Attaque de Villejuif : la compagne de l’assaillant placée en garde à vue

By  |  3 Comments

Vendredi 3 janvier, Nathan C, un jeune homme de 22 ans ayant des antécédents psychiatriques, a poignardé plusieurs personnes à Villejuif avant d’être abattu par les forces de l’ordre. L’assaillant, converti à l’islam, s’était radicalisé.
Nathan C, un jeune homme de 22 ans, a poignardé des passants dans le Parc des Hautes-Bruyères à Villejuif (Val-de-Marne) vendredi 3 janvier. Il a tué une personne et en a blessé deux autres gravement. Après avoir crié « Allah Akbar », l’assaillant, qui souffrait depuis son enfance de graves troubles psychiatriques, avait été abattu par les forces de l’ordre. Décrit par sa famille comme « brillant intellectuellement », Nathan C. faisait l’objet d’un suivi psychiatrique « depuis l’âge de 5 ans ». Il avait été hospitalisé à plusieurs reprises et était sorti d’un établissement en mai dernier avant d’arrêter son traitement en juin, selon la procureure de Créteil Laure Beccuau.
Le lendemain de l’attaque, le parquet antiterroriste (Pnat) s’est saisi de l’enquête. Les enquêteurs cherchent à comprendre « la nature de (la) radicalisation » de Nathan C., qui s’était converti à l’islam en « mai ou juillet 2017 ».
Dans un sac retrouvé sur les lieux, les policiers ont découvert des ouvrages qualifiés de « salafistes » ainsi qu’une « lettre testamentaire avec des répétitions assez caractéristiques du musulman qui s’autoflagelle et qui sait qu’il va peut-être faire le grand saut », a indiqué lors de la conférence de presse Philippe Bugeaud, directeur adjoint de la police judiciaire de Paris.
La compagne de Nathan C. a été placée mardi en garde à vue pour « association de malfaiteurs terroristes », a indiqué une source judiciaire. Elle a été interpellée mardi midi à son domicile de Palaiseau (Essonne), où a eu lieu une perquisition il y a quelques jours. Selon Le Parisien, elle est soupçonnée d’avoir menacé de commettre une action violente contre les forces de l’ordre. Toujours d’après les informations de nos confrères, elle aurait confié à une amie qu’elle souhaitait commettre un « suicide by cops », c’est-à-dire mourir sous les balles de policiers, après la perte de son compagnon, le suicide étant proscrit dans l’islam. L’assaillant voulait se marier religieusement avec cette jeune femme de 22 ans début 2019 mais l’imam de la mosquée de Maison-Alfort (Val-de-Marne) a refusé, exigeant qu’ils concluent auparavant un mariage civil.
Source :
https://www.lavoixdunord.fr/690607/article/2020-01-07/attaque-de-villejuif-la-compagne-de-l-assaillant-placee-en-garde-vue

happywheels

3 Commentaires

  1. capucine

    7 janvier 2020 at 20 h 10 min

    Bravo à l’imam de Maisons -Alfort
    Je ne savais pas qu’ il y avait une mosquée première nouvelle. …

  2. Paul06

    7 janvier 2020 at 21 h 31 min

    Pas d’irresponsabilité pour ceux qui ont saccagé un péage alors qu’il avait bu ou consommé des stup. L’assassin de Sarah Hali a bien de la chance.

  3. capucine

    8 janvier 2020 at 11 h 34 min

    Maintenant çà veut dire qu’ on peut tout saccager tout détruire même des vies humaines au moyen d’un couteau en toute impunité depuis la loi Taubira. ..quand à Belloubet elle vide les prisons d’une bonne partie des islamistes. ..
    Pauvre France la justice déraille

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *