Supporter de l’OL faisant le salut nazi: le jeune isérois entendu par les gendarmes

By  |  2 Comments

Il avait été filmé en train de faire un salut nazi le 19 septembre dernier après la rencontre de Ligue des champions Manchester City – OL. Le jeune homme avait été aussitôt identifié par les dirigeants du club lyonnais. Et la sanction avait été immédiate: une interdiction de stade à vie.
Depuis, l’enquête judiciaire se poursuivait, le temps que les autorités anglaises transmettent les éléments à la justice française qui a confié l’enquête aux gendarmes d’Heyrieux Saint-Jean-de-Bournay, secteur où réside le supporter. Selon des sources concordantes, ce jeune homme âgé de 24 ans, a été placé en garde à vue en ce début de semaine. Lors de la perquisition de son domicile, les enquêteurs ont découvert quelques grammes de résine de cannabis.
Au cours de son audition, le supporter s’est défendu d’avoir effectué un salut nazi, assurant qu’il s’agissait d’une quenelle, sorte de bras d’honneur inversé, adressé ce soir-là aux Anglais défaits par les Lyonnais.

À l’issue de la garde à vue, le dossier a été transmis au procureur de la République de Vienne. L’intéressé devrait faire l’objet d’une convocation devant le délégué du procureur de la République.
Si l’interprétation de ce geste fait régulièrement débat, une jurisprudence semble peu à peu se dessiner. Ainsi, les gestes réalisés dans le cadre sportif comme pour vanter une victoire font le plus souvent l’objet d’une relaxe. En revanche, ceux réalisés dans un environnement ou un contexte religieux sont considérés clairement antisémite par les juges.
Source :
https://www.ledauphine.com/isere-nord/2019/02/08/supporter-de-l-ol-faisant-le-salut-nazi-le-jeune-iserois-entendus-par-les-gendarmes

happywheels

2 Commentaires

  1. vrcngtrx

    8 février 2019 at 21 h 40 min

    « jeune isérois »
    les temps ont bien changé …
    http://www.ajpn.org/departement-Isere-38.html

    • In Memoriam

      9 février 2019 at 16 h 43 min

      Je ne pense pas que les temps aient tellement changé .
      L’antisémitisme et l’attirance pour les forces du Mal existaient bien dans les années 30 et s’il y eut des Résistants et des Justes pour marquer leur attachement aux idéaux républicains, il se trouvera toujours en France de ceux qui voudront défendre, quitte à y laisser leur peau, ces valeurs-là!
      Pour en revenir à l ‘Isère, et d’une phrase lapidaire : non, le symbole du plateau des Glieres n’est pas mort !

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *