Affaire Tariq Ramadan : une des plaignantes perd patience et passe à l’offensive

By  |  4 Comments

Par Rodrigue Gozoa

Une des accusatrices du célèbre théologien musulman Tariq Ramadan, mécontente de la lenteur de l’instruction judiciaire, vient de déposer auprès de la Chambre pénale des recours de la capitale Suisse. Car depuis sa première audition en 2018, l’instruction sur les accusations de viols et de violences sexuelles qu’elles auraient portées à l’encontre du théologien semble n’avoir point progressé.

En avril, une femme suisse, convertie à l’islam portait plainte à Genève contre Ramadan, pour des incidents présumés survenu dans un hôtel de Genève en octobre 2008. Seulement, l’universitaire était détenu en France pour les mêmes accusations. Après cinq mois d’enquête, un procureur de Genève jugea la plainte suffisamment sérieuse et ouvrit début septembre une instruction contre l’éminent universitaire suisse.
Cependant, depuis lors, soit 10 mois après, la procédure n’aurait en aucun point progressé puisque la plaignante n’avait vu aucun procès s’ouvrir et n’avait été convoqué à aucune autre audition. Pour les avocats de dame « Brigitte » le nom donné à la plaignante par la presse locale, «les atermoiements » de la justice helvétique seraient de nature à augmenter les préjudices moraux subis par la femme. Aussi son conseil aurait-il entamé une action devant la Chambre pénale des recours de Genève, pour intimer au procureur une accélération dans la procédure.
Une procédure qui semble-t-il aurait été ralentie par l’instruction française. Et En France, où le théologien, avait été libéré sous caution avec interdiction de quitter le territoire en attendant la suite de son procès ; la possibilité d’une extradition vers la Suisse, serait difficilement envisageable.
Source :
https://lanouvelletribune.info/2019/07/affaire-tariq-ramadan-une-des-plaignantes-perd-patience-et-passe-a-loffensive/

happywheels

4 Commentaires

  1. jacko lévy

    5 juillet 2019 at 18 h 54 min

    aucun intérêt ce has been est fini

  2. jacko lévy

    6 juillet 2019 at 7 h 22 min

    plus sérieux

    « Un tanker arraisonné à Gibraltar sème la discorde entre l’Iran et l’Europe
    Par Journaliste Figaro Isabelle Lasserre Mis à jour le 05/07/2019 à 20:15 Publié le 05/07/2019 à 20:15 »

    enfin! la putain, dite Europe, va se faire envoyer paître par son maquereau, l’ Iran !

    j’ attends avec impatience les représailles iraniennes…….ils vont peut etre enlever Merkel, pour le harem de Caménaille, ou mieux, bloquer les importations de pistaches pour la France

    cette histoire a tout l’ air de la cape rouge agitée devant le taureau persan pour le pousser a la faute qu attend Trump pour lui rentrer dedans !

  3. Cherif

    6 juillet 2019 at 14 h 00 min

    Sûrement une autre qui a besoin d’argent..sale pute, depuis 2008 cette affaire soi disons et qu’aujourd’hui tu te réveilles…quelle honte

    • Anselme Heisenberg

      6 juillet 2019 at 14 h 54 min

      Quiss qui vous parli bien la fronce m’si Chirif !

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *