CARCASSONNE :Trois ans ferme pour le voleur antijuif et antifrançais

By  |  6 Comments

Tribunal correctionnel
Les périodes au cours desquelles Rachid Taieb Solimane n’est pas en prison sont rares. Mais pendant celles-ci, il vaut mieux veiller à fermer ses portes à clef. La spécialité de cet homme âgé de 44 ans, c’est de rentrer chez les gens et de voler tout et n’importe quoi, des bricoles surtout.
Depuis sa sortie de prison, fin juillet, ce voleur «compulsif» a fait 8 victimes répertoriées officiellement. Et c’est lundi (lire dans notre édition d’hier) qu’il a été interpellé en flagrant délit après qu’il a dérobé un sac de charbon de bois et un tapis à l’effigie de l’Union Jack (le drapeau britannique). Inutile de rentrer dans les détails des neuf vols reprochés à Taieb qui était renvoyé hier matin devant le tribunal dans le cadre d’une procédure rapide.
Il a écopé devant cette formation collégiale en comparution immédiate d’une peine de trois ans ferme, sa vingtaine condamnation. D’autres pourraient s’ajouter au cours des semaines à venir.
Comme l’a souligné son conseil, Me Gros, Taieb est un voleur «sans discernement, ni discrimination». Bref, un compulsif, un voleur «pathologique» qui, conformément aux réquisitions du Ministère public est reparti en prison. Le procureur Auger a requis 4 ans, il n’en écope que de trois, mais c’est sans compter sur d’éventuelles autres condamnations à venir.
Sur bon nombre d’objets volés retrouvés dans son squat de la rue de Verdun, le prévenu a tenté de s’expliquer, toujours de la même manière : il les a trouvés dans la rue, dans les poubelles ou jonchant le sol. Pour tout ce qui a pu l’accabler, preuves et témoins à l’appui, il est resté muet et dans le déni. Comme il le fit en 2012 lorsqu’il fut condamné par le même tribunal pour 12 cambriolages en 15 jours !
Dans les procédures qui l’attendent, annoncées par le procureur de la République, il en est une particulière qui ne pouvait être jugée immédiatement. «Je me torche avec le drapeau français, j’éjacule dessus. Je vous déteste les Français comme les Juifs», a lancé le suspect au moment de son interpellation.
Pertinente comme toujours, la présidente Asselin a posé la question à Taieb : «vous êtes de quelle nationalité ?». Pas de réponse. «Vous êtes né où, Mr Taieb ?». «A Carcassonne…», a-t-il répondu. «Vous êtes donc Français…», a rétorqué la présidente devant laquelle il a finalement avoué que, oui, il est «antisémite»… et Français. Ce sera un prochain pathétique épisode à ajouter à son palmarès.

source :
http://www.ladepeche.fr/article/2015/09/24/2183591-trois-ans-ferme-pour-le-voleur-pathologique.html

happywheels

6 Commentaires

  1. josué bencanaan dit :

    Expulsion immediate !

  2. Laurence dit :

    Déchéance de nationnalité et expulsion lui et sa famille du territoire Français !
    Voilà la véritable » guerre  » à l’antisémitisme et au djihadisme et à la haine que doit mené les gouvernants !!!

  3. capucine dit :

    parachuter le en plein milieu du désert ? là-bas il n’y a rien à volé ?

  4. CATHY dit :

    Expulsion du sol français et lui retirer sa naturalisation…

  5. georges dit :

    il est « français » mes couilles,ouais,il est « français » comme moi je suis lapon…expulsion de ce dechet sur le champ

  6. Olivier dit :

    La gauche va nous expliquer que c’est lui la victime de la société et non l’inverse.

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *