Le Rassemblement National demande une enquête sur l’imam Tareq Oubrou

By  |  7 Comments

Dans un communiqué envoyé à la presse, le Rassemblement national de Gironde « demande solennellement à Madame le Préfet de Région d’ordonner une enquête sur Monsieur Tareq Oubrou afin de déterminer exactement quelle a été « l’immersion » de celui-ci dans l’islamisme radical, quels sont encore ses liens avec ces réseaux, et où en est la Fédération des Musulmans de Gironde ».
L’imam bordelais, natif du Maroc, participait à l’émission « Vous avez la parole » jeudi soir sur France 2. Interrogé sur la possible interdiction en France des Frères Musulmans et des salafistes, celui-ci a botté en touche, reconnaissant cependant qu’il était membre de cette confrérie islamiste jusqu’en mai 2018, ajoutant même « j’étais à deux doigts de partir faire le djihad en Afghanistan » !
Pour Edwige Diaz, déléguée départementale du Rassemblement national, il faut « que la Grande Chancellerie de la Légion d’Honneur lui retire sa distinction honorifique » donnée par Alain Juppé en 2014 (voir notre article).
Les pouvoirs publics connaissent pourtant depuis plusieurs années la face cachée de l’imam de Bordeaux, grâce notamment à l’ouvrage d’Omar Djelli, intitulé « Frère Tareq, l’impossible vérité ».
SOURCE :
http://www.infos-bordeaux.fr/2019/actualites/le-rassemblement-national-demande-une-enquete-sur-limam-tareq-oubrou-10812


Omar Djellil révèle la face cachée de Tareq Oubrou, l’imam de Bordeaux

Intitulé « Frère Tareq, l’impossible vérité », l’ouvrage d’Omar Djellil est une véritable bombe qui révèle dans les détails l’histoire et le fonctionnement de la Fédération Musulmane de la Gironde aux mains de l’imam Tareq Oubrou.
) est actuellement responsable associatif à Marseille et par ailleurs très impliqué au sein de la communauté musulmane de la ville. Cet ancien membre de l’association de musulmans de Gironde et proche de Tareq Oubrou, révèle la face cachée de l’Uoif à Bordeaux, dont la Fédération Musulmane de la Gironde est la branche locale.
Glorification d’Hassan el-Banna (fondateur des frères musulmans), hommage répétés à Oussama Ben Laden, antisémitisme, proximité avec le FIS (Front islamique du salut) et le Hamas, haine des chrétiens, histoire de mœurs, conflits financiers, violences sexuelles, Omar Djellil révèle la face cachée des différents dirigeants musulmans à Bordeaux : Tareq Oubrou, Mahmoud Doua, Charafeddine Mouslim, Fouad Saanadi, Marwan El Bakhour et bien d’autres.
Contenant de nombreux témoignages de responsables musulmans locaux, cet ouvrage raconte comment l’imam de Bordeaux est parvenu, en cachant ses véritables convictions, à devenir l’interlocuteur privilégié des pouvoirs public. Alain Juppé, maire de Bordeaux et candidat à la primaire de la droite allant même jusqu’à lui remettre la légion d’honneur en 2014.
« Tout n’est que communication chez Tareq Oubrou, il défile pour Charlie Hebdo mais ce n’est pas ce qu’il nous disait à l’époque en affirmant que ces journalistes impies n’étaient que des blasphémateurs qui mériteraient de brûler en enfer pour y subir mille supplices. Il savait comment se jouer de nous en faisant appel à nos ressentiments les plus primaires et pour toucher nos cordes sensibles afin que nous adhérions à sa propagande. Il a joué avec nos frustrations, nos amertumes devant les injustices que nous subissions au quotidien dans nos quartiers. Aujourd’hui, il s’élève au firmament médiatique après avoir pratiqué la politique de la terre brûlée dans nos esprits durant des années. Ils ont développé énormément de « haine » chez nos jeunes dont un grand nombre ne s’en est jamais remis (…)
Tareq Oubrou et les dirigeants de l’AMG nous martelaient que les Juifs commettaient un vrai génocide contre les musulmans de Palestine et qu’il était de notre devoir de soutenir la résistance palestinienne via les martyrs du Hamas. Je suis effaré de lire qu’aujourd’hui qu’il est partisan de condamner les violences du Hamas. Il se fout de la tête du monde le père Oubrou, c’est quand même lui qui nous a poussés à détester les Juifs d’Israël et même les Juifs tout court en affirmant que les Juifs avaient tué plusieurs prophètes, qu’ils étaient un peuple maudit de Dieu et qu’ils avaient déclaré la guerre au prophète Muhammad (Paix et bénédiction sur lui). Maintenant, il courtise le CRIF après tout ce qu’il nous a dit sur cette organisation. On peut dire qu’il ne manque pas de toupet, pauvre de nous d’avoir gobé toute cette haine durant des années. Lui qui nous disait que Ben Laden libérerait la Palestine des griffes du sionisme ».
A propos des attentats du 11 septembre « Plus tard, en me rendant à la mosquée El-Houda, j’y retrouvais Charafeddine Mouslim et Mahmoud Doua. Un moment d’anthologie où les embrassades et les accolades se suivaient et se ressemblaient. Nous rassasions nos rancœurs. L’arrivée de Tareq Oubrou dans le bureau avait relancé l’atmosphère joviale du moment. On s’est littéralement étreint presque à s’étouffer. Le premier soutien inconditionnel d’Israël frappé au cœur de son arrogante puissance, que du bonheur. Une véritable communion dans la haine. Pourtant, au-delà de notre enthousiasme, Tareq Oubrou nous sensibilisait sur la nécessité de ne plus manifester publiquement notre joie ».
SOURCE :
http://www.infos-bordeaux.fr/2016/actualites/omar-djellil-revele-la-face-cachee-de-tareq-oubrou-limam-de-bordeaux-8481

happywheels

7 Commentaires

  1. Bertrand Jean-Michel Escaffre

    20 octobre 2019 at 20 h 43 min

    « Couper des têtes avait toujours été mon rêve, mais j’ai réfléchi il y a trois semaines : désormais vous pouvettes me faire confiance » – Tarête l’Oubrouille

  2. knocker

    20 octobre 2019 at 22 h 20 min

    Vous vous êtes trompés dans l’article, vous avez marqué Alain Juppé, c’est Ali Juppé

  3. Rosa SAHSAN

    21 octobre 2019 at 7 h 52 min

    Alain Juppé est dans une telle détestation des juifs qu’il adore tout ce qui est musulman. D’où son amour démesuré pour son Frère tareq.
    ROSA

    • vrcngtrx

      21 octobre 2019 at 18 h 13 min

      on le savait islamo-collabo mais j’ignorais sa judéophobie. De toute façon quel que soit leur appartenance politique ces fumiers ne seront jamais inquiétés, à moins que …

  4. vrcngtrx

    21 octobre 2019 at 13 h 04 min

    « j’étais à deux doigts de partir faire le djihad en Afghanistan »
    et qu’est-ce qui t’a fait changer d’avis connard, deux doigt de whisky ou deux doigts dans l’anus en préliminaire à un fist-fucking ?

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *