L’ARABIE SAOUDITE QUI ACHÈTE NOS RAFALES VA CRUCIFIER UN GAMIN DE 17 ANS

By  |  8 Comments


Ali Mohamed al-Nimr a été arrêté le 14 février 2014 à Ryad pour avoir « manifesté ». Le Roi Salman, cet ami de la France qui achète les Rafales tricolores, a décidé qu’il devait être décapité, puis crucifié.
Les Français ont appris qu’en matière amoureuse François Hollande n’est pas un homme parfaitement sûr. Il semble qu’il ait l’amour vagabond, scooterisé. Et c’est bien son droit. Et ça fait tellement français. En revanche, quand il s’agit d’amitié, là, François est un homme de fer, qui ne trompe pas et ne se trompe pas. Ainsi, ce n’est pas parce qu’ils pratiquent la décapitation au sabre –symbole du pays- puis la crucifixion du cadavre privé de tête, que les frères saoudiens du titulaire de l’Elysée sont de mauvais bougres. Et que l’anecdote mérite une fâcherie.

Demain sans doute, et dès les premières lueurs de l’aube qui en Arabie est déjà chaude, Ali Mohamed al-Nimr, vingt ans, sera privé d’un partie de lui-même. Celle qui, selon le roi Salman, ne fonctionne pas avec justesse : sa tête. Ensuite, « pies corbeaux nous ont les yeux cavés », Ali sera exposé aux bêtes sauvages, au soleil et au vent jusqu’à ce qu’il devienne poussière. Ils sont sympas les acheteurs de Rafales. Les amis aussi de Fabius et Le Drian, notre Premier ministre-bis.
Pour être juste et froid, ce qui doit coller à l’objectivité du journaliste, disons de cet Ali ne l’a pas volé. Ainsi il n’a rien fait de répréhensible ce qui, dans ce pays de corrompus, est un délit. Pire, ce jeune homme a l’étrange idée d’être de confession chiite, ce qui prouve que, même vivant, il n’avait pas toute sa tête.
J’aimerais revenir aux « faits »… le problème est qu’ils n’existent pas : le dossier du supplicié est vide. Ce garçon a été arrêté le 14 février 2014, il avait 17 ans, pour avoir « manifesté ». Pour alourdir le cas on lui cherche concomitamment une incrimination pour « l’utilisation d’une arme », pistolet, revolver ou fusil que nul n’a vu ni retrouvé. Et qu’Ali n’a tiré sur personne. Pourtant il est bien coupable puisqu’après plusieurs jours de tortures il a signé des aveux. Voilà un écrit en béton comme on l’aime à Riyad.

Mais pourquoi donc cet Ali aurait-il manifesté ? En tout cas pas pour une bonne raison. Ce n’est pas parce que Chia cheikh Nimr Baqr al Nimr, son oncle qui est aussi un leader de l’opposition, venait d’être condamné à passer par le fil du sabre, que ce jeune étourdi devait se mettre en colère.
Le 21 septembre la famille d’Ali a été avisée que son recours avait été examiné, bien sûr à huis clos, sans témoin, sans avocat et sans l’accusé, et que dans leur sagesse les « magistrats » avaient jugé urgent de raccourcir ce gamin à l’âge de Rimbaud. Voilà une exemplaire simplification de procédure. Et c’est ainsi que se passent les choses dans un pays avec lequel la France a établi un véritable pont aérien de fraternité. Un pays où Hollande, si martial et expert en bombes, a participé à un Conseil de Défense. Autre geste humanitaire, il s’agissait alors d’aller fracasser à coups de missiles le crâne de pauvres yéménites qui n’ont rien fait à la France, et pas plus aux saoudiens. Ah mais !
La SFIO, un logiciel pour demain
Notre François serait bien capable de tourner dans un remake de « Règlement de compte à OK corral », bien sûr produit par Julie Gayet. Il y serait excellent et le tapis rouge de Cannes est son horizon. La philosophie de la SFIO -celle qui guide notre guide-, coloniale et guerrière, est vraiment une belle idée, Le Drian, notre VRP, devrait songer à l’exporter.
Cette petite agitation autour de la 81eme tête qui devrait rouler dans le sable d’Arabie, statistique pour l’année, tombe bien. Depuis lundi dernier son excellence Faisal Trad, ambassadeur de Riyad auprès de l’ONU préside le Comité des Droits de l’Homme à Genève. Voilà une nomination méritée, mais on peut faire mieux. Espérons que le prochain titulaire du poste sera un représentant de Daesh. Il semble que la décision de confier la défense de l’humanité à cet individu ait été prise en juin, et « gardée secrète »… On comprend pourquoi, le sieur Faisal avait besoin d’un assez long stage afin d’apprendre l’existence du droit. La France de Hollande-Mollet a vraiment des amis exemplaires. Sauvons Ali Mohamed et les autres.
source :
http://mondafrique.com/lire/international/2015/09/23/larabie-saoudite-qui-achete-nos-rafales-va-crucifier-un-gamin

relire l’article mis en ligne le18 janvier2015 sur le site de la LDJ
http://www.liguedefensejuive.com/video-comment-la-justice-est-rendue-en-arabie-saoudite-2015-01-18.html

happywheels

8 Commentaires

  1. Pierre un gaulois dit :

    A noter la coïncidence avec la présidence du Comité des Droits de l’Homme à l’O.N.U.
    De Gaulle disait : « le machin » en parlant de l’O.N.U.

  2. capucine dit :

    Hollande est bien content d’avoir refourgué ses navires de guerre !
    sauf qu’hier sur le Parisien il disait que c’était à l’Egypte ?
    est ce une erreur ?
    en tout cas c’est une honte de dialoguer avec un pays qui ne respecte pas les droits de l’homme et de surtout des femmes ,et qui tue celui qui ose être contre la monarchie en place …
    Honte à la France et à son gouvernement d’incaplables

  3. David dit :

    Hollande aime le folklore saoudien

    Peut être qu’avec la catastrophe survenue ce matin , les Saoudiens n’appliqueront pas la sentence .

    En tout cas , on voit la haine que les Sunnites vouent aux Chiites .

    Bonne nouvelle

    Mais souhaitons , quand même que ce presque enfant ne soit pas exécuté

  4. peuimporte dit :

    bigre!! en tout cas le chatiment divin sur la Mecque, ou la colère d’ allat n’ a pas tardé

    750 morts tués par piétinement ce matin

    le jeune a été précédé par des centaines de givrés sur le chemins escarpés du Woualle Allah !!

  5. CATHY dit :

    Exactement mon cher Josué Bencanaan – Complices comme en 39/45 avec les boches… Ils paieront tôt ou tard leurs multiples trahisons…

  6. Alice dit :

    le gros enfumage des politiques, parlementaires européens, commission européenne, et des médias:
    Depuis 1975, le dialogue Euro-Arabe (DEA) organise des sommets au moins 2 fois par an avec la Ligue Arabe et des représentants des pays arabes, suite au choc pétrolier de 1974. Si nous voulons du pétrole et des contrats juteux, il faut se plier à leurs exigences, diverses, entre-autre l’immigration, que nous avons l’interdiction de refuser sous aucun prétexte, et les droits aux migrants sont les mêmes que les droits des nationaux, leur donner accès à la culture par la création de centres culturels arabes, à l’étude de la langue et civilisation arabe etc.. droits à la santé, scolarité et droits sociaux. Ces sommets selon le souhait de l’UE, de ne doivent pas faire l’objet de publicité et de parution dans les médias et rester discrets. Notons que ces sommets se tiennent à huis clos et sans procès verbaux. Ces accords que l’UE signés depuis plus de 40 ans concernant entre autre l’immigration nous oblige à ouvrir nos frontières, sous peine de privation d’énergie gaz et pétrole, et d’achats juteux d’armement ou de contrats de constructions et prévoit même une collaboration sur le nucléaire. C’est pour cela que tous les pays accueillent des migrants, parce que cela fait partie des accords signés et non d’un quelconque geste humanitaire, mais cela ils ne le diront pas, car si les peuples apprenaient que l’UE s’est vendue contre une émigration, c’en est la fin des Junkers, Merkel etc… A lire: le livre de Bat’Yeor sur ce sujet: Eurabia ou le dialogue Euro-Arabe.
    Résumé ( qui explique aussi pourquoi l’UE finance les palestiniens, et le refus de l’intervention en Iraq avec le discours hypocrite de D. vuillepin à l’ONU.)
    Depuis plus de trois décennies, l’Europe planifie avec les pays de la Ligue arabe la fusion des deux rives de la Méditerranée. Par le « Dialogue euro-arabe », elle a développé une structure d’alliances, et souvent d’allégeances, avec le monde arabe. Elle sacrifie son indépendance politique tout comme ses valeurs culturelles et spirituelles en échange de garanties (quelque peu illusoires) contre le terrorisme et d’avantages économiques que lui dispensent les pays arabes. Si ces derniers fournissent à l’Europe des hydrocarbures, s’ils lui offrent des marchés, ce n’est pas sans lui imposer des contreparties : ils exigent d’elle une ouverture sans cesse accrue à leur culture, à leur langue, à leur religion – l’islam -, à leurs émigrants, qu’ils veulent toujours plus nombreux. Ils arrachent aux pays d’accueil des conditions visant à maintenir ces émigrants dans leur culture d’origine au lieu de faciliter leur intégration. Enfin l’alliance euro-arabe se base sur une politique commune hostile à Israël et aux Etats-Unis. C’est une stratégie de subornation de l’Europe qui est ainsi mise en œuvre par les pays arabes, avec l’active complicité des instances dirigeantes européennes : la Commission européenne pilote un puissant dispositif financier servant cette politique ; elle a déployé une immense toile médiatique fabriquant le « politiquement correct eurabien »; elle a enrégimenté les institutions scolaires et universitaires, et parfois même les Eglises, dans cette entreprise de dénaturation de l’identité européenne.

  7. Alice dit :

    A propos du voyage de Valls en AS
    « Soucieux de récompenser son allié stratégique avec lequel Riyad converge sur les crises syrienne, yéménite et du nucléaire iranien, l’Arabie Saoudite a promis 50 milliards de dollars « pour redresser l’économie » française, souligne un diplomate. Message relayé à l’ambassadeur de France en AS Bertrand Besancenot, « sa majesté aurait pris la décision d’investir 50 milliards de dollars à la fois sur le marché financier et sur quelques projets de coopération bilatérale qui seraient jugés prioritaire » Par ailleurs M. Ben Salem (MBS) ministre de la défense ,il ajoute « le roi se fera fort d’obtenir 50 autres milliards de la part des autres états du Conseil de coopération du Golf »(Emirat, arabes unis, koweit bahreim qatar et oman)….
    Sans oublier le probable financement par Ryad des deux porte – hélicoptères Mistral vendus à l’Egypte  »
    Le Figaro d’aujourd’hui

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *