VIDEO : Un chauffeur de bus blessé par des tirs de colons arabes en Judée Samarie

By  |  3 Comments

Un chauffeur de bus israélien qui venait de quitter Beit-El pour Guivat Assaf a été légèrement blessé samedi soir lors d’une fusillade survenue aux abords de l’implantation de Beit El, dans le centre de la Jud2e Samarie
« >
Le conducteur a été légèrement blessé par les éclats de verre du pare-brise touché par des balles. Il a été transporté à l’hôpital.
À la suite de l’attentat, les chauffeurs d’autobus se rendant à Beit El ont demandé à ne plus emprunter cette route, craignant un manque de sécurité. Ce matin, les chauffeurs de la société Egged ont même annoncé une grève sur toutes les lignes du pays. Ils exigent que les bus sur le trajet de Beit El soient remplacés par des bus à l’épreuve des balles.

Depuis un mois, trois attaques à l’arme à feu ont eu lieu dans la région de Beit El. Les forces de l’ordre israéliennes ne sont pas pour l’instant parvenues à arrêter les membres du groupe à l’origine de ces attaques.

happywheels

3 Commentaires

  1. roni

    6 janvier 2019 at 20 h 20 min

    c est vrai il faut des bus blindes

  2. Jacko lévi

    7 janvier 2019 at 16 h 37 min

    lu ce jour chez Europe israel, drivé par J Forum,

    «  »Une enquête préliminaire sur la tentative d’attaque au carrefour Tapuach montre qu’une femme palestinienne de Tulkarem, âgée de 40 ans, s’est approchée de façon suspecte de la police des frontières stationnée et n’a pas entendu l’appel à s’arrêter.

    Les soldats ont tirés dans ses jambes.

    Lors d’un interrogatoire préliminaire, elle a déclaré qu’elle voulait se tuer, apparemment dans un contexte familial » » »

    TRADUCTION : une grosse salope palest , non, Arabe tout simplement (connus sous ce terme jusqu en 1969) s’est envoyée en l’ ait avec un mec de son coin, voire de sa famille….se retrouve enceinte…. grand classique, connu et courant: seule solution pour elle: se faire trucider en allant attaquer des soldats israéeliens…
    mais …mais……………c’est pas évident, alors la pauvre femme, court vers les soldats, pas trop vite quand même , en brandissant son couteau de cuisine et en gueulant …..elle reçoit une ou deux balles dans les pattes…hopital, prison, accouchement chez les Juifs, plus aucun risque de se faire égorger par les siens pour sauver « l’ honneur de la famille » (en général tout leur honneur se situe en haut des jambes , au confluent des cuisses et réside en un triangle poilu inversé……….)

    rraaahhhh! ces Yahouds!! c’est quand même autre chose que les Gazaouis ou les Jérichiens 😆

  3. Jacko lévi

    7 janvier 2019 at 16 h 38 min

    lu ce jour chez Europe israel, drivé par J Forum,

    «  »Une enquête préliminaire sur la tentative d’attaque au carrefour Tapuach montre qu’une femme palestinienne de Tulkarem, âgée de 40 ans, s’est approchée de façon suspecte de la police des frontières stationnée et n’a pas entendu l’appel à s’arrêter.

    Les soldats ont tiré dans ses jambes.

    Lors d’un interrogatoire préliminaire, elle a déclaré qu’elle voulait se tuer, apparemment dans un contexte familial » » »

    TRADUCTION : une grosse salope palest , non, Arabe tout simplement (connus sous ce terme jusqu en 1969) s’est envoyée en l’ ait avec un mec de son coin, voire de sa famille….se retrouve enceinte…. grand classique, connu et courant: seule solution pour elle: se faire trucider en allant attaquer des soldats israéeliens…
    mais …mais……………c’est pas évident, alors la pauvre femme, court vers les soldats, pas trop vite quand même , en brandissant son couteau de cuisine et en gueulant …..elle reçoit une ou deux balles dans les pattes…hopital, prison, accouchement chez les Juifs, plus aucun risque de se faire égorger par les siens pour sauver « l’ honneur de la famille » (en général tout leur honneur se situe en haut des jambes , au confluent des cuisses et réside en un triangle poilu inversé……….)

    rraaahhhh! ces Yahouds!! c’est quand même autre chose que les Gazaouis ou les Jérichiens 😆

Publier un commentaire

Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *