Artigat proche de Merah, en garde à vue

By  |  4 Comments

VIDEO – Une deuxième personne a été placée en garde à vue mais son identité demeure secrète pour le moment. Ils sont soupçonnés d’avoir aidé Mohamed Merah à perpétrer la tuerie de Toulouse en mars 2012.

Deux personnes, dont une dont l’identité n’est pas connue pour l’instant, ont été mises en garde à vue dans l’enquête antiterroriste sur les complicités dont aurait pu bénéficier Mohamed Merah pour commettre ses crimes au nom du jihad en mars 2012.
L’une des deux personnes interpellées est Olivier Corel, présenté comme le chef de file de la filière jihadiste d’Artigat, une commune de l’Ariège, a précisé cette source, confirmant une information de La Dépêche du Midi. Il a été placé en garde à vue lundi. Cette dernière a été levée mardi.


Surnommé le « cheikh Blanc », ou « l’émir blanc d’Artigat », ce sexagénaire avait été cité dans une affaire de filière toulousaine d’acheminement de jihadistes en Irak, qui avait donné lieu à des condamnations en 2009. Après avoir été mis en examen pour « association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste », Olivier Corel avait bénéficié d’un non-lieu.
Il aurait marié Mohamed Merah
Abdelghani Merah, l’aîné de la fratrie Merah en rupture familiale, avait accusé Olivier Corel d’avoir été « au courant de tous les faits et gestes de Mohamed » mais aussi de ses « intentions ». Selon lui, c’est d’ailleurs Olivier Corel qui avait marié Mohamed Merah selon le rite salafiste. Dans un reportage diffusé par M6 en 2012, Olivier Corel avait qualifié les actes de Mohamed Merah de « bêtises ».
Depuis les tueries de Toulouse et Montauban, au cours desquelles le « tueur au scooter » a assassiné trois militaires ainsi que trois enfants et un enseignant juifs entre le 11 et le 19 mars 2012, les policiers placés sous l’autorité des juges antiterroristes parisiens ont entendu des dizaines de personnes en garde à vue pour tenter de savoir comment Merah s’était procuré ses armes et de quel soutien matériel ou financier il avait pu bénéficier.
La plupart ont été rapidement relâchées. Mais trois hommes ont été mis en examen:

Abdelkader Merah (frère de Mohamed), Mohamed Mounir Meskine (un ami de quartier des Merah) et Fetha Malki. Ce dernier est soupçonné d’avoir fourni une partie de son armement à Merah.

« >

happywheels

4 Commentaires

  1. Eveil

    4 novembre 2014 at 22 h 40 min

    Je me souviens très bien de ce reportage où Corel minimisait les actes de M.Merah et paraissait avoir eu un rôle bien plus important qu’il ne le disait, dans cette affaire. Il transpire le mal ce type.

  2. Catholique-de-France

    5 novembre 2014 at 21 h 35 min

    Bonjour,

    Les crimes de Merah ont plus de deux ans.

    Ce type a été en effet cité dans le livre du frère de Merah , il y a déjà un bout de temps.

    Il faut attendre donc deux ans pour oser le mettre … en garde vue.

    L’Etat nous protège avec un zèle ahurissant !

    • liguedefensejuive

      6 novembre 2014 at 12 h 15 min

      Il est sorti libre de sa garde à vue

  3. Debby

    7 novembre 2014 at 1 h 28 min

    Robinson Crusoé existe vraiment ce n’est pas un personnage de fiction ? On nous aurait menti…

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *