Face à l’antisémitisme islamiste , des familles juives contraintes à déménager

By  |  10 Comments

L’est de la région parisienne subit un important mouvement de départ de familles juives, qui cherchent à retrouver un sentiment de sécurité.
Trois ans après l’attentat de l’Hyper Cacher, le traumatisme reste très marqué au sein de la communauté juive d’Île-de-France. Et la recrudescence d’actes d’antisémitisme pousse certaines familles à changer de lieu de vie pour oublier le sentiment d’insécurité et retrouver un peu de sérénité. De nombreux déménagements ont été recensés, principalement de l’Est vers l’Ouest parisien. Ce mouvement appelé « alya interne », en référence à l’alya des juifs qui partent vivre en Israël, a été constaté dans une enquête d’Europe 1.
Daniel, un membre de la communauté juive de Noisy-le-Grand en Seine-Saint-Denis, a déménagé avec sa famille à la suite d’actes antisémites répétés. L’été dernier, à son retour de vacances, il retrouve une lettre accompagnée d’une balle de kalachnikov, avant d’être ciblé par des courriers de menaces et de découvrir des tags explicites sur sa maison : « La prochaine balle sera pour vous ! À mort les juifs ! »
On est sur le qui-vive constamment

« Comme on ne sait pas d’où ça peut venir, on est tout le temps aux aguets, en train de surveiller la maison, à se lever en pleine nuit dès qu’il y a du bruit dehors pour voir ce qui se passe, raconte Daniel à Europe 1. On est sur le qui-vive constamment. On sort de la maison pour voir s’il n’y a pas quelqu’un qui vous guette dehors et c’est stressant. Nous, on ne se sentait pas protégés. On a préféré déménager. »
Il ne s’agit pas d’un cas isolé. En Île-de-France, « sur une quinzaine d’années, des effectifs de populations ou de familles juives se sont effondrés dans toute une série de communes de Seine-Saint-Denis », relève Jérôme Fourquet, directeur du département opinion de l’Ifop, à l’Agence France-Presse. « À Aulnay-sous-Bois, le nombre de familles de confession juive est ainsi passé de 600 à 100, au Blanc-Mesnil de 300 à 100, à Clichy-sous-Bois de 400 à 80 et à La Courneuve de 300 à 80 », précise-t-il dans son ouvrage L’An prochain à Jérusalem, se basant sur des données provenant d’associations juives, notamment le Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme.
Le 17e arrondissement de Paris, nouveau centre de gravité
« On constate des mouvements qui sont anormalement élevés et qui sont provoqués par cette montée de l’insécurité, ajoute Jérôme Fourquet à Europe 1. Cette population qui représente moins de 1 % de la population totale focalise à elle seule la moitié des actes racistes en France. Un certain nombre de ses familles en a tiré la conséquence que pour elles et leurs enfants, il était urgent de déménager et d’aller dans des endroits plus cléments, sans craindre d’être importunés ou menacés. »
Autre destination prisée : Sarcelles, dans le Val-d’Oise. La commune abrite une communauté juive déjà bien installée et reçoit « chaque mois plusieurs dizaines de demandes de relogements », assure ainsi François Pupponi, député du département. Le 17e arrondissement de Paris fait aussi partie des nouveaux lieux investis par la communauté juive. Un centre européen du judaïsme doit bientôt y être inauguré et les ouvertures de restaurants casher se multiplient. « Très souvent, dès qu’il y a un local de libre, il est pris par des restaurants casher, confirme Murielle Gordon-Schor, adjointe au maire du 17e arrondissement et vice-présidente du Consistoire israélite de France. Les soirs de shabbat, les gens se promènent en kippa, ils ne se cachent pas, ils n’ont pas peur. La peur n’existe pas ici. »
Source :
http://www.lepoint.fr/societe/face-a-l-antisemitisme-des-familles-juives-contraintes-a-demenager-10-01-2018-2185335_23.php

happywheels

10 Commentaires

  1. Alice

    10 janvier 2018 at 12 h 59 min

    Vivre dans certains environnement devient impossible , pour les juifs et les non juifs

    • Françoise SAADOUN

      10 janvier 2018 at 16 h 45 min

      c’est vrai Alice- les banlieues parisiennes, certains arrondissement de Paris deviennent invivables- ils doivent se frotter les mains, nos anciens voisins quand on s’en va les appartements libres ne le restent pas longtemps- je suis toujours à Aulnay sous Bois, dans un quartier beaucoup plus tranquille et surveillé mais pour combien de temps- …..

  2. Jacques Philippot

    10 janvier 2018 at 13 h 06 min

    Quant aux auteurs des actes antisémites : menaces, injures etc. L’article reste curieusement silencieux… Pourquoi ce silence ?

  3. Laurence Salmon

    10 janvier 2018 at 15 h 15 min

    Évidemment

  4. marredestocards

    10 janvier 2018 at 16 h 13 min

    Pour info… Ahmed Moualek (l’ancien compagnon de Dieudonné)rebascule dans l’antisémitisme.

    Après plusieurs mois de chaud et froid, mélant antijudaisme (« Moise n’était pas juif », « JChrist a été trahi par les Juifs », « Abraham est musulman », « les rabbins trahissent D.ieu avec le Talmud », etc) et des commentaires favorables a Israël (« Mieux vaut être palestinien en Israël que dans les dictatures arabes »), Ahmed Moualek vomit sa haine.

    La video vient d’être enlevée, mais voici un lien vers l’audio.
    http://www71.zippyshare.com/v/XvQseVl5/file.html
    (je n’ai plus accès à la boite mail enregistré sur ce site, donc mettez-moi un message dans les commentaires, si le zip est corrompu)

    (partie 4 2mn06) « Jésus n’est pas juif, c’est un Hebreu. Moise est venu sauvé les siens, des Juifs. D’accord ? Pharaon était un Juif, un traitre ! Voila ! Un Juif, ca veut dire traitre ! T’es content, pas content, c’est pas mon problème ! »

    Notons l’incohérence du bonhomme car il ajoute (partie 4 2mn50  » Je dénonce la communauté musulmane qui est biberonné à la haine du Juif ! »

    Dans une autre vidéo, il avait parlé des Musulmans francais qui se plaignent des Juifs et Moualek d’enchérir que « si les Juifs tenaient tout en France, c’est parce qu’ils bossaient » (une vidéo sur les 2 dernières semaines)

    Notons la crasse ignorance de Moualek : « Pourquoi vous appellez D.ieu, Hachem, c’est les dieux de Babylone » (autre vidéo)
    « Pourquoi vous appellez Abraham, Avraham ? » (dans l’audio aussi)
    Il confond aussi le Judas fils de Jacob (« maison de Judas ») avec le Judas Iscariote du Christianisme, hallucinant !
    Il a aussi fait une vidéo pour flinguer le pape et l’église catholique.
    Moualek, sans avoir lu la Torah, invente des conclusions sur les Hebreux, les Juifs et il dit avoir des Juifs dans son entourage.

    Le type picore dans le coran et la Bible (livre de Job et les psaumes) pour trouver des choses qui confortent ses visions car en plus, il se définit comme un « messager d’allah », allant à ouvrir le coran au hasard dans les vidéos pour dire « vous voyez c’est allah qui m’envoit un message ! »
    Par contre, pas un mot sur les problèmes chronologiques du coran : Myriam soeur d’Aaron et Moise qui est aussi la mère de Jésus (il est tombé aussi par hasard en lecture dessus pour dire avec un sourire : « Ah tiens ! »), Isaac remplacé par Ishmael, etc

    Chassez le naturel, il revient au galop.
    J’espèrais que Moualek trouve la paix dans une observance religieuse, il bascule dans la négation des Juifs (et des Chrétiens,etc) pour pouvoir exister. Détruire l’autre pour se rassurer et se remonter dans son égo.

    Derniére perle (une des vidéos sur les 7 derniers jours):
    La haine du coran contre les Juifs et les Chrétiens est mal comprise selon Ahmed.
    C’est, selon Moualek, contre uniquement les Juifs/Chretiens qui ne reconnaissent pas le coran (?!)
    Euh, un non-musulman qui reconnait le coran comme vrai, c’est un musulman, non ?
    Donc c’est la même interprétation  » t’es pas musulman, t’es juif ou chrétien, il faut te combattre », dixit le coran.

  5. b. duchene

    10 janvier 2018 at 17 h 26 min

    SI LA FRANCE LAISSE LES ISLAMISTES PRENDRE LE POUVOIR (PAS PARCE QUE ILS SONT ÉLUS) MAIS PARCE CE SONT DES SAUVAGES. ALORS, LA FRANCE ET LES FRANCAIS SONT
    FICHUS.

  6. Denis Mimouni

    10 janvier 2018 at 18 h 32 min

    c est bien gentille tout ca ca deplace le probleme et lorsque ca n iras pas dans les nouveaux quartiers on fait quoi

  7. AmiedeSion

    10 janvier 2018 at 19 h 52 min

    C’est reculer pour mieux sauter ! A la vitesse où s’islamise la France et d’autres pays d’Europe de l’Ouest, je ne vois plus guère d’avenir pour les Juifs dans nos contrées. Les premiers juifs sont arrivés sur notre continent, vers l’an 63 avant JC lorsque le Romain Pompée a conquis la Judée. Combien il en restera en 2063 ? Malgré l’Inquisition, les pogroms et même la Shoah, 90 % de la population juive mondiale vivait en Occident chrétien avant la renaissance d’Israël en 1948. Après la destruction du Second Temple, ce n’était que 10 % alors que les 90 % restants étaient établis au Moyen-Orient et au Maghreb, et cela jusqu’à la naissance de l’Islam. En 14 siècles, toutes les populations non musulmanes on fondu en effectifs comme neige au soleil. ainsi il ne restait que 900 000 juifs pour tout le monde islamique en 1950. Ils étaient plusieurs millions, en Mésopotamie et en Perse gouvernées par les Sassanides, à la fin du VIème siècle de l’ère commune…

  8. Olivier

    11 janvier 2018 at 23 h 57 min

    Les quartiers islamisés sont perdus pour tous, mais même dans le 93, il reste des villes encore un peu normales, comme Gagny ou Le Raincy

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *