Les galéjades de Mélenchon

By  |  8 Comments

Par Gilles-William Goldnadel
Le spectacle offert par Messieurs Macron et Mélenchon se rencontrant « inopinément » sur la Canebière représente ce qui se fait de pire en politique dans la forme comme sur le fond.
Dans la forme, Il fallait voir le lider maximo des Insoumis bredouiller quelques explications gênées pour tenter de nier que quelques heures auparavant il avait traité le président de la République « de contre-humaniste » et de « grand xénophobe » pour concéder finalement « une légère exagération marseillaise ». Plus tard, le grand insoumis, sauf lorsqu’il est en face de celui qu’il vient d’insulter, expliquait sans rire « qu’il n’allait pas s’engueuler dans un bar avec le président de la République » ou encore « qu’il faut bien de temps en temps attirer l’attention des journalistes ».
Quant à M. Macron, il feignait de ne pas savoir que celui qu’il avait décidé de venir saluer venait de l’insulter copieusement.
Les deux auraient voulu montrer, dans le cadre d’un spectacle aux dialogues médiocres, que la politique est une comédie donnée par des cabotins, ils ne s’y seraient pas pris autrement.
Sur le fond, l’affaire est encore plus confondante : ainsi, lorsque l’on reproche à quelqu’un d’être xénophobe ou raciste, il ne faut plus le prendre mal. Il s’agit tout simplement de la posture antiraciste épousée bêtement et mécaniquement par la gauche radicale. Dont acte.
C’est donc dans ce cadre convenu et organisé, que le président de la République française a tenu à répondre à la question rien moins que spontanée d’un journaliste qui passait par là et qui lui demandait s’il se sentait moins l’ennemi de M. Mélenchon que de Mme Le Pen.
Sans surprise, M. Macron répondit qu’il n’avait aucun doute pour préférer le premier à la seconde.
La ficelle est énorme. Ainsi, notre président de la République entend-il, sur la Canebière et entre deux pastis, reproduire, pour les Européennes, le front antifasciste qui lui a réussi au second tour des élections présidentielles.
Il est vrai que la chose est tentante et qu’il n’est pas nécessaire d’être populaire pour la retenter. C’est même la seule chose qui lui reste dans l’adversité.
Les médias sont là pour l’assister, eux qui sont capables de ressusciter le nazisme dans les rues de Chemnitz.
Mais quant à pouvoir expliquer que la France Insoumise serait un modèle de démocratie plus fréquentable que le Rassemblement national, il faudra une force de conviction à notre président que plus beaucoup ne lui prêtent à un moment où le crédit lui manque cruellement.
Il faudrait nous expliquer qu’on puisse être fréquentable tout en applaudissant le régime le plus calamiteux et infréquentable d’Amérique du Sud.
Il faudrait nous expliquer qu’on puisse être fréquentable tout en cherchant dans la rue ce qu’on sait ne pouvoir trouver dans les urnes.
Il faudrait nous expliquer qu’on puisse être fréquentable sans renoncer à un islamo-gauchisme que le parti travailliste antisémite de Jeremy Corbyn n’a rien à lui envier.
Laissons donc M. Macron à ses fréquentations, mais décidément la France mérite mieux que ces deux Mélencron.
Source :
http://www.valeursactuelles.com/politique/les-galejades-de-melenchon-98794

happywheels

8 Commentaires

  1. Jacko lévi

    13 septembre 2018 at 8 h 34 min

    double patte et patachon….

  2. Lys

    13 septembre 2018 at 13 h 53 min

    Eh oui la France mérite mieux que ces deux mélencron mais il faut croire que nous sommes tombés tellement bas ( à tous les niveaux ) que nous avons les présidents que l’on mérite. Malheureusement 🙁
    Très bien dit Maître !

  3. Vrcngtrx

    13 septembre 2018 at 14 h 16 min

    « une force de conviction »
    perso j’ai beaucoup d’espoir surtout en observant l’efficacité des fonctionnaires pour maîtriser les troubles à l’ordre public
    http://www.bvoltaire.fr/media/2018/09/clichy-845×387.jpg
    et les élus à travailler dur malgré leurs revenus trop modestes
    https://reseaulibre.org/site/wp-content/uploads/2018/09/senateur.jpg

  4. Aaron

    13 septembre 2018 at 16 h 25 min

    de toutes ces  » injures  » , on peut se réjouir d’avoir Emmanuel Macron, comme Président , c’est le seul qui entre tous ces extrêmes ( RN et FI + LR ) , peut nous garantir la DEMOCRATIE , donc notre liberté de penser

    • Lys

      14 septembre 2018 at 5 h 13 min

      @Aaron: Primo: Je pense que Maitre Goldnadel est suffisamment intelligent pour dénoncer à juste titre les dysfonctionnements de celui qui nous fait office de président et sa clique. Si vous reprenez la peine de lire attentivement son article ( même ses articles ) vous vous apercevrez qu’il met le doigt exactement là ou ca fait mal. Et de la à mettre le LR dans le même sac que les extrêmes c’est osé mais soit, je respecte votre admiration pour le président.
      Secundo: Au lieu de critiquer ceux/celles qui le critiquent, renseignez vous un peu. Macron n’a pas été élu de gaité de coeur mais par défaut ou plus précisément pour « faire barrage à Marine » (pas mal s’en mordent les doigts car pas assez courageux pour voter blanc ou s’abstenir ). Que vous appréciez ce président c’est votre droit malgré sa politique pro arabes et de démolition des valeurs de la France mais à cause de lui et des autres aussi d’ailleurs dans une plus infime mesure notre démocratie est de plus en plus menacée et notre liberté de penser de plus en plus réduite grace à sa loi qu’il compte mettre en place contre les fake news: « comment contrôler la presse ». Sans parler de toutes ces sales affaires qui gravitent autour de lui notamment l’affaire Benalla. Alors avant de dire n’importe quoi, essayez au moins de comprendre pourquoi il est critiqué tous azimuts même à l’international, décidément se mettre Trump a dos c’est vraiment faire preuve de stupidité sans borne 🙁 Enfin, rayon stupidités et âneries il en connait un rayon donc on n’est plus à ca près quoique à force ca commence à faire beaucoup. Mais heureusement il existe des gens comme vous pour croire les beaux discours de ce président sinon il ne serait pas au même niveau de popularité que François Hollande au même moment de son quinquennat mais bien pire 🙁

      Sur ce cher Aaron, je vous souhaite ainsi qu’à vos proches une bonne année, Gmar Hatima Tova.

      Bien à vous

  5. the end

    17 septembre 2018 at 19 h 46 min

    ils sont mignons tout les deux , ils sont au théâtre des deux baudets entre idiots et crétins c est pas étonnant quel spectacle de dingues.

  6. CHAMOUX

    12 octobre 2018 at 3 h 51 min

    ALORS MELENCHON ON RETOURNE SA VESTE? QUELLE HONTE AUCUN AMOUR PROPRE IL EST VRAI VOUS N,ETES PAS JUIF EUX AU MOINS ILS ONT N,ONT…..C,EST CE QUI VOUS MANQUE…

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *