De discours en discours, Mélenchon n’en finit pas de surfer sur la vague du populisme

By  |  6 Comments

La République, c’est le contraire des communautés agressives qui font la leçon au reste du Pays » : c’est ainsi que le 24 août à Grenoble, en clôture du « Remue-méninge » du Parti de Gauche, Jean-Luc Mélenchon s’est cru autorisé à cibler les Juifs de France.

Que n’aurait-on dit si Marine Le Pen, son père ou l’un des responsables du Front national avait tenu de pareils propos ?

La communauté juive, une communauté agressive selon Mélenchon

Les attaques de synagogues à Paris et à Sarcelles aux cris de « Mort aux Juifs », les slogans et caricatures antisémites dans les manifestations pro-Gaza, sont-ils la manifestation de « quelques excès » provenant de « quelques énergumènes » comme le dit Mélenchon ou ne sont-ils pas plutôt le signe comme le souligne Manuel Valls que « l’antisémitisme se répand dans nos quartiers populaires, auprès d’une jeunesse souvent sans repères, sans conscience de l’histoire qui cache sa « haine du Juif » derrière un « antisionisme de façade et derrière la haine de l’État d’Israël ».

Au passage, Mélenchon s’est même risqué à dénoncer « ceux de nos compatriotes qui ont cru bien inspiré d’aller manifester devant l’ambassade d’un pays étranger ou d’aller servir sous ses couleurs les armes à la main ».

En clair, le droit de manifester serait autorisé, sinon encouragé pour les Français voulant démontrer leur solidarité en faveur des Palestiniens pour ne pas dire du Hamas et interdit aux Français voulant apporter leur soutien à Israël et à la paix.

Pourquoi avoir désigné un bouc-émissaire ?

Une précision quant aux soldats franco-israéliens : ils ne s’enrôlent au sein de Tsahal qu’après avoir acquis la nationalité israélienne et non pas, comme d’autres, avec l’objectif d’aller combattre au nom du jihad dans un pays étranger, éventuellement contre l’armée française, pour revenir ensuite en France commettre d’autres crimes.

Mélenchon nous ressort par ailleurs cette vieille antienne : il serait la victime d’un procès en antisémitisme intenté par le Crif comme à lui comme à tous ceux qui auraient « l’audace de critiquer l’action d’un gouvernement » en l’occurrence du gouvernement israélien. Il n’a pas besoin de claironner : « Je ne suis pas antisémite », qu’il soit rassuré, on veut bien le croire.

Mais un constat s’impose : Monsieur Mélenchon n’en finit pas de surfer sur la vague populiste. Pourquoi avoir désigné comme il l’a fait dans ce discours de Grenoble, un bouc-émissaire. Celui qui dans l’imaginaire de certaines personnes cristallise toutes les haines et toutes les critiques.

La « race supérieure » ça ne vous rappelle rien ?

S’il est tout à fait légitime et salutaire de critiquer la politique du gouvernement israélien, en France comme d’ailleurs c’est le cas en Israël, Monsieur Mélenchon devrait savoir que les mots ont un sens et que l’Histoire a laissé des traces dans les mémoires.

Défendre comme il l’a fait devant « ses » militants, « les populations martyrisées de Gaza » en précisant :  » Nous ne croyons pas aux Peuples supérieurs aux autres » est lourd, trop lourd de sous-entendus. La théorie de la « race supérieure », cela ne vous rappelle rien ?

Ajouter : « Ceux qui ont incarné la France républicaine, c’est ceux qui défendaient en fidélité à la mémoire du passé où déjà nous avons vu des petites communautés humaines être massacrées du seul fait de leur appartenance à une communauté », pour conclure : « En fidélité à ces combats du passé, en fidélité au souvenir des meurtres de masse qui ont été commis dans le passé, nous nous sommes portés aux avant-postes du soutien à cette malheureuse population », est une second parallèle totalement inadapté entre la Shoah et la guerre de Gaza.

Mélenchon finit par oublier les valeurs de la République

Non l’opération israélienne à Gaza, la guerre Israël-Palestine n’est pas un génocide.

C’est une guerre avec ses horreurs, ses tragédies, ses morts et ses victimes innocentes. Et Monsieur Mélenchon le sait bien. Étrange en tout cas de constater qu’il reprend désormais à son compte la rhétorique récurrente et habituelle des sites d’extrême-droite, de ceux d’Alain Soral, de Dieudonné M’bala M’bala ou encore de la mouvance islamo-salafiste.
La communauté juive serait-elle devenue pour lui, comme pour d’autres, la communauté à jeter en pâture à la nation avec un langage, des paroles et des arguments fallacieux.

On sait où cela a conduit par le passé. On sait aussi où cela peut conduire dans cette France de 2014 où quelques jihadistes de retour du Califat islamique peuvent à tout moment passer à l’acte. Les crimes antisémites de Mérah à Toulouse et de Nemmouche au musée juif de Bruxelles l’ont prouvé. Et que Monsieur Mélenchon ne m’accuse pas d’islamophobie ou « de montrer du doigt tous les musulmans de France ».

D’élection en élection, de discours en discours, de dérapage en dérapage, Jean-Luc Mélenchon en finirait-il par oublier les valeurs de la République dans lesquelles il est si prompt à se draper ?

lire l’article de Frédéric HAZIZA en cliquant sur le lien ci-après

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1234916-de-discours-en-discours-melenchon-n-en-finit-pas-de-surfer-sur-la-vague-du-populisme.html

happywheels

6 Commentaires

  1. Mordechai.A

    27 août 2014 at 9 h 39 min

    Merci pour cette information…
    Nous n’avons rien à attendre de la gauche…

  2. Karol

    27 août 2014 at 11 h 09 min

    Un grand malade mental ce Melenchon.
    Karol

  3. berc-oestreicher

    27 août 2014 at 11 h 51 min

    Super deux charognes en photo !!!
    Il est notoire que le PCF a toujours détesté Israel et les juifs, je me souvient dans mes années 70, mes parents, allaient souvent a la fete de l’huma, et ces braves coco, vendaient des bons pour l’ecrasement d’Israel, on a rien a attendre de cette vermine rouge.
    Si monsieur Melenchon pense que notre communauté est agressive, si c’est le cas, a qui la faute ??????, a force de maltraitance, d’insulte, il serait logique que nous commencions a nous defendre, quand on me frappe je ne tend pas la joue gauche !!!!
    Alors que dire de la communauté arabe !!!!!!!!!! si nous sommes agressifs, alors que dire d’eux !!!!!!!!!!
    Je le dis et je le confirme M. Melenchon est un raciste anti semite, un nazi rouge, ces gens non pas de place dans une dite democratie

  4. yaavov

    27 août 2014 at 16 h 43 min

    cette m de melenche n a pas de dignite
    pour quelques sympatisants de plus il serait capable de se faire s par une meute de reubs

    foutez le dans une poubelle direct aux dechets

    melanch tes abjecte et infrequentable

  5. Gozou

    27 août 2014 at 17 h 20 min

    Ca fait ôans que je croise ce monsieur et lui sert la main..a colonel fabien..ca fait 2ans kan je le croise je crache devant lui..et sachè kil marche seul pas 2 bodygarde..je pense ke jvais now sortir la boite a gifles..sioniste juska ma mort

  6. Roland L'Alsacien

    27 août 2014 at 18 h 17 min

    Toute la Gauche en France et sans execption sont des sous merde et traîtres à la Nation Française et à notre culture Judeo-Chrétienne,voilà la vérité.
    Chalom et Ainsi soit t’il.Roland L’Alsacien.

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *