Amazon bannit « Mein Kampf » de la vente

By  |  2 Comments

Malgré les pressions, la plateforme de vente en ligne s’y opposait jusque-là au nom de la défense de la liberté d’expression, rappelle « The Guardian ».
Un géant du e-commerce comme Amazon peut-il vendre Mein Kampf, le livre écrit par Adolf Hitler, de la propagande nazie ou encore des ouvrages antisémites ? Jusqu’à aujourd’hui, la réponse était oui. L’entreprise de Jeff Bezos proposait ainsi dans son catalogue de multiples éditions du tristement célèbre ouvrage du dictateur allemand. Mais les choses viennent de changer et Amazon ne semble plus aussi permissif, explique The Guardian. Une décision qui intervient sous la pression de plusieurs organisations juives.
La décision a été annoncée il y a quelques jours aux libraires qui utilisent Amazon. Ils n’ont plus le droit d’y vendre plusieurs ouvrages écrits par des nazis, dont Mein Kampf, l’autobiographie d’Adolf Hitler. La liste comprend aussi des livres pour enfants qui étaient utilisés pour faire la promotion de l’antisémitisme chez les plus jeunes. Amazon a indiqué aux vendeurs que ces ouvrages ne respectaient plus le règlement de la plateforme. Plusieurs eBooks conçus pour la liseuse Kindle d’Amazon ont aussi été supprimés. En revanche, des éditions académiques, mais aussi une version commentée de Mein Kampf, publiée en 2016, sont encore disponibles sur la plateforme.

Selon The Guardian, Amazon n’a pas expliqué ce qui avait motivé sa décision d’interdire la vente de ces livres. Jusque-là, le site se défendait en mettant en avant la liberté d’expression, mais aussi la nécessité de permettre aux étudiants de comprendre la pensée d’Hitler. Toutefois, des organisations juives caritatives font pression sur le site de e-commerce depuis la fin des années 1990 afin d’obtenir une telle interdiction. Récemment encore, c’est le mémorial d’Auschwitz qui avait demandé à Jeff Bezos de retirer plusieurs ouvrages. L’organisation ciblait notamment un livre pour enfants intitulé Le Champignon vénéneux, écrit par Julius Streicher, un membre du parti nazi. L’ouvrage fait partie de ceux qui ont été retirés par Amazon.
En décembre 2019, Amazon a aussi retiré des décorations de Noël illustrées avec des images de l’ancien camp de concentration nazi d’Auschwitz.
Mein Kampf, dont les droits sont tombés dans le domaine public en 2016, continue de faire parler. En octobre 2019, la maison d’édition Fayard a annoncé sa volonté de rééditer le livre. L’ouvrage, assorti d’une édition critique de 1 000 pages et d’une nouvelle traduction, devrait être publié dans le courant de l’année 2020. Reste à voir si Amazon acceptera de le vendre.
Source :
https://www.lepoint.fr/livres/amazon-bannit-mein-kampf-de-la-vente-16-03-2020-2367420_37.php

happywheels

2 Commentaires

  1. vrcngtrx

    19 mars 2020 at 9 h 07 min

    « la nécessité de permettre de comprendre la pensée d’H. »
    C’est ce qu’il fallait le faire il y a 85 ans, comme il faut entendre aujourd’hui les propagandistes et prosélytes de toutes sortes

    Au siècle passé, un homme s’informait lisait et savait. Dans les années 1930 il élève la voix pour avertir des dangers de l’Allemagne nazie (…), propose alors une alliance avec l’Union soviétique pour faire face à la menace hitlérienne dont le danger pour la France lui paraît primordial (…), a été en partie à l’origine de la détermination du général de Gaulle, le 14 juin 1940, d’aller à Londres représenter la France libre :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Georges_Mandel

  2. vrcngtrx

    19 mars 2020 at 20 h 00 min

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *