Unesco : BRAVO TRUMP-BRAVO NETANYAHU

By  |  9 Comments

Les États-Unis et Israël se retirent de l’Unesco
Les États-Unis reprochent à l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco) d’être « anti-israélienne ».

Jeudi 12 octobre, les États-Unis ont annoncé qu’ils se retiraient de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco), accusant l’institution d’être «  anti-israélienne  ». Une décision imitée par Israël qui a également annoncé son retrait de l’Unesco. Le Premier ministre Benjamin Netanyahu « a donné pour instruction au ministère des Affaires étrangères de préparer le retrait d’Israël de l’organisation, parallèlement aux États-Unis », a dit son bureau dans un communiqué. « L’Unesco est devenue le théâtre de l’absurde où l’on déforme l’histoire au lieu de la préserver », a-t-il ajouté.
La France, candidate à la tête de l’Unesco, « regrette » le retrait américain. Les États-Unis conserveront un statut d’observateur, a précisé le département d’État, en lieu et place de leur représentation à l’agence onusienne basée à Paris. Le retrait ne sera effectif qu’à compter du 31 décembre 2018, conformément aux statuts de l’Unesco. «  Cette décision n’a pas été prise à la légère et reflète les inquiétudes des États-Unis concernant l’accumulation des arriérés à l’Unesco, la nécessité d’une réforme en profondeur de l’organisation, et ses partis pris anti-israéliens persistants  ».

Washington avait prévenu début juillet de son intention de réexaminer ses liens avec l’Unesco après sa décision de déclarer la vieille ville de Hébron, en Cisjordanie occupée, «  zone protégée  » du patrimoine mondial. Cette décision, qualifiée d’«  affront à l’Histoire  », «  discrédite encore plus une agence onusienne déjà hautement discutable  », avait alors déclaré l’ambassadrice américaine à l’ONU, Nikki Haley. Les États-Unis, grand allié d’Israël, avaient déjà pris ses distances avec l’Unesco. Ils avaient ainsi arrêté de participer à son financement en 2011 après que l’agence a admis les Palestiniens parmi ses États membres. Mais ils continuaient depuis à siéger au Conseil exécutif de l’Unesco, composé de 58 membres.
Selon le département d’État, un statut d’observateur permettrait de continuer d’apporter la «  vision  » et «  l’expertise  » américaines «  sur certains dossiers importants gérés par l’organisation  », notamment «  la protection du patrimoine mondial, la défense de la liberté de la presse  » et la promotion des sciences et de l’éducation. La directrice générale de l’Unesco Irina Bokova a immédiatement dit «  regretter profondément  » le retrait américain. «  L’universalité est essentielle à la mission de l’Unesco pour construire la paix et la sécurité internationales face à la haine et à la violence, par la défense des droits de l’homme et de la dignité humaine  », a-t-elle estimé.
SOURCE :
http://www.lepoint.fr/monde/les-etats-unis-se-retirent-de-l-unesco-12-10-2017-2164017_24.php

happywheels

9 Commentaires

  1. capucine

    12 octobre 2017 at 19 h 21 min

    Bravo à Netanyahu et D.Trump….

  2. Michadri

    12 octobre 2017 at 19 h 39 min

    Merci Mr.Trump pour cette décision. God bless you and God bless America.

  3. josué bencanaan

    12 octobre 2017 at 20 h 14 min

    pour construire la paix et la sécurité internationales face à la haine et à la violence, par la défense des droits de l’homme et de la dignité humaine 

    A mourir de rire, j’espere que cette morue rigole !!!

    bravo a Trump et Netanyahu

  4. Gilles-Michel De Hann

    12 octobre 2017 at 21 h 16 min

    Même son de cloches !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    « C’est une perte pour la famille des Nations Unies. C’est une perte pour le multilatéralisme », voilà ce qu’a déclaré la directrice générale de l’Unesco, Irina Bokova qui dit « regretter profondément » la décision des Etats-Unis et récuse les accusations de partialité.

    Même son de cloche du côté de la France, qui abrite le siège de l’Unesco. François Delattre, représentant de la France aux Nations Unies, a chanté en ces termes les louanges de l’Unesco: « L’Unesco promeut nos idéaux et valeurs à travers la culture, l’éducation et la science. Ces valeurs, ces idées font partie de l’ADN de la France mais aussi de l’ADN des Etats-Unis. C’est pourquoi il est important que nos amis américains restent à bord. J’ajouterais aujourd’hui plus que jamais, alors que certains remettent en cause ces valeurs. »

  5. daniel.danielle

    12 octobre 2017 at 21 h 20 min

    Trump est un homme courageux !,,,,
    Bravo Trump Bravo Bibi !,,,,

  6. Toled

    13 octobre 2017 at 3 h 53 min

    Supertrump !…comme dirait le toxicomane dissident poupettant.
    Il y a des Lapierre et des Niezsche qui vont prendre chers du papi énervé 🙂

  7. Jacques

    13 octobre 2017 at 10 h 23 min

    Bien vu,ça fait plaisir.
    Maintenant, on verra si pour compenser l absence des USA et d’Israel,les « palestiniens » reversent une partie de l’argent alloué (et donné) au paiement de rentes pour les familles de terroristes pour renflouer les caisses de l’uneschiottes.
    Vivement le dépôt de bilan.

  8. josué bencanaan

    14 octobre 2017 at 7 h 11 min

    Audrey azoulay a la tete de l’unesco !!!, mort de rire, elle a pas de figure celle la, Audrey tu es plus notre soeur !

  9. b. duchene

    19 octobre 2017 at 23 h 04 min

    Il était temps que des hommes d États réagissent à l ignominie islamiste,

    surtout quand quand ils votent sans respecter l histoire, et surtout la vérité…

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *