Défendre les implantations juives, c’est pas de l’extrémisme par Souhail Ftouh

By  |  10 Comments

Par Souhail Ftouh

On voit reparaître de nos jours un inévitable cortège des Juifs gauchistes prêts à brader les valeurs constitutives de l’identité juive dans l’espoir de se faire aimer. je parle ici des tenants du « partage territorial », qui par idéologie ou par «realpolitik », pensent encore que la seule solution au conflit serait de permettre l’émergence d’une « entité » palestinienne sur tout ou une partie de la Judée Samarie.
Nommer les choses par leur nom est l’étape la plus élémentaire pour comprendre ce qu’on a devant nous, et agir. L’heure est donc venue de rappeler à ces gauchistes juifs qui se laisseraient entraîner par des bonimenteurs à la résignation au nom d’une fausse paix, qu’ils seront, à leur corps défendant, des traîtres qui s’ignorent.
Le départ dans la douleur et les larmes des 8.000 Juifs du Goush Katif a porté au pouvoir le Hamas, a transformé les ruines de leurs merveilleux villages en camps d’entraînements terroristes, et a mis tous les villages juifs environnants sous le feu continuel des missiles de Gaza.
Nous ne pouvons pas oublier aussi La Guerre des Six Jours quand plusieurs armées arabes attaquèrent Israël, sous l’égide de l’Egypte, afin de “jeter les Juifs a la mer”, la nature agressive et expansionniste de certains pays arabes est encore visible de nos jours.
Céder aujourd’hui les fruits de cette guerre, les Hauteurs du Golan et la Rive Occidentale, en échange de garanties de paix en papier serait suicidaire.
Il est important de rappeler qu’Israël a conquis les quartiers Est de Jérusalem ainsi que le territoire de la Judée-Samarie dans le cadre d’une guerre considérée comme d’auto-défense. En effet, Israël n’a libéré ces zones qu’après des attaques jordaniennes et suite au refus du roi Hussein d’accepter la demande israélienne de ne pas se joindre aux efforts de guerre égyptiens.
Israël est en droit aujourd’hui de maintenir son contrôle militaire sur les Territoires dans le cas d’un accord de paix avec les Palestiniens. L’idée de la gauche de céder des territoires et conclure la paix n’est qu’une formule
de suicide pour l’Etat juif.
La population des résidents des implantations.
Nous témoignons d’une tentative insensée en ce moment du projet d’un Etat palestinien en Judée-Samarie, que les gauchistes juifs encouragent en mettant en danger la vie de 430 000 Israéliens, ceux qui sont connus comme les “habitants des implantations”.
Il devient de plus en plus difficile de nos jours de défendre les implantations juives, sans se trouver taxé d’être un extrémiste. Cette étiquette d’extrémiste vise aussi les personnes de confession non juives qui soutiennent les implantations. Elles sont stéréotypées dans une catégorie figée aux yeux des tenants du « partage territorial ».
Ces gauchistes juifs qui se livrent à des actions visant le retrait israélien complet du Territoire, sont inconscients qu’Israël a besoin pour garantir son existence, d’avoir le contrôle militaire et sécuritaire sur tout le territoire situé à l’ouest du Jourdain.
Les gauchistes ignorent volontairement que la racine du conflit ne résidait pas dans les implantations juives, mais plutôt dans l’intransigeance palestinienne concernant la reconnaissance des droits juifs sur n’importe quelle partie du territoire.
Il se trouve encore que des juifs gauchistes, qui ne vivent même pas en Israël, veulent remettre à jour la définition de l’extrémisme pour incorporer les militants pro implantations. Je propose de retourner à la base du sionisme et de réaffirmer que les implantations sont le beau visage du sionisme.
Les résidents des implantations ont toujours été des pionniers et des gens dévoués au sionisme.
Contrairement aux gauchistes juives, qui flirtent avec les revendications musulmanes, le mouvement des implantations en Israel a toujours fait la démonstration de l’engagement de l’amour de son pays au fil des années, peu importe le parti au pouvoir en Israel.
Plusieurs gauchistes nient l’évidence que ce n’est pas à cause des territoires et des implantations qu’il n’y a pas accord de paix. L’histoire du conflit entre Juifs et Arabes dans la région date depuis 1920, bien avant la fondation d’Israël en 1948 et la conquête des Territoires en 1967.
La racine du problème est et restera toujours ce refus constant des Palestiniens de reconnaître Israël comme la patrie du peuple juif, quelles que soient ses frontières.
Les implantations juives ne sont effectivement pas un problème, mais un prétexte. Si les juifs ne seront plus dans les Territoires, ce sera Téhéran et le Hamastan qui y seront à leur place.
Les Palestiniens sont coincés dans leur attitude de ne pas fonder un Etat, de nier l’existence d’un Etat juif et compter toujours sur les pays Arabes pour perpétuer le conflit.
Souhail Ftouh
Source :
http://identitejuive.com/defendre-les-implantations-juives-cest-pas-de-lextremisme-par-souhail-ftouh/?fbclid=IwAR0CmSItmXYbJbbg8decUrUTEV7hLBm6OMsQD7St_FnqN8MG-G3eN3xtcs8

happywheels

10 Commentaires

  1. Liliane Gross

    22 juin 2019 at 18 h 21 min

    Qui est ce monsieur Souhail Ftouh ,qui parle si bien ,est ce qu’il habite en Jude Samarie ? Ça ne m’étonnerais pas ,en tout cas je partage absolument tout ce qu’il écrit et je lui dis bravo pour ce qu’il d’il ,merci à lui .

    • liguedefensejuive

      23 juin 2019 at 8 h 18 min

      http://www.crif.org/fr/tribune/souhail-ftouh-avocat-tunisien-militant-de-la-cause-juive-mais-aussi-de-la-d%C3%A9mocratie-dans-le-monde-arabe-choisit-lexil/32079

      Ftouh Souhail
      Spécialisation : droit et politique du monde arabo-musulman. Souhail Ftouh est avocat au barreau de Tunis, et délégué de l’organisation « Avocats Sans Frontières » pour la Tunisie.
      https://identitejuive.com/qui-etes-vous-souhail-ftouh/

      • jacko lévy

        25 juin 2019 at 8 h 38 min

        « Souhail Ftouh est avocat au barreau de Tunis, et délégué de l’organisation « Avocats Sans Frontières » pour la Tunisie. »

        HAHAHAHAHAHAHAHAHA! rire inextinguible!

        si tu me fournis son nom sur la liste du Barreau de Tunis, je t’ envoie Mille Euros! et je suis gentil de m’ arrêter là….Sinon vous saurez tout , tout, tout sur le Ftoutou, comme le zizi 😆

        xxx

        a fTOUH : salut Maestro, tu ne vis plus au Canada?? Léon t’ a viré ?
        Tiens il y a dix jours j’ ai bouffé avec ton cousin Mounir Sanhadji de Paris et avec mon cousin Pierre, on a beaucoup parlé de toi et de ton admirable devouement a la cause d’ Israel….n’ en fais pas trop quand même………..tu as laissé un souvenir impérissable ce jour de ton interview donnée aux arbres de la place de Fontenoy 😆

  2. jjames

    22 juin 2019 at 19 h 03 min

    Arabes pour Israel contre “jeter les Juifs a la mer”

    • jacko lévy

      25 juin 2019 at 8 h 40 min

      il n’ y a pas plus d’ Arabes pour Israel que de suif en broche

  3. Paul06

    23 juin 2019 at 7 h 23 min

    La naïveté voire pire de certains est un soutien à la politique des petits pas de nos ennemis.

  4. Akolbessedder

    23 juin 2019 at 9 h 21 min

    Excellente analyse.

  5. benjamin

    23 juin 2019 at 9 h 25 min

    qui sont ces gauchistes juifs evoquès dans cet article si juste ! DONNEZ ICI DES NOMS AFIN DE BIEN LES IDENTIFIER

  6. josué bencanaan

    23 juin 2019 at 12 h 57 min

    Implantation n’est pas le mot qui convienne, je dirais plutot une récupération légal de notre terre par le logement.
    Si les colons arabes ne sont pas satisfaits, la France peu les accueillir.
    Ce monsieur a parfaitement cerné le problème, je partage son point de vue.

    • vrcngtrx

      23 juin 2019 at 17 h 58 min

      non merci on vous les laisse

Publier un commentaire

Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *