L’exil suisse pour le nazillon Alain Soral ?

By  |  2 Comments

L’essayiste d’extrême droite, condamné à plusieurs reprises pour antisémitisme, a pris un appartement à Lausanne… à proximité de la synagogue.
De notre correspondant à Génève, Ian Hamel
C’est au nom de Robert (un autre de ses prénoms) Bonnet (son patronyme de naissance) qu’Alain Soral s’est inscrit au contrôle des habitants de la ville de Lausanne. C’est également le nom inscrit sur sa boîte aux lettres dans un immeuble de Lausanne, révèle Le Matin dimanche. Un appartement loué depuis la mi-octobre, mais pas encore occupé. Détail qui ne manque pas de piquant pour cette figure française du négationnisme : l’appartement est situé non loin de la synagogue de Lausanne, à proximité de la gare. Alain Gérard Robert Bonnet dit Soral a été condamné à un an de prison ferme le 2 octobre dernier à Paris pour avoir qualifié le Panthéon de « déchetterie cacher » dans une vidéo postée en 2018 sur son site internet, après l’inhumation de Simone Veil et de son époux.

Le journal dominical souligne que le site Égalité & Réconciliation (E & R), animé par l’idéologue d’extrême droite, propose des services payants. Depuis fin 2018, les internautes peuvent payer par carte bancaire via une association basée à Genève, les Amis genevois de la tolérance. L’argent ne serait donc plus versé sur le compte de E & R en France. Un montage financier dévoilé par l’essayiste Tristan Mendès France, petit-fils de Pierre Mendès France. Peut-on déjà en tirer la conclusion qu’Alain Soral « chercherait à s’installer en Suisse », comme le titre lundi matin Le Temps de Lausanne ? La presse suisse laisse également entendre que l’auteur de Confession d’un dragueur contournerait ainsi les sanctions subies en France. En revanche, l’idéologue d’extrême droite n’a jamais été condamné en Suisse.
Âgé de 61 ans, né à Aix-les-Bains, le fondateur d’Égalité & Réconciliation est savoyard. Bénéficie-t-il comme son père de la double nationalité française et suisse ? Contacté lundi matin, Alain Soral n’a pas répondu à notre message laissé sur son site. Soral a déjà été condamné à de multiples reprises pour injure publique antisémite et provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence envers les juifs. Dans l’affaire du Panthéon, le tribunal correctionnel a suivi les réquisitions du parquet, dénonçant sa « haine obsessionnelle persistante » et « sans la moindre inhibition » envers les juifs.
La très discrète association les Amis genevois de la tolérance, « qui se consacre exclusivement au mécénat », installée au cabinet de Me Pascal Junod,

l’un des avocats d’Alain Soral, rue de la Rôtisserie à Genève, explique que « les dons et les financements participatifs sont dans certains pays très difficiles à mettre en place », car les banques et les organismes de paiement en ligne « cèdent sous la pression des pouvoirs en place ». C’est donc très logiquement que les Amis genevois de la tolérance ont établi leur siège en octobre 2018 en Suisse, « dont la tradition de neutralité et de rigueur dans le secteur bancaire n’est plus à faire », afin de recueillir dons et financements participatifs…
Source :
https://www.lepoint.fr/societe/l-exil-suisse-pour-alain-soral-04-11-2019-2345105_23.php?fbclid=IwAR3ChUXgCYTWmDEjUe–yMJOj387IeJid7YyLPvC3rx_HBNW4FnPe1wMHHU

Financement de la haine : ce très opaque montage suisse embarrasse-t-il Alain Soral ?
Par StopHateMoney | 30 mai 2019
Après plusieurs condamnations de son directeur pour provocation à la haine raciale, Egalité & Réconciliation a été proscrit de deux plateformes de dons en ligne à l’été 2018. La semaine dernière, le site d’Alain Soral a mis sur pied un montage opaque lui permettant de contourner ce désagrément. Une enquête #StopHateMoney.

Le 20 mai dernier, Pierre de Brague, rédacteur en chef d’Egalité & Réconciliation (E&R), annonçait dans une vidéo le retour des financements participatifs de la plateforme dirigée par Alain Soral. En août-septembre 2018, les comptes Paypal et Stripe d’E&R avaient été supprimés pour viol de leurs conditions générales d’utilisation qui proscrivent la diffusion de contenus encourageant la violence envers un groupe compte tenu de son appartenance raciale, religieuse, sexuelle, nationale ou autre.
Pour E&R, qui omet d’indiquer que la maison d’édition d’Alain Soral, Kontre Kulture, utilise toujours la solution de paiement PayPal, la vérité est ailleurs : ces restrictions s’inscriraient « dans une logique de répression globale » mise en oeuvre par « le Système » pour « faire taire Alain Soral, par la prison ou la mort économique ».
« Politiquement neutre » ?
Ainsi, le nouveau dispositif de dons par carte bancaire mis en place sur le site du polémiste « national-socialiste » ne se fait plus directement à l’association E&R mais à une association dénommée « Les Amis genevois de la tolérance » dont le nom de domaine (lagdlt.com) a été déposé le 24 octobre 2018, soit quelques semaines après que Soral a perdu la possibilité de financer son site via Paypal et Stripe. Cette association de droit suisse se prétend « politiquement neutre » et affirme « venir en aide à toutes associations, fondations et autres organismes dont l’objet ou les activités consistent à exercer ou à défendre la liberté d’expression, la tolérance ou le pluralisme dans les domaines culturels, philosophiques, religieux ou politiques ». Qu’en est-il réellement ?
On ne trouve que très peu d’information au sujet de cette association sur internet, si ce n’est une adresse postale et un numéro de téléphone dont il s’avère qu’ils sont en réalité ceux du cabinet d’avocat « Junod & Associés ». Un fait que ni Alain Soral ni Pierre de Brague n’ont curieusement cru devoir mentionner.
Et pour cause : le fondateur de cette étude, Me Pascal Junod, est un des avocats de Soral ainsi qu’une figure bien connue de l’extrême droite helvétique. Membre de l’Union démocratique du centre (UDC), il fut acculé à la démission de ce parti d’extrême droite « en raison de ses sympathies néofascistes » selon Michaël Prazan et Adrien Minard, auteurs d’une enquête sur le négationniste Roger Garaudy, Junod fut notamment l’avocat, avec son confrère Damien Viguier (autre avocat de Soral), du chef de fil des négationnistes français, Robert Faurisson. Il plaida également dans le passé pour Roger Garaudy. Dans les années 1980, Junod fut aussi à l’initiative de la création des cercles Thulé et Proudhon. Pascal Junod préside enfin l’Association des amis de Robert Brasillach, dont l’objet est de faire connaître l’œuvre de l’écrivain collaborationniste, beau-frère de Maurice Bardèche et rédacteur en chef du journal pro-nazi Je suis partout, et qui est domiciliée à la même case postale que son étude.
Ayant toutes les caractéristiques d’une association-écran n’ayant d’autre véritable but que de rendre plus difficile le traçage du financement d’E&R, l’association « Les Amis genevois de la tolérance » a recours, pour les paiements par carte bancaire, à une plateforme financière suisse, Payrexx. Les conditions d’utilisation de Payrexx précisent toutefois que la plateforme proscrit le financement de contenus faisant la promotion du racisme, du fascisme et de la haine.
Avec près de 4,8 millions de visites mensuelles moyennes en 2018, E&R s’impose aujourd’hui de loin comme le navire amiral de la complosphère d’extrême droite.
Source :
https://www.conspiracywatch.info/financement-de-la-haine-ce-tres-opaque-montage-suisse-embarrasse-t-il-alain-soral.html

happywheels

2 Commentaires

  1. herode

    5 novembre 2019 at 10 h 12 min

    Soral, Tariq Ramadan, l’or des nazis,la planque des fraudeurs fiscaux dont Raymond Barre …..ça reste vraiment une fosse septique ce « pays « si contestable

  2. Bertrand Jean-Michel Escaffre

    5 novembre 2019 at 23 h 08 min

    Dans « idéologue » le « idéo- » me gêne.

    Cet avocat qui déclare que la Suisse a une « tradition de neutralité et de rigueur dans le secteur bancaire [qui] n’est plus à faire » est soit un abruti plus gros que la lune, soit un manipulateur à deux balles : les banques suisses refusent de rendre l’argent de la Shoah acquis d’une manière qui ferait rendre son repas à un soldat aguerri. C’est pas de la rigueur, c’est du cynisme capital. C’est pas de la neutralité : c’est une persistance du nazisme.

    https://www.youtube.com/watch?v=Z2x3FkLw9TE

    Un peu de détente avec Rozz – retirer les épines

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *