Polytechnique : une pétition qui sème le trouble

By  |  10 Comments

Une pétition non dépourvue d’arrière-pensées vient d’être lancée pour dénoncer le partenariat entre Polytechnique et l’Institut Israélien de Technologie.
Par Thierry Berthier.

Signer une pétition, ce n’est jamais anodin. S’il suffit aujourd’hui de quelques clics et de quelques secondes pour inscrire son nom sur une liste, la démarche engage toujours la responsabilité du signataire parfois bien au-delà de l’idée qu’il s’en fait. Lorsque la pétition relève de l’ingérence manifeste et de l’activisme lié à des intérêts extérieurs, il ne s’agit plus d’une simple prise de position mais bien d’une opération subversive. C’est exactement le cas d’une pétition qui vient d’être lancée par l’AURDIP, l’Association des Universitaires pour le Respect du Droit International en Palestine. La pétition dénonce l’accord conclu il y a quelques mois entre l’École Polytechnique et le Technion.
Rappelons que le Technion désigne l’Institut Israélien de Technologie, université publique de recherche située à Haïfa, qu’il s’agit d’un centre de recherche mondialement reconnu et que son niveau d’excellence fait du Technion un partenaire très convoité. Le site Médiapart vient de publier un article soutenant activement la pétition AURDIP qui a déjà recueilli 467 signatures (chiffre du 23 septembre à 22 heures).
Cette prise de position relève de l’ingérence caractérisée dans les affaires internes de l’École Polytechnique, de son positionnement à l’international. L’accord Polytechnique-Technion est une chance pour l’X, pour ses élèves et pour ses chercheurs d’obtenir une visibilité supplémentaire sur le marché ultra concurrentiel des formations d’excellence. Il suffit de consulter le récent classement de Shanghai pour se convaincre de la pertinence d’un tel accord.
Ce premier argument de bon sens échappe totalement à nos amis de Médiapart qui n’ont pas perçu la valeur stratégique de cette alliance. Il faut dire que l’aveuglement idéologique de certains et l’enfermement dogmatique d’autres interdisent formellement toute forme de réflexion constructive.
Précisons que le Technion accueille 18% d’étudiants arabes israéliens, qu’il compte dans ses rangs le professeur Hossam Haick, père du nanose, le diagnostic précoce du cancer par l’haleine et qu’un accord a déjà été signé en 2013 entre le Technion et l’Inserm dans le cadre de la création d’un LIA (Laboratoire International Associé).
Plus grave, la pétition lancée par l’AURDIP et relayée par Médiapart doit nous interroger sur l’éventualité d’une opération de manipulation – subversion initiée depuis l’étranger avec l’objectif principal d’importer le conflit israélo-palestinien sur le territoire national. L’École Polytechnique qui possède un statut militaire forme des élèves officiers durant quatre années, ses laboratoires relèvent également de l’autorité militaire. Lorsque celle-ci décide de nouer un partenariat avec l’une des universités les plus fécondes en termes d’innovation technologique, il s’agit d’une décision stratégique qui lui appartient pleinement et qui l’engage en tant qu’école militaire.
Dénoncer le bien fondé de cet accord sur la base d’un conflit extérieur strictement indépendant des activités de l’École Polytechnique et du Technion relève au mieux de l’ingérence, au pire de la manipulation extérieure.
Enfin, il existe dans cette affaire un arrière-goût d’antisémitisme primaire projeté sur un accord de coopération scientifique franco-israélien. La « bête immonde » s’adapte à son époque et sait détecter des proies bien visibles. Ce qui m’attriste, c’est le nombre important de collègues enseignants-chercheurs qui « signent » sans réfléchir plus que cela, par réflexe idéologique, sans lien particulier avec l’École Polytechnique et qui collaborent de façon plus ou moins consciente à une manipulation antisémite initiée par des intérêts étrangers à la recherche.
Il semble également que les quelques noms d’anciens élèves de l’X figurant sur la liste des signataires ne figurent par contre sur aucun des fichiers des anciens élèves de l’X… (ces fichiers existent depuis deux siècles, ils sont à jour et n’oublient jamais personne). En conclusion, restons vigilants, luttons contre les manipulations et subversions, refusons d’importer des conflits extérieurs sur notre territoire et sanctionnons ceux qui s’inscrivent dans la manipulation et l’antisémitisme.
— lire l’article de CONTREPOINTS en cliquant sur le lien ci-après

http://www.contrepoints.org/2014/09/25/182350-polytechnique-une-petition-qui-seme-le-trouble

happywheels

10 Commentaires

  1. Catholique-de-France

    25 septembre 2014 at 13 h 51 min

    Bonjour,

    Cette pétition est une honte !

    Ce genre d’action est articulé autour d’anciens élèves ou d’élèves musulmans :la France leur a offert ce qu’elle avait de meilleur et ils viennent fo***tre leur haine islamique chez nous.

    Je suis révulsé.

    Israël est une chance de développement unique offerte aussi aux Arabes palestiniens , qu’AUCUN des pays musulmans ne leur offre.

    Quand les Musulmans cesseront-ils leur politique de sabotage de notre civilisation ?

    J’ai le souvenir de ce Palestinien qui témoigne dans le « Causeur » de ce mois.

    En substance:

    « Ah oui , l’occupation , mais mon fils entre en Agro à Réhovot et c’est ça le plus important »

    Ces Musulmans « français » gâtés par notre République française ont le culot de venir nous saboter.

    (Je précise que mon père et mes deux oncles étaient des anciens de l’X).

  2. Mordechai.A

    25 septembre 2014 at 17 h 04 min

    Je suis vraiment dégouté. Ces signataires ne disent rien à propos du conflit au Soudan ni sur le fait que l’Ukraine tue sciemment des civils pour démoraliser l’adversaire.
    L’argent de nos impôts via l’Europe sert à financer le terrorisme palestinien… Ne parlons pas de l’UMP qui vend la France au Qatar.

    Les jeunes du Technion sont les champions du Monde du transfert de technologie. C’est donc l’intérêt de la France que de nouer une coopération beaucoup plus approfondie avec eux. Au moins, MLP et Chauprade ne se laisseront pas impressionner par les gauchistes antisionistes.. Il faut aller plus loin et développer une coopération technologique entre la France, Israel et la Russie.

  3. Richard C.

    25 septembre 2014 at 17 h 23 min

    Si ils ont fait l’école X! Des films X, sûrement!

  4. yaacov

    25 septembre 2014 at 22 h 03 min

    il me semble que penel et sa bande de connard associes devraient se mefier des retours de baton

  5. Eveil

    25 septembre 2014 at 23 h 08 min

    Le Mal peut s’infiltrer partout et, décidément, Plenel et sa clique sont de vrais ordures.

  6. benjamin

    26 septembre 2014 at 7 h 45 min

    le nabot moustachu a encore frappè!!!cet individu est un ennemi reel et constant d israel et du judaisme …il convient donc de le traiter comme un ennemi …avec toutes les consequences ..il aime les arabes ..c est sa passion…y a t il un peu de fric la dessous ????

  7. tovsayan

    26 septembre 2014 at 8 h 10 min

    Le monde enseignant est un marigot de marxiste aigri et revanchard , alors dès qu’ils peuvent dénigrer la réussite et l’excellence on les trouve au rendez vous .
    Ensuite chacun sait que dans les rangs de l’X se trouvent quelques petits fachos passés par la filière sainte geneviève ,les petites prépas cathos et qu’ils sont issus de familles d’intégristes cathos dont l’ainé fait curé et le second militaire…bref
    La jalousie n’épargne personne,ni les loosers ni le clergé laïque ….

    • Mordechai.A

      26 septembre 2014 at 9 h 19 min

      J’ai regardé la liste des signataires: il y a quand même beaucoup de gauchistes avérés…. d’ailleurs dans le milieu universitaire, si tu dis que tu es de droite alors tu es mort…

      • tovsayan

        26 septembre 2014 at 20 h 34 min

        attention à l’X t’as aussi des ptits cathos bien intégristes,fils de militaire et frère de curé….jaloux des juifs qu’ils trouvent en trop grand nombre…
        Ils ne seraient pas contre reserver les oraux en plein shabat ou kipour…comme si au technion on faisait passer les exams leur jour de noël…
        Alors méfiance sur la gauche,mais méfiance sur la droite…

  8. Natan

    27 septembre 2014 at 22 h 07 min

    Franchement, le Technion a pas besoin des boutonneux de polythechnique. C’est plutôt le contraire.

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *