Hommage d’une famille juive au village bourbonnais qui l’a protégé durant la guerre

By  |  12 Comments

Durant la seconde guerre mondiale, la population de Châtel-de-Neuvre dans l’Allier a caché une famille juive. Suivant la volonté de sa mère défunte, Jean-Pierre Hirsch, médecin à la retraite de Besançon, est revenu dans le village ou il a grandi pour rendre hommage aux habitants.
C’est dans une petite maison, le long de la Nationale 9, à côté de la poste, que Jean-Pierre Hirsch a vécu durant la majorité de la seconde guerre mondiale. Avec sa mère et ses grands-parents, il a trouvé à Châtel-de-Neuvre un refuge jusqu’à la Libération. Sa mère Janine Hirsch, décédé il y a trois ans, voulait remercier les habitants du village pour l’aide apportée durant cette sombre période. C’est pour respecter sa volonté, que son fils, Jean-Pierre Hirsch, accompagné de sa famille, s’est rendu vendredi 26 juin à Châtel-de-Neuvre pour dévoiler une plaque commémorative. Installée dans la cour de l’école, elle remercie les Castelneuvriens pour leur courage

UN VILLAGE ÉMU AUX LARMES
Dans la foule présente pour l’occasion dans la cour de l’école sont présentes des personnes qui ont bien connu Jean-Pierre Hirsch et sa famille. Notamment des camarades de classes qui savaient, comme tous les habitants du village, quelle était la situation de la famille. Lors de sa prise de parole Jean-Pierre Hirsch s’est ému de cette résistance quotidienne du silence. « Une résistance du cœur. » Le maire de la commune, Jacques Ferrandon (Divers Gauche), a souligné l’importance de cette cérémonie dans le contexte national actuel. Pour lui, les récents événements, depuis le début de l’année 2015, montrent les ravages du fanatisme.

Des souvenirs en pagaille malgré son jeune âge.

Jean-Pierre Hirsch conserve de nombreux souvenirs de cette période. Hormis la vie quotidienne à la campagne, il se souvient en particulier des autobus qui passaient toutes les semaines sur la route Nationale 9 pour emmener les futurs déportés de Moulins à Clermont-Ferrand. Des hommes et des femmes qui montraient au passant qu’ils étaient enchaînés. Il se souvient aussi des forteresses volantes américaines qui survolaient le village pour aller bombarder l’Allemagne. Il a aussi assisté à la débâcle des soldats nazis et au bal de la Libération.

Source :

http://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne/hommage-famille-juive-au-village-bourbonnais-qui-protege-durant-guerre-758075.html

happywheels

12 Commentaires

  1. Franccomtois

    12 décembre 2016 at 18 h 45 min

    Lá impossible de faire des généralités sur la couleur politique des braves gens qui ont aidé des personnes persécutés.Je le redis et le redirai,je refuse du font du coeur tout propos judéophobe.Il va vraiment falloir que l´ont fiche la paix aux personnes de confession juive une bonne fois pour toute.Á toutes ces personnes qui ont joué leur vie pour sauver celle des autres il n´y a qu´une chose á dire RESPECT.Lys continue á faire des commentaires.

  2. capucine

    12 décembre 2016 at 20 h 15 min

    Ces braves gens qui ont risqués leur vie pour sauver les vies d’une famille juive méritaient aussi d »être Juste parmi les nations
    ils méritent tout notre respect. ..

  3. Lys

    12 décembre 2016 at 21 h 31 min

    Bonsoir Franccomtois!

    C’est sur une page touchante et émouvante que tu fais un très beau commentaire. Tu connais mon point de vue sur ces personnes héroïques… Nos avis se rejoignent très souvent. Au fond ca veut dire que nous avons des points communs lol.
    Tiens lu la semaine dernière que 86% des Français approuvent le désistement de notre playboy à l’élection présidentielle! Il aura quand même réussi à rassembler les Français avec ce score lol.

    Bien à toi.

  4. Claude

    12 décembre 2016 at 21 h 45 min

    Oui il y a eu tout de même des français au grand cœur qui ont sauvé de nombreuses familles juives, et de ce fait ont sauvé l’honneur de ce pays, lourdement entaché par tous ces gens antisémites hargneux, qui dénonçaient à qui mieux mieux les juifs qui se cachaient et même pour certaines concierges, les juifs qui habitaient dans les immeubles dont elles s’occupaient.

    A tous ceux qui ont porté secours à ces pauvres gens de notre peuple, prenant des risques énormes pour eux et leurs familles , puisque c’était puni de mort si ils se faisaient prendre , qu’un hommage leur soit rendu , nous leur devons le respect , notre infinie reconnaissance.

    Ce sont des JUSTES .

  5. Golmon

    12 décembre 2016 at 23 h 18 min

    Instrumentalisation par les gauchistes…
    Et il y en a qui tombent dans le panneau ! pathétique
    C’est comme chirac , les juifs ont les aime bien tant qu’ils sont victimes ou persécutés
    Quand ils redressent le menton comme en eretz on les aime beaucoup moins
    Pour rappel, je ne suis pas de confession « juive »mais juif de naissance…rien à voir avec la confession
    et pourquoi pas de confession israélite tant qu’on y est , ça nous rappellera les « israélites » sous vichy
    ohhh oui lys reviens,c’est trop bien quand tu nous raconte ta vie …

  6. VRCNGTRX

    13 décembre 2016 at 12 h 56 min

    Cela ne vous aura pas échappé, Châtel-de-Neuvre se situe à peu de distance de Vichy : un magnifique et héroïque bras d’honneur accompli au nez et à la barbe du tyran.

    Il faut mesurer l’ampleur de ces actes et comportements qui n’avaient rien à voir avec le virtuel, ils valent tout autant que les combats menés par les soldats et résistants armes à la main … puissions-nous avoir ce courage et cette force dans de pareils moments !

    Nul ne sait combien d’inconnus ont disparu pour avoir tenté de faire pareil alors qu’à la libération, beaucoup ont retourné leur veste et se sont fait passer pour des libérateurs après avoir passé les années noires à collaborer de plein gré …

  7. Franccomtois

    13 décembre 2016 at 13 h 40 min

    Golmon,ici tout le monde racontent plus oú moins sa vie et pourquoi pas.Sur certains de vos commentaires j´apprends des choses,quand ce n´est pas pour dénigrer une personne bien entendu.

  8. Golmon

    14 décembre 2016 at 23 h 56 min

    celle que je « denigre » n’est pas une personne mais est personne !

  9. Lys

    15 décembre 2016 at 13 h 02 min

    Celui que je NE « dénigre » PAS n’est pas personne mais peut devenir une meilleure personne (si seulement il avait un bon fond!)

  10. Golmon

    15 décembre 2016 at 23 h 06 min

    hévénou shalom eilekhem,hévénou shalom eilekhem !!

    • Lys

      16 décembre 2016 at 9 h 54 min

      Ossé Chalom Bimromav ouvérahamav Yahassé chalom aleinou véhal kol Amo Israel Veiyimrou Amen!

      • Golmon

        16 décembre 2016 at 10 h 47 min

        tes congés payés arrivent pour 2 semaines tu vas pouvoir te reposer de tes 18 heures hebdomadaires , après les derniers congés payés remontent à 8 semaines ….mince ce doit être épuisant la vie d’un prof !
        surtout quand on mesure la quintessence de leur enseignement et le niveau remarquable des élèves
        kol hakavod

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *