En Belgique, les colons arabes de Gaza ne sont pas les bienvenus

By  |  10 Comments

La Belgique inondée par des demandeurs d’asile de Gaza
La Belgique est inondée par les migrants de Gaza, selon des informations publiées sur Joods Actueel, un site web juif belge (flamand).
Selon les rapports, l’ancien secrétaire d’État belge aux Demandes d’Asile et à la Migration, Theo Francken, a déclaré dans un message vidéo sur Facebook « comprendre la réaction de la communauté juive face à l’afflux massif de Palestiniens de Gaza dans notre pays ».
«Cent quatre-vingt-onze demandeurs d’asile ont été admis aujourd’hui», a écrit Francken. «Le plus grand groupe de jeunes hommes célibataires provenant de Gaza. Je souhaite que mon quota soit rétabli et que ma campagne soit remise en ligne. Partagez ceci, s’il vous plaît. »
Francken a accusé son successeur, Maggie De Block, d’avoir augmenté son ancien quota de 50 demandes d’asile par jour et a dénoncé la fin de suppression des campagnes par les médias sociaux. Depuis que sa vidéo a été publiée il y a environ une semaine, elle a été visionnée plus de 366 000 fois et partagée près de 11 300 fois.
Alors que le nombre de migrants en provenance de Gaza augmente, le nombre d’incidents antisémites en Belgique augmente également.
Et à mesure que ces incidents se produisent, le 1er janvier, une nouvelle loi est sur le point de prendre effet, interdisant la she’hita (abattage kasher) dans la région flamande de Belgique, où se trouvent la ville d’Anvers et 60% de la communauté juive du pays.
En août 2019, la région wallonne de Belgique rejoindra la Flandre en promulguant une loi similaire. Les deux lois ont été adoptées en 2017, malgré le fait qu’elles violent les normes de l’Union européenne en matière de liberté religieuse.
Source :
http://www.jewishpress.com/news/eye-on-palestine/hamas/belgium-being-flooded-by-asylum-seekers-from-gaza/2018/12/30/

Alors que les demandes d’asile des ressortissants de la bande de Gaza ne sont plus acceptées automatiquement, les Gazaouis dont le statut de réfugié a été reconnu pourraient être renvoyés de Belgique après réévaluation de leur dossier.
En Belgique, les demandes d’asile émanant de personnes originaires de la bande de Gaza étaient par le passé presque systématiquement acceptées, mais ce n’est plus le cas depuis le 5 décembre. En effet, le Commissariat général aux réfugiés et aux apatrides (CGRA) a annoncé changer de politique : il examinera dorénavant les dossiers des réfugiés gazaouis au cas par cas.
Une décision confirmée par la ministre Maggie De Block, nouvellement en charge de l’asile et de l’immigration. Son prédécesseur, Theo Francken, avait limité le nombre de demandes d’asile à 60 par jour pour les réfugiés palestiniens, estimant que la Belgique faisait face à « une flambée palestinienne unique en Europe ».
Maggie De Block propose pour sa part de réévaluer le dossier des ressortissants de la bande de Gaza. Selon le quotidien flamand Het Laatste Nieuws, si la proposition de la ministre est retenue, cela signifie que des Palestiniens reconnus en tant que réfugiés pourraient perdre leur statut et être contraints de quitter la Belgique.
Cette décision de la nouvelle ministre de l’Asile et de la Migration a suscité des critiques sur les réseaux sociaux, certains internautes la qualifiant de « dangereuse ». « La proposition de Maggie de Block, ministre de l’Asile en Belgique, de révoquer le statut de réfugié des personnes originaires de Gaza est dangereuse. Elle normalise également les violences commises à leur encontre. C’est comme si la situation à Gaza imposée par Israël n’était pas un facteur légitime de demande d’asile. »
D’autres ont préféré rappeler à Maggie De Block la situation de Gaza, qui ressemble à « un camp de concentration à ciel ouvert ».
La question des réfugiés palestiniens est au cœur du débat en Belgique. Dernièrement, Bart De Wever, président du parti flamand N-VA, a déclaré dans le quotidien flamand Standaard : « Une fois que vous avez un Palestinien dans la ville, impossible de l’en faire sortir », ajoutant que les réfugiés de la bande de Gaza « ne sont pas des réfugiés de guerre ».
Dans un communiqué intitulé « Les Palestiniens de Gaza otages de l’obsession anti-migrants », l’Association belgo-palestinienne a réagi en appelant le gouvernement belge à rétablir « l’acceptation systématique des demandes d’asile en provenance de Gaza » et à préserver « le statut de réfugié de ceux qui en disposent déjà ».
En Belgique, les Palestiniens sont, après les Syriens, le premier groupe de demandeurs d’asile.
Source :
http://www.maglor.fr/maglor/immigration/en-belgique-les-r%C3%A9fugi%C3%A9s-palestiniens-ne-sont-pas-les-bienvenus

happywheels

10 Commentaires

  1. Jacko lévi

    31 décembre 2018 at 10 h 12 min

    DOMMAGE!!!!

    une bande de Gaza migrante vers la Belgique….bof! un million et demi de personnes! c’est trés jouable, et si excedent, on dirige le trop plein vers la Suède, la Laponie….ils adorent les Palestichiens la bas et tout bénéf, la « bande » étant purgée, revient de plein droit aux juifs!! 😆

    allez y les Azaouis!! foncez! les belges au fond ils vous aiment bien, surtout les Wallons

    une vieille amitié qui remonte a ce batailleur de Godefroy, le seigneur du village de Bouillon

    • Lys

      31 décembre 2018 at 11 h 00 min

      Excellents ;-)) Jacko

  2. Lys

    31 décembre 2018 at 10 h 43 min

    C’est qui « les autres » qui « ont préféré rappeler à Maggie De Block la situation de Gaza, qui ressemble à « un camp de concentration à ciel ouvert » » ?
    Quelle comparaison abjecte ! Ils sont en train de banaliser la shoah qui n’a absolument rien à voir avec la situation à gaza !
    Il m’est arrivé de lire la même stupide comparaison sur divers forums ! Hélas, ces internautes ne comprennent pas l’impact d’écrire de telles ignominies ! Ils ne font qu’attiser le feu de l’antisémitisme tout en déformant l’Histoire et la vérité. Ils ne font qu’aggraver la situation des juifs en Europe en condamnant le droit à Israel de se défendre. Cette main qui écrit en dégradant Israel et en faisant cette abominable comparaison est aussi coupable que celle qui envoie des objets incendiaires de gaza vers Israel et qui verse du sang juif en France pour « venger » les palestiniens comme l’a fait merah.

    Eh bien voilà, la Belgique aime tellement les palestiniens qu’elle en accueille à bras ouverts….La France ? Cela ne va pas tarder ! Qu’elle sache toutefois, qu’il n’y a pas pire pourriture que les palestiniens !

  3. In Memoriam

    31 décembre 2018 at 14 h 03 min

    Si je comprends bien, la Belgique dirait non aux Gaza oui ?
    Pour paraphraser Jacques Brel: le plat ( de frites ) pays qui n’est pas le leur !

    • Lys

      31 décembre 2018 at 15 h 42 min

      C’est un non qui veut dire OUI ;-))
      Je ne connais pas cette phrase de Jacques Brel, que voulait il dire 🙂 ?

      • In Memoriam

        31 décembre 2018 at 22 h 13 min

        Lys, c’est comme je l’ai écrit une paraphrase !
        En fait il chante  » le plat pays qui est le mien  » en parlant de la Belgique dans sa chanson  » le plat pays « 

        • Lys

          1 janvier 2019 at 12 h 09 min

          Salut in memoriam
          Je ne savais pas que cette phrase était tirée d’une chanson à lui. Je suis née 7 ans après son décès et parmi ses chansons je connais seulement: « ne me quitte pas » et « quand on a que l’amour » ! Mes parents m’ont fait découvrir entre autres: Claude Francois, Balavoine ou encore Aznavour ;-))
          Bonne année
          Bien à vous

  4. vrcngtrx

    31 décembre 2018 at 16 h 41 min

    (digression)
    « les colons arabes de Gaza »
    de 14:30 à 15:35
    https://www.youtube.com/watch?v=BRBqMWQRdv0&feature=youtu.be
    .

  5. MAGUID

    1 janvier 2019 at 2 h 03 min

    Pour moi, dénommer les habitants de GAZA des gazaouis (ou non ou m…) c’est, ni plus ni moins de la CAPITULATION. Un habitant de Médéa (en Algérie) est un médéen , et non pas un médaoui (ou non).

  6. Paul06

    1 janvier 2019 at 19 h 03 min

    Mollenbeck est pourtant très proche de Gaza.

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *