Simple amende requise contre Anne GUERRIER , la prof antisémite de Janson de Sailly

By  |  10 Comments

Une amende de 1.500 euros, dont 500 avec sursis, a été requise mercredi au tribunal correctionnel de Paris à l’encontre d’une professeure d’un grand lycée parisien. L’enseignante avait publié un message révisionniste et antisémite sur son compte Facebook, accessible aux élèves.
En 2016, cette professeure d’anglais en classe préparatoire littéraire au lycée Janson-de-Sailly (XVIe arrondissement), elle avait affirmé sur son compte Facebook que « La Shoah a été prévue et organisée par des Juifs », ce qui lui vaut d’être poursuivie devant le tribunal correctionnel pour contestation de crime contre l’humanité et diffamation raciale. Suspendue et en arrêt maladie de longue durée, l’enseignante n’était pas présente à son procès en raison de son état psychologique.

La procureur a estimé que les propos de la professeure constituaient une « inversion extrêmement perverse » qui revenait à dire que les victimes avaient organisé le génocide. Elle avait publié ou relayé d’autres propos complotistes ou antisémites qui ne sont pas ici poursuivis.
Âgée de 53 ans, l’enseignante invitait en fin d’année ses élèves à rejoindre son large groupe d’amis sur Facebook et plusieurs propos qu’elle a tenus dans ce cadre avaient fuité dans la presse pendant l’été 2016. Elle avait été suspendue en août 2016 et s’était déclarée en arrêt maladie.

Devant les enquêteurs, elle a expliqué être diagnostiquée bipolaire et a admis avoir parfois réagi à l’actualité sur les réseaux sociaux sous l’emprise de l’alcool. Elle a aussi déclarée avoir été très marquée par les assassinats de Mohamed Merah en 2012 et l’attentat de Charlie Hebdo en 2015. Admettant une « perte de contrôle », elle avait exprimé ses « regrets ».
La prévenue, « irréprochable dans le cadre de son activité professionnelle », « délirait régulièrement » le soir devant son ordinateur, sur fond d’alcool et de troubles psychiatriques, selon son avocat, Philippe Meilhac. Elle est dans un « schéma d’autodestruction », a-t-il ajouté.
Estimant qu’elle souffre d’un « état psychiatrique lourd », il a demandé une expertise psychiatrique pour éclairer le tribunal sur son discernement.
Plusieurs associations antiracistes se sont portées partie civile. Le jugement est prévu pour le 9 novembre.
SOURCE :
https://www.ouest-france.fr/societe/justice/paris-amende-requise-contre-une-prof-apres-des-propos-antisemites-5305543

happywheels

10 Commentaires

  1. Helene

    11 octobre 2017 at 18 h 11 min

    Elle s en tire bien cette ordure .c est quand même navrant de voir que des ados d un soit disant prestigieux lycée aient eu un prof bipolaire alcoolique et négationniste.c est un peu beaucoup vous ne trouvez pas??????

    • asher

      12 octobre 2017 at 10 h 48 min

      quant a moi je le souhaite a ce bastarde anne guerrier pour vecu de la shoah a sa propre peau a meme condition ce que nous a vecu a Auschwitz et a Buchenwald 42-44

    • Stefano Caboni

      13 octobre 2017 at 9 h 11 min

      Tout à fait d’accord avec vous.

  2. Laurence S

    11 octobre 2017 at 19 h 20 min

    Hollande l est pourquoi ne pas lui faire un procès pour sa contribution de l antisémitisme
    En même temps Sarkozy et dans pas longtemps macron si il ne fait rien

  3. josué bencanaan

    11 octobre 2017 at 20 h 08 min

    elle a été condamné, je ne pense pas qu’elle puisse un jour enseigner, justice quelque part, perso j’aurai aimé quelle soir bruler vive !!!

    • Gégé

      13 octobre 2017 at 10 h 21 min

      Une folle ? oui!
      Dangereuse ? Oui !
      S’en défendre fermement et implacablement ? Oui !
      La brûler comme sous l’Incquisition ? NON !

      • VRCNGTRX

        18 octobre 2017 at 10 h 56 min

        + 1 !
        mais un bon rasage de crâne sur la place publique et le remboursement de ses salaires perçus depuis l’affaire ne lui aurait pas fait de mal à cette gueule de serpillière !

  4. Gilles-Michel De Hann

    11 octobre 2017 at 22 h 09 min

    Ainsi fut ouverte la brèche ….

    L’ancien ministre des transports Jean-Claude Gayssot est l’auteur du texte législatif qui porte son nom. En 1990, il présente, à l’Assemblée Nationale, une proposition de loi «tendant à réprimer tout propos raciste, antisémite ou xénophobe». Depuis son acceptation, le texte punit toute négation du génocide juif durant la Seconde Guerre Mondiale.

    Un homme, de par cette loi, est devenu un habitué des tribunaux. Vincent Reynouard, est en effet connu pour ses écrits et vidéos remettant en cause la Shoah. En 2007, il avait été condamné pour la diffusion d’une brochure contestant l’Holocauste et avait récolté 10 000 euros d’amende.

    Début 2014, il avait posté une vidéo de 45 minutes sur un site web. Il s’insurgeait alors contre la «propagande» diffusée, selon lui, à l’occasion du 70e anniversaire du débarquement en Normandie.

    Vidéo qui lui avait valu un an de prison par la cour d’appel de Caen. Pour sa défense, Vincent Reynouard explique que la loi Gayssot n’introduit que la négation de certains crimes contre l’Humanité, faisant l’impasse sur d’autres, et introduit une discrimination injustifiée entre les victimes de ces crimes.

    Pour se défendre, l’homme avait fait appel à la Cour de cassation en posant une «question prioritaire de constitutionnalité» sur l’article 24 bis de la loi sur la presse, en ce qu’elle «est susceptible de créer une inégalité devant la loi et la justice».

    * Négationnisme: la loi Gayssot jugé conforme à la Constitution …

    http://www.lexpress.fr/actualite/societe/negationnisme-la-loi-gayssot-juge-conforme-a-la-constitution_1751699.html

    Anne Guerrier est sûrement malade, mais le monde l’est bien davantage et l’Histoire est devenue glauque. De distingués universitaires, anciens idolâtres de Mao ou de Lénine dressent aujourd’hui des comptabilités comparées : celle des morts du communisme pour les mettre en balance avec celle du nazisme. 85 millions de morts contre 6 millions de Juifs. Suivez mon regard: mais qu’ont donc ces Juifs avec leur singularité de la Shoah ? Ainsi, il y aurait eu quantité d’autres Shoah dans l’histoire humaine. La première ayant commencé avec Josué génocidant les Cananéens, nous raconte l’abbé Pierre, le compère de Garaudy. Tant de bonnes intentions historiennes dissimulent mal le projet : rendre incompréhensible la lecture de l’Histoire qui pose cette question récurrente : pourquoi ? Pourquoi un tel acharnement aussi divers, aussi complexe, aussi durable ? La contestation de l’unicité de la Shoah est bien le dernier subtil avatar des discours révisionnistes et négationnistes. Ils cherchent à mettre en cause le statut des Juifs dans l’histoire humaine. Les Palestiniens ne s’y sont pas trompés en invoquant le terme de nakba, la catastrophe, pour nommer 1948. Nakba à mettre en vis‑à‑vis de Shoah, catastrophe contre catastrophe. S’il n’est pas contestable que la naissance de l’État d’Israël fut pour les Palestiniens une « catastrophe », en quoi celle‑ci peut‑elle être comparée au sort des Juifs dans l’Europe sous le joug nazi ?

    Parce qu’il recouvre des objets intellectuels à la fois spirituels et temporels, le signe juif, c’est‑à‑dire cet ensemble de signifiants situés dans l’Histoire et hors l’Histoire apparaît comme rétif aux catégories communes de l’entendement. Faut‑il voir dans cette fonction perturbante ou interrogeante la source du rejet du signe juif, la raison du rapport de fascination et de répulsion que le signe juif porte dans sa besace ? Les différents système d’interprétation ont laborieusement peiné à trouver la bonne clef d’ouverture du signe juif dans l’Histoire.

  5. Atlan

    12 octobre 2017 at 22 h 31 min

    Ordure antisémite et lâche par dessus le marché !.

  6. Jimmy BARTHEL

    13 octobre 2017 at 12 h 29 min

    C’est cool la justice !
    Moi, j’ai pris 3 mois avec sursis, juste pour avoir bloqué une ligne de métro en déposant une tente de SDF sur les rails… MDR.
    Apparement être gravement antisémite, c’est moins grave.

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *