Est-il trop tard pour les juifs de France?

By  |  13 Comments

Une fois encore, des juifs ont été tués en France pour avoir eu le seul tort d’exister. Un mal absolu qu’il est toujours aussi difficile à caractériser et à dénoncer.
Y-a-t-il encore un avenir pour les juifs en France? La question aurait semblé absurde il y a seulement quelques années. Elle est légitime aujourd’hui quand le meurtre et l’agression de juifs au hasard, parce qu’ils ont le seul tort d’exister, se succèdent et suscitent de moins en moins d’indignation dans la société française. Comme s’il s’agissait d’un phénomène devenu presque banal, comme si était acceptée la haine des juifs comme étant inéluctable par la partie la plus radicalisée et la plus violente de la communauté musulmane française.
Pour la première fois depuis la Seconde Guerre mondiale, la grande synagogue de Paris n’a pas ouvert ses portes, vendredi 9 janvier, pour la prière du shabbat. Lors de différentes manifestations organisées à l’été dernier pour dénoncer la guerre menée par Israël à Gaza, le slogan «Mort aux juifs» avait retenti sans provoquer colère ou indignation, à peine parfois un déni. Sans parler des violentes attaques à Sarcelles en juillet, bien vite oubliées.
Il est évidemment nécessaire d’éviter de faire l’amalgame entre les partisans du djihad, bien plus nombreux toutefois que ceux qui passent à l’acte, et la majorité des croyants musulmans, comme ne cessent de le répéter –cela tient de la méthode Coué– commentateurs et politiques depuis plusieurs jours. Il est tout aussi nécessaire de dénoncer la haine des juifs.
Cette dernière est au final bien plus mortelle, de Mohammed Merah à l’école Otzar Hatorah de Toulouse en mars 2012 à Amedy Coulibaly au supermarché casher de la Porte de Vincennes à Paris en janvier 2015 en passant par Mehdi Nemmouche au Musée juif de Bruxelles en mai 2014. On peut y ajouter le meurtre de Ilan Halimi, en 2006, ou plus proche, l’agression violente à Créteil, il y a quelques semaines, d’un couple juif à son domicile. Une statistique résume ce climat: 40% des crimes et délits racistes commis en France en 2013 l’étaient à l’encontre de juifs qui représentent moins de 1% de la population.
Conséquence, des juifs de France s’en vont ou se préparent à le faire. Une grande partie d’entre eux a le sentiment, à tort ou à raison, que la France les a abandonnés et qu’ils n’y sont plus en sécurité. En général, la communauté juive et ses représentants ne rejettent pas la faute sur les pouvoirs publics, mais sur l’opinion, les médias et certains intellectuels qui banalisent voire tolèrent la haine du juif avec pour non dit la volonté de ménager le «vivre ensemble». Le succès populaire dans les quartiers de Dieudonné, dont l’antisémitisme est le fond de commerce, en atteste.

Comme l’écrit James Kirchick dans un article publié par The Daily Beast et titré «Do Jews have a future in France?» («Les juifs ont-ils un avenir en France?»), «trop de personnes hésitent à nommer les victimes et les coupables quand il s’agit d’antisémitisme». Personne ou presque dans les médias audiovisuels, lors de la couverture en direct de la prise d’otages dans le supermarché Hyper Casher de la Porte de Vincennes à Paris, n’a nommé ce qui se passait, c’est-à-dire a tout simplement dit que les otages et les quatre victimes étaient juives et ciblées pour cela. Comme un déni de cette réalité qui semble paradoxalement mieux décrite par la presse étrangère que par les médias français. Et cette réalité, c’est la fuite. Le quotidien britannique The Telegraph titre même «L’exode a commencé» en parlant de la communauté juive française.
Elle est estimée à environ 500.000 personnes, la plus grande d’Europe. Pour combien de temps encore? L’an dernier, 7.000 juifs français sont partis s’installer en Israël, une augmentation de 88% en un an, et un nombre bien plus important encore, même s’il est difficile à mesurer, sont partis vivre aux Etats-Unis, au Canada ou au Royaume-Uni. Selon les prévisions de l’Agence juive, qui encourage, accompagne et organise les départs vers Israël, 10.000 juifs français devraient faire le voyage cette année. Selon Natan Sharansky, le Président de l’Agence juive, 50.000 juifs français ont pris des renseignements l’an dernier auprès de son organisation. Et il l’explique, rapporte le Jerusalem Post, par l’impasse dans laquelle ils se trouvent:
«Les juifs français ont le choix entre une France de gauche, qui hait Israël; une France conservatrice qui considère que les juifs n’appartiennent pas à sa culture et une Europe islamique, ce qui est impossible.»

Quand, dans un article publié par le Daily Mail, Stephen Pollard, journaliste et éditeur de la revue Jewish Chronicle (Chronique juive), le plus ancien magazine juif, fondé en 1841 à Londres, explique que tous les juifs qu’il connaît à Paris «sont partis ou se préparent activement à le faire», il dramatise. Tout comme quand il déclare que la communauté juive française compte sans doute «maintenant moins de 400.000 membres». Mais même le grand rabbin de France, Haim Korsia, explique qu’il s’agit «de la plus importante vague d’émigration des juifs de France depuis la Seconde Guerre mondiale» et ajoute qu’il s’agit «d’un départ massif».
Pour Shimon Samuels, directeur des affaires internationales du Centre Simon-Wiesenthal, «une culture de l’excuse a longtemps exonéré les antisémites de leurs responsabilités parce qu’ils sont aliénés, méprisés, rejetés, sans emploi…». Le déni de la réalité, sous prétexte qu’elle dérange, se termine en général par des catastrophes. Pour les juifs de France, elle est en train de se produire.
Eric Leser
lire l’article de SLATE en cliquant sur le lien ci-après

http://www.slate.fr/story/96707/juifs-france-trop-tard

happywheels

13 Commentaires

  1. La javanaise

    12 janvier 2015 at 20 h 32 min

    Je suis degoute!
    Personne n a crie mort aux arabes

    • miranda

      12 janvier 2015 at 22 h 28 min

      vous avez raison : la France est pros arabes ca se voit :et si les politiques qui sont eux méme Français juifs ne se battent pas contre ca ,les jours a venir ne seront pas bon pour le vivre enssemble !!

  2. Cathy

    12 janvier 2015 at 20 h 45 min

    Tout ceci n’annonce rien de bon pour la France – chaque fois qu’il y a des exodes des juifs de France ça a fait le malheur de la France – il est inconcevable qu’ils soient obligés de quitter le sol français par peur…. Ce n’est pas au peuple juif de quitter la France mais à ceux qui ne les tolèrent pas….

  3. josué bencanaan

    12 janvier 2015 at 20 h 52 min

    Choix difficile pour notre communauté, il y a ceux qui ont des interets, chef d’entreprise etc… et les autres.
    Personnellement, je pense que les juifs dans un avenir proche n’ont aucun avenir en France ou en Europe, les causes sont multiples, anti-sémitisme séculaire francais et européen, la montée progressive de l’Islam qu’il soit radicale ou pas, pour ces gens la, nous les juifs nous sommes une menace, je ne m’étendrai pas sur les prétextes fallacieux qui amène les gens a nous haïr.
    Les gouvernements successifs ont abreuvé notre communauté de promesses non tenues, sécurité et j’en passe. Libre maintenant a nos frères et soeurs de choisir, partir en Israel ou rester en France, si votre Alya ne marche pas, ne revenez pas en France, choisissez le Canada ou les états unis, la France est fichue d’ici quelques années le cochon aura une odeur de mouton.
    Une nouvelle shoa se prépare pas a une échelle européenne mais mondiale, préparons nous, unissons nous.
    Pour ceux qui partes comme moi et ceux qui reste, bonne chance, que achem vous protège

  4. Olivier

    13 janvier 2015 at 13 h 09 min

    Non seulement il n’est pas trop tard, mais un tel départ serait catastrophique pour tout le monde. Le départ doit être choisi par ceux qui le souhaitent, mais il ne doit surtout pas être contraint d’une quelconque manière.
    Partir massivement reviendrait justement à accomplir la volonté de tous les antisémites, de cette minorité prenant actuellement la forme terroriste ou soralo-dieudonniste et qui reprend le flambeau des nazis et vichystes qui souhaitaient vivre dans une sinistre zone « Judenrein ».
    L’héritage intellectuel et culturel de la France vis-à-vis de la communauté juive est énorme et irremplaçable. Il faut faire front individuellement et collectivement, ce qui implique aussi de ne pas laisser au FN (et à ses lourdes ambiguïtés) le monopole de certains sujets.

  5. capucine

    13 janvier 2015 at 15 h 25 min

    Eric Zemmour est menacé de mort et est mis sous haute protection policière depuis dimanche

    http://www.europe-israel.org/blog/2015/01/12/eric-zemmour-victime-de-graves-menaces-de-mort-est-sous-haute-protection-policiere/

  6. capucine

    13 janvier 2015 at 18 h 01 min

    voir l’attitude irrespectueuse d’ Abbas pendant la marche républicaine ! c’est inadmissible !! il aurait mieux fait de rester à gaza

    http://www.europe-israel.org/2015/01/photo-charlie-paris-manifestation-contre-le-terrorisme-mahmoud-abbas-se-marre-bien/comment-page-1/#comment-296595

  7. Ken

    13 janvier 2015 at 19 h 13 min

    « Comme s’il s’agissait d’un phénomène devenu presque banal, comme si était acceptée la haine des juifs comme étant inéluctable par la partie la plus radicalisée et la plus violente de la communauté musulmane française. »\

    C’est ca. Reveillez-vous! Il est trop tard.

  8. Ken

    13 janvier 2015 at 19 h 17 min

    It never changes. It’s always the same. Sooner or later it goes back to killing Jews and the gentiles don’t care because they believe Jews deserve it (look at that asshole BBC reporter Tim Wilcox-I’d have punched him in his fucking mouth if I’d been there).

    It’s time for you to come to the US or go to Israel. You can stay in the US until things get to hot for us there and all have to go to Israel.

  9. rock 3

    14 janvier 2015 at 4 h 21 min

    Bien sûr , qu ‘on est plus en sécurité , de nos jours , en Israel , que en France ! Israel sait controler ses frontières et Bien les surveiller ! En France ? Hollande fait tout pour empêcher la racaille d’aller en Syrie ou Irak , et laisse les juifs de france s’ en aller en Israel …… Et quant aux frontières ?? Allez à Ventimille : tout Passe , avec la bénediction , des socialos ! ….. Gouvernement à virer vite fait et bien fait !

  10. rock 3

    14 janvier 2015 at 12 h 32 min

    Cathy : totalement en accord avec vous ! Et que Dieu vous Protège .

  11. Olivier

    15 janvier 2015 at 3 h 18 min

    Pourquoi les Juifs sont-ils le 1er rempart de l’occident face à l’islamisme ?

    Dans le monde politique, la « droite » doit d’abord conquérir les électeurs du « centre » avant de convaincre ceux de « gauche » pour espérer gagner la bataille électorale.
    C’est la stratégie la plus simple et la plus logique.
    De même si vous habitez Paris et que vous voulez rejoindre Amsterdam il vous faudra passer par le pays qui est entre les deux, la Belgique, pour atteindre votre destination le plus vite possible.

    Nous allons placer l’islamisme à droite, le judaïsme au milieu, et le christianisme à gauche.
    En plaçant les 3 religions monothéistes de la sorte vous comprenez que l’islamisme doit d’abord s’attaquer au judaïsme avant de pouvoir atteindre le christianisme.

    Mais pourquoi plaçons nous le judaïsme au milieu et pas le christianisme ou l’islamisme ?

    Mise à part la situation géographique historique de ces 3 religions (orient à droite, Israël au centre et occident à gauche), nous allons analyser 10 fondements et pratiques de ces religions qui vont illustrer ce placement du judaïsme au centre.

    1) Le calendrier
    Islam : le calendrier est base sur la lune uniquement
    Judaïsme : le calendrier est base sur le soleil ET la lune
    Christianisme : le calendrier est base uniquement sur le soleil

    2) Jours sains
    Islam : vendredi
    Judaïsme : samedi
    Christianisme : dimanche

    3) Pour les chefs spirituels des 3 religions
    Islam : Les imams peuvent se marier avec plusieurs femmes (officiellement pas dans les pays occidentaux)
    Judaisme : Les rabbins peuvent se marier avec 1 seule femme
    Christianisme : Les curés ne peuvent pas se marier.

    4) Nombre de jours de jeunes dans chaque religion
    Islam : 40 jours (ramadan)
    Judaïsme : 7 jours (Yom Kippour, Tisha Beav, le 17 Tammouz, le jeûne de Guedalia, le 10 Tevet, le jeûne des premiers-nés, le jeûne d’Esther)
    Christianisme : 2 jours (c’est un commandement de l’Eglise, deux fois par an, le Mercredi des Cendres et le Vendredi Saint, de 14 à 60 ans. C’est un choix dicté par la foi et l’amour; même quand on y est pas obligé, on peut jeûner volontairement.)

    5) Nombre de prières obligatoires selon le coran/thora/evangiles
    Islam : 5 par jour
    Judaïsme : 3 par jour
    Christianisme : 1 par semaine (messe du dimanche est encore assez suivie) mais aucune obligation de prier et d’aller à l’église dans les évangiles.

    6) L’aliment symbole : le porc
    Islam : ne pas le manger, en profiter ou même le toucher directement (quelques anti-islam ont d’ailleurs souillé des mosquées en y plaçant des têtes de porc devant l’entrée)
    Judaïsme : interdiction de le manger uniquement (si vous placez une tête de porc devant une synagogue, il n’y aura pas de souillure malgré la volonté de souiller)
    Christianisme : aucune interdiction.

    7) Habillement pour les femmes
    Islamistes : se couvrir intégralement la tête et le corps (burqa, nikab)
    Judaïsme : se couvrir les cheveux uniquement (par une perruque ou foulard, et s’habiller pudiquement selon la tradition)
    Christianisme : aucune obligation

    8) Passe/futur
    Islamistes :
    Le passe et l’histoire de Mahomet les guident dans leur « vivre au quotidien » (voir les villages de talibans), la recherche de progrès technologiques n’a pas d’importance pour eux. Ils vivent comme Mahomet leur guide spirituel et physique. Les écoles coraniques illustrent bien ce passéisme.
    Juifs/Israël :
    Inventions, progrès technologiques, recherche & développement sont au cœur de la vie juive israélienne (plus grand nombre de brevets par habitant au monde). Tout ceci n’occulte pas le passe et l’histoire juive (fêtes religieuses et tradition juive sont omniprésents). Les écoles juives enseignent dans la journée les matières classiques mais aussi l’histoire juive, la thora et la morale juive.
    Chrétiens :
    L’avenir, le progrès et les projections futures sont l’objectif central des gouvernements occidentaux. Aucun gouvernement d’occident n’étant déclaré catholique (mis à part le Vatican), les valeurs du christianisme ne sont pas obligatoires dans les écoles et les parents doivent eux même enseigner ces valeurs aux enfants s’ils le désirent. Les références OBLIGATOIRES à la foi chrétienne dans le quotidien des occidentaux est quasi inexistante.

    9) Que faire contre ses ennemis et ceux qui ne sont pas de la même religion ?

    Islam : Attaquer pour convertir de force ou tuer les infidèles
    Sourate 4 versets 89 et 90 :
    4.89 : « Ils voudraient qu’à leur instar vous sombriez dans la mécréance afin que vous en soyez au même point (sawâ’) qu’eux. Ne les prenez pas pour alliés tant qu’ils n’auront pas émigré pour la cause de Dieu et s’ils se détournent, emparez-vous d’eux et tuez-les où que vous les trouviez. Et ne les prenez ni pour alliés ni pour partisans ! »

    4.90 : « [tuez-les où que vous les trouviez] à l’exception de ceux qui visitent une tribu (qawn) à laquelle vous êtes liés par un traité ou de ceux qui viennent vous trouver le cœur serré à l’idée de vous combattre ou de combattre leur tribu ; si Dieu l’avait voulu, Il les aurait rendus maîtres de vous et ils vous auraient combattus. Aussi, s’ils vous évitent, ne vous combattent pas et vous offrent leur soumission, Dieu ne vous permet pas de leur témoigner de l’hostilité. »

    Le coran n’hésite donc pas a mettre en danger ses adeptes pour convertir de force (attaquer les infidèles n’est pas suppose faire zéro mort dans leurs rangs).
    Intolérance à l’extrême / attitude offensive ordonnée (et donc défensive à plus forte raison).

    Judaïsme :
    « Œil pour œil, dents pour dents » (« loi du talion ») revient 3 fois dans la Thora.
    Le judaïsme ne demande pas aux non juifs de se convertir (cette démarche doit venir d’eux mêmes et est soumise à des tests de conviction décourageant la plupart des candidats à la conversion), mais il ordonne de se défendre contre les agresseurs selon ce principe de « rendre coup pour coup » ou « œil pour œil, dents pour dents ». Ce principe est le reflet ou pendant du célèbre principe judaïque « ne fais pas aux autres ce que tu ne veux pas qu’on te fasse ».
    La Thora ordonne de ne pas observer ses propres lois si et seulement si la personne est en danger (exemple : obligation de boire et manger lors du jeune de Kippour si la personne se met en danger en ne buvant ou en ne mangeant pas, comme lors de la guerre de Kippour en 1973 ou tout simplement si ça menace sa santé).
    Tolérance mais pas avec les intolérants / attitude défensive seulement ordonnée

    Christianisme :
    Dans le nouveau testament (Mathieu 5,38-4) il est écrit :
    « Vous avez appris qu’il a été dit : ‘œil pour œil et dent pour dent’. Et moi, je vous dis de ne pas résister au méchant. Au contraire, si quelqu’un te gifle sur la joue droite, tends-lui aussi l’autre. À qui veut te mener devant le juge pour prendre ta tunique, laisse aussi ton manteau. Si quelqu’un te force à faire mille pas, fais-en deux mille avec lui. À qui te demande, donne ; à qui veut t’emprunter, ne tourne pas le dos. »
    Tolérance à l’extrême / Donc attitude ni offensive ni défensive (ne pas contre-attaquer ou se défendre).

    10) Respect de la loi et des textes saints
    Islamistes :
    La charia (loi islamique) doit être imposée et a valeur de loi partout dans le monde. Elle est au dessus des lois du pays d’accueil (même s’il n’est pas en terre d’islam).
    Il faut imposer la charia partout dans le monde ou tuer les infidèles (cf plus haut)
    Chrétiens :
    La loi du pays est le plus haut règlement dans le pays, la religion catholique n’a pas valeur légale (séparation de l’église et de l’état).
    Judaïsme :
    La thora ordonne aux juifs de diaspora de respecter les lois en vigueur dans leur pays ET de respecter les lois de la thora. Si toutefois les lois du pays étaient contraires à la Thora, il n’y a pas d’autre choix que de partir du pays puisqu’il est interdit d’imposer la thora dans son pays d’accueil ou de convertir les gens qui l’habitent.

    Conclusion : ceux qui disent « on s’en fiche, on verra après, pour l’instant ce n’est que les juifs » sont d’une naïveté aveugle ou plus grave : délibérée.(Qui a dit extrême gauche ?)

    • Cathy

      17 janvier 2015 at 22 h 04 min

      Mes principes et ma façon d’être sont très proches de la Thora étant arrière-petite fille d’émigrés allemands juifs convertis par force au christianisme… Je n’idolâtre pas – je ne prononce pas et ne demande pas l’aide du créateur… J’ai longtemps pris la décision de la conversion au judaïsme qui correspond à mes origines et mon moi-profond – mais j’ai peur que ma demande soit rejetée…..

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *