« L’antisémitisme de l’extrême droite, ce vieux refrain … »

By  |  8 Comments

Interview de Gilles William GOLDNADEL

Après la profanation du cimetière de Sarre-Union, on s’est remis à parler dans les médias et dans le monde politique de l’antisémitisme de l’extrême droite. Certains ont même fait un lien, comme le député PS Philippe Bies, entre cette profanation et les scores du Front national dans la petite ville. Pensez-vous que ces rapprochements soient justifiés ?
Ce sont à mon avis des rapprochements scabreux. C’est une vieille antienne de reprocher à l’extrême droite en matière d’antisémitisme violent ce que l’on a plutôt constaté du côté soit des islamistes, soit des jeunes voyous. Je n’ai jamais nié l’antisémitisme venu de l’extrême droite, mais force est de constater qu’au grand dam des cerbères de gauche, il est résiduel depuis la Shoah et, en tout état de cause, infiniment moins violent que l’islamo-gauchisme.
L’expérience nous conduisait à être prudent, et moi je l’ai tellement été que jusqu’aux déclarations du procureur de la République, je me suis bien gardé de faire un pronostic. Donc, les propos que vous m’indiquez sont malheureusement tristement récurrents et caractérisent un petit esprit politique assez affligeant.

Robert Ménard raconte que sur le plateau télévisé de l’émission « C à vous », il y a quelques jours, le président de l’UEJF Sacha Reingewirtz a refusé de lui serrer la main. Dans les coulisses était également présent Roger Cukierman, président du CRIF (Conseil représentatif des institutions juives de France). Celui-ci lui a confié ne pas comprendre le geste du président de l’UEJF. Cette anecdote est-elle révélatrice d’une certaine opposition parmi les juifs français ? D’une analyse différente de la situation ?
Que la communauté soit plurielle, ce n’est ni douteux, ni regrettable ! En revanche, contrairement à Roger Cukierman, je comprends très bien le geste que vous me décrivez ! L’UEJF est une sorte d’annexe de SOS Racisme, elle-même succursale PS, et depuis des années, elle a tenté vaille que vaille de laisser penser ou même de faire croire que l’antisémitisme venait de la droite.
Donc, la personne que vous citez aurait sans doute serré avec empressement la main de quelqu’un du Parti communiste français, dont certaines des communes qu’ils dirigent ont fait citoyen d’honneur des terroristes palestiniens ou libanais, condamnés soit par la justice israélienne, soit par la justice française. Citons, par exemple, Ibrahim Abdallah, condamné par la justice française, qui a du sang sur les mains pour avoir tué un diplomate américain et un diplomate israélien, qui est encore dans les geôles françaises, et que plusieurs municipalités communistes (Calonne-Ricouart, Grenet, ou encore Bagnolet) ont fait citoyen d’honneur de leur ville. Je suis certain que le président de l’UEJF serrerait la main de monsieur Mélenchon ; je ne serais pas étonné, même, qu’il donne le bonjour à monsieur Ramadan !
C’est une hémiplégie morale et intellectuelle que je ne cesse de dénoncer depuis que je m’essaye à penser en matière politique. Je ne suis pas surpris, et je ne suis même pas affligé, tellement c’est banal.
Arno Klarsfeld vient d’être mis en examen pour avoir dit que certains jeunes de banlieue étaient antisémites. Qu’est-ce que cela vous inspire ?
Malheureusement, j’ai trop l’habitude du politiquement correct en matière judiciaire, et de la même hémiplégie intellectuelle et morale que je vous décrivais précédemment, pour encore une fois jouer les étonnés et les indignés. Certes, je conserve ma capacité d’indignation, sans doute, mais je ne peux plus la surjouer car j’y perdrais trop d’énergie.
Propos recueillis par Gabrielle Cluzel
lire l’article de BDVOLTAIRE en cliquant sur le lien ci-après

http://www.bvoltaire.fr/goldnadel/lantisemitisme-de-lextreme-droite-cette-vieille-antienne,159869

L’UEJF rendant visites à leurs frères palestiniens

Lire ci dessous le compte rendu du Consulat de France à Jérusalem ( Ambassade française auprès des colons palestiniens)
Une délégation de l’Union des Étudiants Juifs de France a effectué au mois d’août une visite en Israël et dans les Territoires Palestiniens. Elle a été reçue le 15 août à la municipalité de Jéricho par le maire Mohamed Jalayta, en compagnie d’une délégation du Consulat général de France à Jérusalem.
Le maire a présenté aux étudiants l’histoire de la ville de Jéricho et son riche patrimoine archéologique, insistant particulièrement sur la culture ancienne de cohabitation entre les différentes communautés religieuses de la ville. Il a également exposé aux étudiants les problèmes liés à l’occupation israélienne.
Enfin, il a insisté sur la volonté des Palestiniens de vivre dans un Etat reconnu et indépendant, en paix et en sécurité aux côtés d’Israël.


Dans la soirée du 19 août, les étudiants de l’UEJF ont été invités à une réception à l’Institut français – Centre Romain Gary par Olivier Plançon, Consul général de France adjoint à Jérusalem, qui leur a exposé, aux côtés de plusieurs chefs de service, les missions du Consulat général. Des échanges nourris ont suivi la présentation.
Le 20 août, la délégation de l’UEJF s’est rendue à Ramallah afin de s’entretenir avec deux personnalités palestiniennes et d’observer les réalités de la vie des habitants de Ramallah et ses alentours.
Le directeur du Club des prisonniers palestinien, Fares Qaddura, a reçu dans les locaux de l’établissement la délégation afin de leur décrire la situation des prisonniers palestiniens.
M. Qaddura a également répondu aux questions de la délégation relatives aux négociations en cours, rappelant que l’Autorité palestinienne recherche la paix et l’établissement d’un Etat indépendant vivant en paix au côté d’Israël.
La délégation de l’UEJF s’est également entretenue avec un représentant du Département des Négociations de l’OLP, Xavier Abu Eid, qui a fait le point sur les négociations israélo-palestiniennes et leurs principaux paramètres.
source :
http://www.consulfrance-jerusalem.org/Visite-de-l-UEJF-en-Israel-et-en

happywheels

8 Commentaires

  1. Rita

    21 février 2015 at 12 h 36 min

    1. Me. Goldnadel est un de mes Heros (et je ne suis meme pas Juive)

    2. J’ai raison de croire q’une majorité des profanation des cimetières Juifs et Chretiens et les croix gamés graffitiés sur des murs viennent des Antifas,

    Je crois aussi que les attaques beaucoup moins fréquentes mais beaucoup plus pleurés dans les medias sur les mosques sont, pour la plupart, fait par des musulman eux-mêmes pour confirmer leur role preferée: celle de victime.

    • ardechomerveillouspaïs

      21 février 2015 at 16 h 22 min

      Salut la LDJ, je ne suis pas de confession juive mais chrétien de culture et je suis régulièrement vos articles sur le site car depuis quelque temps, je comprends que votre communauté s’organise pour se déféndre, c’est plus que légitime au vu de l’Histoire.

      • ardechomerveillouspaïs

        21 février 2015 at 17 h 10 min

        suite : Depuis environ une année, je me bats au quotidien au boulot en me prenant la tête avec certains collègues au sujet de…dieudonné…Certains, au début, trouvaient dieudo…marrant, c’est leur droit. Cependant, je remarquais au fur et à mesure un glissement insidieux vers le discours d’extrème droite, notamment vers égalité et reconciliation, et l’autre, qui a autant de charisme qu’une endive, soral:
        certains discours sur le nombre de victimes du génocide qui est, d’aprés eux, exageré ; les juifs controlent les médias…et j’en passe.
        On avait beau leur rappeler que certains villages de chez nous, d’Ardèche, prés de la ligne de démarcation, avaient cachés des enfants juifs pendant la guerre (Le Chambon sur Lignon, ou dans la Drôme comme Dieulefit)et qu’ils n’étaient pas là pour contempler nos magnifiques paysages, mais juste pour survivre alors que leurs parents partaient en train vers l’Est et cela n’était pas pour un séjour touristique…Mais non, le virus de l’antisémitisme et de l’extrème droite attaquait petit à petit leur cortex cérébral, encore faudrait-il prouver qu’ils en ait un.
        Par contre, d’autres collègues, classés à gauche voire extrème gauche, ne sont pas toujours d’accord avec la politique d’Israël, critique parfois ce pays, mais ne sont pas fachos ni antisémite. Il est vrai qu’il est facile de critiquer quand on est loin du conflit, avec une bière à la main, en train de grignoter des zitounes!Israël à le droit, et cela est légitime, de recourir à la force pour défendre ses citoyens et son integrité territoriale…mais d’un autre côté, les palestiniens devraient avoir un territoire mais je comprends que discuter de paix avec le Hamas…(y en a qui doivent gueuler en lisant ça!!)
        Donc, pour résumé mon point de vue :
        Je pense que la grosse truie, pardon Mapine le Ren, tient ses cerbères (éléctions oblige…)et leur demande de rester discret (rappelez vous l’élu FN faisant le salut nazi avec ses potes en voiture, Gollnisch, et toute la nouvelle génération qui affiche un fascisme « light » en costard cravate : il suffit de lire certains de vos articles pour s’apercevoir que le FN n’est pas l’ami d’Israël.
        Aprés, concerant la profanation du cimetière de Sarre-Union, l’élu PS a réagi de manière dogmatique et aurait du essayer de réflechir avant de causer et de porter des accusations sans aucune preuve.
        En tout cas, sachez mes amis que je suis de tout coeur avec vous et que le combat contre le fascislamisme ne fait que commencer et que beaucoup de français, pour l’instant pantouflard (c’est un pléonasme!), sont avec vous!

        Salutations Républicaines et combattantes.

  2. josué bencanaan

    21 février 2015 at 17 h 55 min

    Les dreyfusard de jadis, sont devenus les anti-dreyfusard de maintenant; mais ce qu’il a de pire, c’est qu’ils pensent qu’ils sont du bon coté, le coté de la vertue.
    Honte a tout ces juifs qui soutiennent les terroristes palestiniens, et qui votent pour le parti socialiste.
    Ils commentent la meme erreur qu’avant le guerre, accorder la confiance au gens qu’ils ne faut pas et refuser de voir une certaine réalité, on voit ou cela a mener.
    Heureusement que nous sommes pas tous comme ces traitres, nous sommes pret et le jour de « leur » grand jour, nous les attendrons le pieds ferme ils s’en mordront les doigts d’avoir tenté « une nouvelle shoa »

  3. Catholique-de-France

    23 février 2015 at 23 h 05 min

    Bonjour,

    Info ou intox ?

    Il court le bruit sur la Toile que des (bien curieux) « antifas » figureraient parmi les profanateurs.

    Merci à la LDJ de nous éclairer !

    • liguedefensejuive

      23 février 2015 at 23 h 21 min

      Un des profanateurs est connu comme antifasciste pourtant durant la profanation ils ont hurlé Heil Hitler et Sieg Heil et fait des saluts nazis bras tendus.Les journalistes n’ont pas tiré cette affaire au clai. ces contradictions.

  4. Catholique-de-France

    24 février 2015 at 10 h 36 min

    Bonjour,

    Merci de cette précision.

    Amitiés.

  5. Guapara

    28 février 2015 at 12 h 59 min

    Les gauchistes de tout poil sont en panique, l’explosion de l’antisémitisme vient de leurs petits protégés. La machine a étouffer l’incendie est en marche.

    1/Condamner chaque acte antisémite mais en allumant la machine à excuses ou alors se taire.La formule la plus apprécié par ces anti-raciste à la carte c’est « pas d’amalgames ».

    2/Détourner le sujet et mettre l’accent sur l’extreme droite et sa dangerosité pour faire dévier le débat.

    3/ Créer une polémique et diaboliser et caricaturer toute personne qui viendrait à contredire leur politiquement correct et leur vérité.

    Avec tout ça, pas étonnant qu’il y ait des non dits, ce gouvernement aime à taper sur l’extreme droite et le FN dès qu’il le peut, bizarrement le « pas d’amalgames » marche pour certains pas pour d’autres…

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *