Le ministère de la Justice contraint de révéler le coût de la détention de Salah Abdeslam : 433.000 € / an

By  |  10 Comments


Le ministère de la Justice vient de communiquer l’ampleur des moyens financiers que déploient l’administration pénitentiaire, pour détenir et assurer la surveillance permanente du djihadiste Salah Abdeslam dans la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis.
A détenu exceptionnel, moyens financiers exceptionnels. Incarcéré et placé à l’isolement au centre pénitentiaire de Fleury-Mérogis (Essonne) depuis 2016, Salah Abdeslam, qui est accusé d’avoir pris part aux attentats du 13 novembre, fait l’objet de mesures de sécurité drastiques. Selon la réponse du ministère de la Justice à la question écrite du député Sébastien Chenu (RN), le coût de la détention du terroriste par les services pénitentiaires s’élève à 433.000 euros par an, soit environ 36.000 euros par mois.
La majeure partie de cette somme (397.000 euros) est consacrée à la rémunération des huit agents qui se relaient jour et nuit pour assurer une veille continue du détenu, sous vidéo-surveillance depuis le premier jour de son incarcération. Par ailleurs, l’administration pénitentiaire dépense 35.500 euros par an, soit 97 euros par jour, pour la nourriture, le blanchiment du linge et le chauffage de la cellule de Salah Abdeslam. Sur ce plan, pas de traitement particulier : “Ce coût est celui de n’importe quel détenu à Fleury-Mérogis”, précise la Chancellerie.
Outre ces deux postes de dépenses récurrents, qui font sans doute de Salah Abdeslam le détenu le plus cher de France, la mise en place du système de vidéo-protection (fourniture et mise en service du matériel dédié) avait coûté 16.000 euros à l’administration. Afin d’éviter toute communication téléphonique illicite, un dispositif de brouillage a également été déployé, à proximité de sa cellule principale. Pour un montant de 189.500 euros. Au total, la détention du terroriste mobilise cinq cellules de la maison d’arrêt pour hommes de Fleury-Mérogis, où sont hébergés plus de 3.200 prisonniers.
Selon les précisions du ministère de la Justice, l’une des cellules attenantes à celle qu’il occupe quotidiennement est laissée libre et équipée, en cas d’incident. Une autre cellule voisine reste vide, pour des raisons de sécurité. Le dispositif de surveillance des gardiens est abrité dans une quatrième cellule. Enfin, le détenu utilise occasionnellement une cinquième cellule, équipée d’un rameur et d’un vélo. Salah Abdeslam, unique survivant des commandos terroristes du 13 novembre sera jugé devant la Cour d’assises spéciale de Paris, à compter du 8 septembre 2021.
Source :
https://www.capital.fr/economie-politique/salah-abdeslam-limpressionnant-cout-de-sa-detention-1393285

happywheels

10 Commentaires

  1. Paul06 dit :

    Si la peine de mort n’avait pas été abolie…

  2. joseparis dit :

    Une corde aurait été moins cher et plus dissuasive. Pour Dupont Moretti cela doit être un honneur d’avoir un invité pareil dans les prisons françaises! Un exemple pour les autres détenus sans aucun doute. A vomir tout simplement. Ils doivent être contents les survivants et les familles des victimes de ces nazislamistes.

  3. niro dit :

    il a une tete de belge celui là,peut etre un nouveau belge
    pauvre france

  4. roni dit :

    il a de la famille pourquoi ne pas demander a sa famille de payer….

  5. limone dit :

    c’est donc a cause de ça que l’électricité
    va encore augmenté !

  6. benjamin dit :

    ces decideurs n ont aucune imagination ni finesse !surtout du fait que le pognon depensè n est pas le leur … ils puisent a outrance dans la caisse !il fallait selon moi confier cet individu au service action de la dgse qui dispose de tout ce qu il faut y inclus de planques secretes bien securisèès !et cela n aurait coutè pratiquement rien !!de plus des interrogatoires adequats auraient ètè menèès avec efficacitè pour en savoir plus sur les reseaux islamistes …

  7. Franccomtois dit :

    Le manque de liberté est une véritable torture,salle de sport ou pas,le probleme est le coût pour le CONtribuable qui en est de sa poche.L´idéale serait de faire bosser d´une maniere ou d´une autre pour payer le gîte et le couvert et les petits á côtés.Refus de trimer,faire regretter á la personne incarcéré d´être derriere les barreaux.Du riz,une tranche de viande(pas de 1er choix)et un yahourt et cela jusqu´á l´intêret d´une activité qui paierait son séjour.La peine de mort est bien trop rapide et l´erreur judiciaire toujours possible,donc je ne suis pas trés pour ce genre de châtiment.

  8. benjamin dit :

    oui lui filer de la viande … de porc uniquement !jambon braisè frites et cote de porc purèè ! le vendredi a l occasion de la grande !!!! prière choucroute garnie a volontè !!tu manges ou tu creves !!technique utilisèè notamment par les anglais en lutte contre les islamistes lors de l independance de l inde !!

  9. Shlomo dit :

    Scandaleux, mais tellement à l’image d’une certaine France politico-médiatique qui soutient souvent politiquement toutes les dérives antisémites et anti sionistes !… et qui tolère les manifestations BDS dans les rues parisiennes !…
    Et qui alimente idéologiquement et financièrement le soutien aux terroristes palestiniens…
    tout en condamnant bien sûr l’antisémitisme !…
    Les habitués du double langage ne peuvent que se soutenir mutuellement !…

  10. roni dit :

    je pense qu il est chouchoute jusqu a son prosces et apres son prosces il va regreter d etre ne..

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *