Hommage à la policière de Montrouge ,Clarissa JEAN-PHILIPPE, premiere victime de Coulibaly

By  |  4 Comments


Elle n’avait pas 30 ans, elle est tombée sous les balles d’un assassin, nous ne l’oublierons pas ». Ce sont les mots prononcés par Gérard Larcher, le président LR du Sénat, qui a participé ce vendredi après midi à Carrières-sous-Poissy à la cérémonie d’hommage rendu à Clarissa Jean-Philippe, la policière municipale de Montrouge (Hauts-de-Seine) abattue par Amedy Coulibaly, le 8 janvier 2015. La jeune femme de 26 ans était domiciliée dans la commune. Quelques jours après le drame, un square, situé sur les bords de Seine, non loin du lieu où elle vivait, avait alors été baptisé à son nom.
C’est devant cet équipement que les personnalités et les agents de la police municipale se sont rassemblés. Christophe Delrieu, le maire LR et le président du Sénat ont déposé des gerbes de fleurs à côté d’un portrait de Clarissa Jean-Philippe. « Nous sommes réunis pour la faire vivre dans nos pensées et nos cœurs, a insisté Christophe Delrieu. Je retiens son sourire et son enthousiasme ». L’élu a rappelé que la jeune femme, originaire de la Guadeloupe, s’était installée dans la ville en 2010. « Attirée par la police, elle avait intégré la police municipale de Montrouge en 2013 », a-t-il ajouté.
Gérard Larcher a indiqué qu’il rentrait d’un voyage en Israël consacré à une série d’hommages. « Je suis allé sur les tombes des quatre victimes de l’hyper cacher, abattues par Amedy Coulibaly mais aussi sur celle d’Ilan Halimi torturé jusqu’à la mort en 2006 et j’ai rencontré des proches de la famille Sandler, victime de Merah en 2012, a-t-il confié. La France est un état de droit : nul ne doit être inquiété pour sa religion ou ses origines ».
Source :
http://www.leparisien.fr/carrieres-sous-poissy-78955/carrieres-sous-poissy-l-hommage-a-la-policiere-victime-des-attentats-de-2015-06-01-2017-6534426.php


La foule des fidèles sera sans doute particulièrement dense ce dimanche à la basilique Saint-Denis. Comme l’an dernier, le Crefom (Conseil représentatif des Français d’outre-mer) entend dédier cette messe à la mémoire de la policière municipale Clarissa Jean Philippe, tuée le 8 janvier 2015 à Montrouge (Hauts-de-Seine), d’une balle dans le dos, par le terroriste Amedy Coulibaly. Invitant les personnes originaires des départements et territoires d’outre-mer à assister à l’office religieux, la délégation départementale du Crefom veut cette année élargir l’hommage à « toutes les victimes du terrorisme sur le territoire français en 2015 et 2016 ». L’un de ses représentants prendra la parole au cours de la cérémonie religieuse, à laquelle ont été notamment conviés des élus du 93.

Source :
http://www.leparisien.fr/saint-denis-93200/saint-denis-une-messe-en-hommage-a-clarissa-jean-philippe-06-01-2017-6534321.php


« Je suis Clarissa ». Près de deux ans après l’attaque du journal Charlie Hebdo et de l’HyperCacher, l’artiste graffeur Christian Guemy – plus connu sous le pseudo C215 – a souhaité rendre hommage à Clarissa Jean-Philippe, tuée le 8 janvier 2015.
Au 91 avenue Brossolette à Montrouge, soit l’endroit où la jeune femme de 25 ans a été abattue, C215 a réalisé son portrait. « J’avais été invité l’an dernier à participer à l’hommage rendu à Ahmed Merabet (ndlr: le policier tué par les frères Kouachi le 7 janvier). J’avais fait son portrait (Le HuffPost l’avait interrogé à l’occasion, ndlr), et je m’étais promis de donner également de mon temps pour Clarissa Jean-Philippe », explique l’artiste au Parisien.
Comme l’indiquent nos confrères du Parisien, C215 a réalisé sa fresque « en catimini », en compagnie de Patrick Pelloux, urgentiste qui travaillait également chez Charlie Hebdo. « C’est un ami, et on a passé un bon moment ensemble, témoigne l’artiste. L’idée, c’est de transformer des choses douloureuses en des moments plus chaleureux.
Source :
http://www.huffingtonpost.fr/2017/01/05/les-fresques-du-graffeur-c215-en-hommage-aux-victimes-des-attent/

« >

happywheels

4 Commentaires

  1. Jacques

    7 janvier 2017 at 20 h 54 min

    Une vie fauchée par la haine,comme malheureusement de nombreuses autres depuis le début de ces séries d attentats.
    Clarissa a peut être empêché une tuerie dans une école,elle est tombée sous les balles d un lache,dans l exercice de son métier,une noble personne qu’il ne faut pas oublier.
    Grand respect et beaucoup de peine pour sa famille brisée.

  2. Pierre un gaulois

    8 janvier 2017 at 11 h 01 min

    Cette femme a droit à notre respect, exactement comme un soldat tombé au champ d’honneur.

  3. Etienne

    8 janvier 2017 at 14 h 10 min

    Combien faudra-t-il de victimes de cette barbarie islamiste pour qu’on arrive à la vaincre définitivement ?
    Une pensée à la famille, et que cette femme repose en paix !

  4. Eretz

    8 janvier 2017 at 20 h 49 min

    Reposez en paix Clarissa: vous avez droit au plus profond respect de l’Etat Français.

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *