MARINE LE PEN ET LES JUIFS DE FRANCE,

By  |  34 Comments

par Alain Chouffan

L’article d’Alain CHOUFFAN journaliste au Nouvel Observateur, hebdomadaire connu pour ses positions pro palestiniennes et proche du Parti Socialiste ,est un résumé des relations entre Marine LE PEN et la communauté juive de France. Signalons un oubli : lors de l’attaque de la synagogue de la rue de La Roquette en Juillet 2014 ,Marine LE PEN fut la seule personnalité politique à prendre la défense des juifs qui défendirent leur synagogue contre les émeutiers antisémites pro palestiniens. Evidemment cet article aurait été plus intéressant si Marine LE PEN avait été interviewé.(Jocelyne LEVY).
lire ci-après l’article d’Alain CHOUFFAN

http://www.tribunejuive.info/france/marine-le-pen-et-les-juifs-de-france-par-alain-chouffan

Selon l’Ifop, le vote juif en faveur de Marine Le Pen a beaucoup progressé (13,5 %) en 2012. Une progression due surtout à la « dédiabolisation » de son parti et à sa surprenante stratégie de séduction envers les juifs. Enquête.
Pourquoi les juifs de France qui votent Front National sont-ils si réticents à l’avouer ? Pour certains responsables du Crif, le « vote juif » en faveur du FN n’existe pas. Ou il est infime ! « Pour un juif, dire qu’il vote FN, est pratiquement intolérable quand on connaît les idées affichées par le Front National. Donc, ils n’osent pas le dire », affirme Jérôme Culioli, président du Crif des Alpes-Maritimes.
« Mais il y a des brebis galeuses partout. Nous n’avons pas eu l’occasion de rencontrer ces gens-là. Certes, je ne vois pas chacune des 30 000 personnes de notre communauté. Il doit bien exister une minorité qui ne fréquente pas nos associations. Et puis, personne ne peut connaître le vote final ! Toute la difficulté est là ! » Roger Cukierman, lui, estime que les juifs qui votent Le Pen sont « extrêmement minoritaires ». Alors que Marc Knobel, directeur des études, est catégorique : il ne connaît pas de juifs qui votent Le Pen ! Il reconnaît cependant que « c’est quelque chose qui relève du choix personnel. Les gens ne l’affichent pas. Il y a sûrement une gêne, une honte. Je l’affirme, il n’y a pas de vote spécifiquement juif pour le FN mais seulement des électeurs isolés qui expriment un mécontentement à l’instar de tout autre citoyen français qui voterait FN. »

Si le « vote juif » n’existe pas, comment interpréter ces 13,5 % des voix chez les Français de confession juive en faveur de Marine Le Pen ? Quand son père, en 2007, n’en a recueilli que 4,4 % ? Vous avez bien lu : 13,5 % !(1) Un score énorme ! « Le FN serait-il devenu le parti le plus sioniste de France ? », s’interroge avec humour un jeune homme. Or, les instituts de sondage n’étant pas autorisés à pratiquer des tris par communautés, d’où vient ce chiffre ? Le « vote juif » est très difficilement mesurable, s’étonne Jean-Yves Camus, politologue spécialiste de l’extrême droite. À aucun endroit les votes juifs ne sont suffisamment importants pour orienter la tournure d’un scrutin. On peut seulement constater que le vote juif en faveur du FN a augmenté depuis l’arrivée de Marine Le Pen. Mais aucune étude précise n’a pu en donner le niveau à l’heure actuelle. L’Ifop en accusation ?

Le directeur du département Opinion et Stratégies d’entreprise, Jérôme Fourquet, s’en défend.
« Comptabiliser les voix d’une communauté juive numériquement très faible – 1 % – est un travail au long cours. Nous avons multiplié les études sur plusieurs années pour définir « des » votes juifs, et non « un seul » vote juif. Mais il faudrait aussi définir ce qu’est un juif. Ce qui n’est pas facile. Pour nous, ont été considérés comme juifs seulement ceux qui se sont déclarés de confession juive. Sans autre critère. » Explication suffisante ? Pas tout à fait. On insiste. Avec bienveillance, Jérôme Fourquet accepte de mieux préciser la méthode employée pour justifier ce chiffre de 13,5 % : « Cette analyse a été menée à partir d’une agrégation à grande échelle d’enquêtes effectuées par l’Ifop auprès d’échantillons nationaux représentatifs sur une période de dix ans – de 2002 à 2012 – et au sein desquelles la question de l’appartenance religieuse était posée. Une fois ce cumul effectué, on dispose d’un échantillon global de pas moins de 173 000 interviewés. Ce volume, plus que conséquent, a permis d’évaluer d’une part le poids et le profil de la population se déclarant juive et d’autre part d’observer son comportement sur les dernières élections. » Nous voilà donc mieux fixés sur les difficultés à « capter » le vote juif !
Jusque dans les années 70, les juifs votaient traditionnellement à gauche. Comment alors ont-ils basculé à droite ? « Ils se sont « droitisés » au début des années 2000 », analyse Jérôme Fourquet, au moment de l’éclatement de la seconde intifada dans les territoires palestiniens. À ce moment, les actes antisémites se sont multipliés, en France, sans que la gauche ne reconnaisse officiellement la gravité de la situation ni le profil des auteurs. D’où un sentiment d’abandon pour de nombreux juifs de France. Nicolas Sarkozy, par sa politique sécuritaire et pro-israélienne, s’engouffre dans cette brèche dès 2002, et réussit à capter majoritairement ces votes juifs lors de son élection en mai 2007. Une année ou le vote FN était encore infréquentable. Les juifs de France ne sont pas amnésiques ! Ils n’oublient pas que le Front National descend de cette extrême droite que le père Le Pen n’a jamais reniée. Ni ses « Durafour crématoire »…

Tout bascule le jour où Marine Le Pen arrive à la tête du Front National, en 2011. D’un revers de main, elle chamboule l’échiquier électoral. En adoptant une stratégie de rupture totale avec son père, elle brouille les cartes. « Lui, c’est lui, moi, c’est moi. Et vous allez voir ! » Et que voit-on ? Les chambres à gaz ? Elle s’en démarque. Les camps nazis ? C’est le « summum de la barbarie ». De quoi étrangler de colère rouge le patriarche breton. Mais qu’importe ! Marine Le Pen, tel un bulldozer, écrase tout sur son passage. Les relents antisémites dont raffole « Monsieur détail » ? Elle les supprime de ses discours. Ce n’est pas suffisant.
Gilles-William Goldnadel, le premier, lui conseille d’aller plus loin : de « tuer le père ! » « Quelques mois plus tard, dit aujourd’hui cet avocat célèbre, elle fait cette fameuse déclaration au Point (2) ou elle reconnaît toutes les horreurs de la Shoah. Non seulement je ne me cache pas de cette rencontre, mais je la revendique et je m’en honore. Il n’y a que les imbéciles, les hypocrites et les nostalgiques des petits matins bruns pour ne pas le comprendre (3). Je n’ai pas besoin de préciser que je ne suis pas pour autant un soutien du Front National. » En 2009, Serge Moati la pousse dans ses ultimes retranchements. Sur ses insistantes relances, c’est dans son émission Ripostes, que Marine Le Pen parle de la Shoah comme de l’ « abomination des abominations ». « Ce fut une première, se souvient Serge Moati. Les sites du FN évoqueront alors mon harcèlement. Je lui rappelais en direct, que j’étais moi-même « un fils du point de détail » ». Point de détail auquel mon livre était dédié (4). »

La « dédiabolisation » du parti terminée, Marine Le Pen enchaîne sur son deuxième objectif : conquérir à tout prix l’électorat juif ! Rien que ça ! Profitant de l’inquiétude grandissante d’une partie de la communauté juive face à la montée de « l’antisémitisme islamique » elle lance cet incroyable slogan : « L’islamisme, voilà l’ennemi. » Elle veut apparaître aux yeux des Français, notamment juifs, comme le meilleur rempart. « Nous avons des ennemis communs : les Arabes !, ajoute-t-elle. Et les ennemis de nos ennemis sont nos amis. Incontestablement il y a un danger pour les juifs de France. Il faut les inciter à combattre ceux qui ont été lucides sur le danger de l’islamisme. Les Français juifs, leur nation, leur patrie, c’est la France » (5). Elle ira même plus loin quelques jours plus tard : « Nier que le fondamentalisme islamiste les a pris pour cible, c’est se mentir à soi-même, et c’est être dans le déni total. On refuse de le voir. »

Certains juifs ont-ils été convaincus ou sensibles à ce discours comme le confirme le sondage de l’Ifop ? Marine Le Pen fait-elle moins peur ? En tout cas, elle fait tout pour être « irréprochable » selon le mot de Roger Cukierman. Certes, le président du Crif a rectifié le tir, lors du 30e dîner du Crif, en février 2015, en précisant que « Marine Le Pen n’est pas une personne fréquentable ni irréprochable aussi longtemps qu’elle ne se désolidarisera pas des positions de son père ». Elle l’avait déjà devancé puisqu’elle n’a jamais raté une occasion pour se désolidariser de lui ! Alors, les juifs troublés par la déclaration de Roger Cukierman ? Sans doute. Deux témoignages vont dans ce sens. « Marine Le Pen n’est pas son père, estime Michel A., médecin ashkénaze, 58 ans, mordu de politique : elle n’est ni raciste ni antisémite, elle est patriote, c’est tout. Et elle a raison. Elle dit ce qu’elle pense et elle fait ce qu’elle dit, même si cela ne plaît pas à tout le monde ». Ou celui de Jean-Pierre D., 62 ans, juif d’Algérie qui ne mâche pas ses mots : « Je vote Rassemblement bleu Marine et je l’assume oui, en tant que juif. »


Cet agent commercial demeurant à Antibes est seulement tout étonné qu’on le regarde longuement avec une mine interrogative. « Qu’est-ce qu’il y a à me regarder comme ça ! Vous voulez savoir pourquoi Marine Le Pen ? Eh bien, je vais vous dire ! Elle est notre bouclier, la seule qui nous défend contre l’immigration massive. Et pas seulement nous ! Elle défend aussi l’idée française, l’économie française. Je crois que Marine Le Pen peut endiguer la montée de l’islamisme dans les banlieues. Oui, je le crois sincèrement. » Ce qui est loin d’être l’avis de Serge Moati qui met en garde tous ceux qui seraient tentés par les mots de Marine Le Pen : « Attention, prévient-il, son logiciel, ses références ne sont pas antisémites ! Elle a remplacé le mot « juif » par « arabe » ou « immigré » ! Mais c’est la même haine… Seuls les mots et les cibles changent mais les boucs émissaires sont toujours là ! »
On l’a compris. L’opposition à l’immigration et la priorité donnée à la lutte contre l’islamisme sont les thèmes qui semblent séduire certains juifs dans leur vote. « Ils pensent qu’après tout, là où l’UMP n’a pas réussi le FN pourrait y arriver, analyse Jean-Yves Camus avant de s’énerver : voter pour le FN est une erreur par rapport à leur appartenance, tant pis pour eux. Ces gens sont myopes ! »

Reste enfin une question cruciale : Marine Le Pen est-elle antisémite ? « Je ne le pense pas mais le doute subsiste, affirme Jean-Yves Camus. Marine Le Pen compte dans ses rangs des hommes comme Bruno Gollnisch qui tient des propos controversés sur les camps ou Frédéric Chatillon, ancien du GUD. » Et comment peut-elle l’être quand le grand-père de son compagnon, Louis Aliot est… juif ! Interrogé sur le fait de savoir si cette filiation pouvait masquer l’éventuel antisémitisme de Marine Le Pen, le vice-président de Front National, nous répond par texto : « En ce qui concerne ma mère, dont seul le père est juif, je ne pense pas que les questions soient liées. Marine n’est absolument pas antisémite. Point. » C’est clair ! Le père de sa mère est un juif d’Algérie, originaire de Médéa, naturalisé français par le décret Crémieux de 1870. Aujourd’hui, figure de proue du FN en Ariège, sa mère, Thérèse Aliot née Sultan, 76 ans, est retraitée de l’Éducation nationale.

Et pour ceux qui doutent encore, Marine Le Pen ne se cache pas d’avoir des amis juifs autour d’elle. Comme Michel Thooris, membre du comité central du FN, militant ultra-sioniste de 34 ans, et qui fut son conseiller politique lors de la présidentielle 2012, en charge des questions de sécurité. « Je suis juif par ma mère, dit-il, et je ne vois aucune incompatibilité avec un engagement militant au Front National. L’antisémitisme en France n’est pas le fait du Front National. L’islamisme et l’extrême gauche sont les deux courants qui diffusent le poison de l’antisémitisme. En luttant contre l’islamisation de la France, le FN protège la Nation et par conséquent la communauté nationale dont les Français juifs font partie à part entière. » Entretenant des rapports avec le pari d’extrême droite Israel Beitenou, il est à l’origine du voyage, en Israël de Louis Aliot, en décembre 2011. « Pour montrer aux Franco-Israéliens que le FN a évolué et que le parti de Marine Le Pen n’est plus de la génération de son père. »

« >

Marine Le Pen est aussi fière de sa « grande amie » Shana Aghion, une artiste franco-israélienne chez qui « elle rêve d’aller en vacances pour visiter ce beau pays ». « Marine n’est pas antisémite croyez-moi, dit cette ashkénaze blonde aux yeux bleus qui pratique également les sports de combat. On se fréquente depuis plus de dix ans. Je ne l’ai jamais entendu dire du mal des juifs. Elle est franche, honnête et d’une grande sensibilité. C’est la sœur que j’aurais aimé avoir ! » Elle reconnaît cependant qu’il est difficile de la faire venir en Israël en simple touriste. « Mais elle viendra un jour, ajoute-t-elle avec conviction. Si on lui faisait aujourd’hui une invitation officielle, elle irait. Elle a toujours tendu la main pour y aller… »

En attendant de visiter Israël, Marine Le Pen croise la route de personnalités israéliennes, à New York. Ron Prosor, ambassadeur israélien à l’ONU, en novembre 2011, et tout récemment, Ehud Barak lors de la soirée de gala du magazine Time qui a classé la présidente du Front National parmi les « 100 personnes les plus influentes du monde ». Avec le concours de son épouse qui parle français, l’ancien Premier ministre israélien a échangé quelques paroles de politesse avec Marine Le Pen. L’entrevue aurait tout de même duré une dizaine de minutes. L’extrême droite antisémite serait-elle en voie de disparition grâce à la stratégie de dédiabolisation du Front National orchestrée par Marine Le Pen ? Les 13,5 % en faveur de Marine Le Pen n’est pas un chiffre innocent. Il montre qu’un tabou – celui de voter Le Pen pour les juifs – s’est un peu lézardé. Restera-t-il encore marginal ? Rendez-vous aux élections de 2017…
Alain Chouffan

source :

http://www.tribunejuive.info/france/marine-le-pen-et-les-juifs-de-france-par-alain-chouffan

« >

happywheels

34 Commentaires

  1. Rita

    28 juillet 2015 at 14 h 35 min

    Marine LePen est le seul espoir pour les Juifs en France. Ils auront besoin plus d’elle que le renverse.

    Oui, il y a le premier ministre, mais – quand il faisait un beau speech « La France sans Juifs n’est plus la France », c’etait probablement un peu adressée a son epouse (Juive) – mais ils se croyait obligé d’appaiser tout de suite après les Musulman en leur promettant encore plus de mosque qu’il y a deja en France. Bien trop d’ailleurs a mon avis.

  2. roni

    28 juillet 2015 at 14 h 44 min

    marine lepen degage tous les antissemites de son parti (plutot ceux qui on du pouvoir)
    il y a beaucoup de juifs qui votent marine lepen j en connais.
    j ai des membres de ma famille qui sont dans son parti
    personnellement je ne voterai ps pour elle comme je ne vis pas en france je m en fou.

  3. Alice

    28 juillet 2015 at 15 h 14 min

    il y a meme un juif au crane rasé !
    qu’elle aille se faire voire avec son programme gauche extrème gauche et ses attaques contre la finance internationale !rencontre , avec Ron Prosor à l’occasion d’un repas quelque chose comme la francophonie où justement Prosor n’était pas invité, il passe la tete par la porte – la voix de le pen étant telle que l’on sait- à ce moment là elle se précipite pour se faire tirer le portrait avec l’ambassadeur. Dernièrement, elle a meme rencontrer « en secret » repris sur tous les médias, Ehoud Barack … oui oui
    F.O.

  4. josué bencanaan

    28 juillet 2015 at 15 h 22 min

    Euh, euh, mouais, mouais…..
    Me LEPEN ce n’est pas les islamistes radicaux qui persécutent notre communauté, c’est la racaille de banlieu, nord africain, et maintenant des noirs africains musulman pratiquant ou non, si c’etait vraiment le cas, suivant vos affirmations, ce serait catastrophique, renseignez vous sur toutes les agressions commises contre notre communauté.
    Vous dites qu’il y a pratiquement plus d’antisémites au FN, sur cela je veut bien vous croire, car les antisémites sont passés a gauche, PS, EELV et la racaille du NPA.
    Mme LEPEN commence a nous caresser le dos afin de recuperer quelques voix, ce que vont faire d’ailleurs tout les autres parti, hormis EELV et les nazi du NPA.

    A savoir si je vais voter FN ??, ce n’est PAS les propalestinien de l’UEJF qui vont forcer mon choix, ce sera votre garantie de nous assurer une totale sécurité, a chaque agression contre un juif a caractère raciste avérer, la prison et l’expulsion immédiate du sol Francais, la dissolution du conseil du culte musulman, la dissolution de l’UOIF et le plus important modifier la loi en ce qui concerne l’antisionisme qui doit etre condamnable au meme titre que l’antisémitisme.

    Pour la régulation de l’immigration ce n’est pas le problème le plus important pour nous et je doute que cela ce réalise, car nous sommes pas traité comme des citoyens a part entière, obligé de nous cacher pour la plupart et de ne plus porter la kipa pour beaucoup sous risque de nous faire tuer.

    J’attend 2017 c’est loin, mais une chose est certaine pas de voix pour le PS et encore moins pour les rats de EELV et l’engeance pourri du NPA;
    Voter pour vous peu etre, mais avec beaucoup de reserve et dormir que d’un oeil, je n’accorde aucune confiance au FN, mais encore moins au PS.

  5. Pierre un gaulois

    28 juillet 2015 at 15 h 39 min

    Dès les premières lignes de cet article, tout est dit :
    Marine est la seule personnalité politique qui a pris la défense des Juifs lors de l’attaque de la synagogue de la rue de la Roquette, en 2014.
    Ca laisse rêveur…

    • Alice

      28 juillet 2015 at 17 h 46 min

      un front normal qui veut faire rever : ça me rappelle quelqu’un ? ?

  6. Alice

    28 juillet 2015 at 15 h 44 min

    la ménora associé à la flamme du fn ? ?
    est-ce pour masquer ses piètres compétences en tant qu’avocate tout ce battage ?
    ou pour réaliser les limites du marketing de philippot ?
    A propos de philippot on se souvient de ses positions :
    http://www.europe-israel.org/2015/01/lechage-de-babouches-de-philippot-par-tweet-anti-israelien-je-netais-pas-mecontent-de-ne-pas-etre-derriere-les-representants-de-lultra-droite-racialiste-israelienne/

    • roni

      28 juillet 2015 at 16 h 16 min

      maarine lepen etait presidente de france mesopotamie a l epoque de sadam hussen elle etait proche de lui

      • liguedefensejuive

        28 juillet 2015 at 18 h 36 min

        Son père

        • Alice

          29 juillet 2015 at 14 h 59 min

          les chiens ne font pas des chats !

          • Alice

            31 juillet 2015 at 13 h 36 min

            elle a vécu sur la bete des années maintenant sous l’influence de philippot elle vire à gauche toutes et voudrait bien les voix des juifs et ceux des arabes ça va sans dire !

  7. CATHY

    28 juillet 2015 at 16 h 28 min

    Marine Le Pen. Non, je ne voterai pas pour son parti. C’est trop tôt, il me reste du temps jusqu’en 2017 – date fatidique avant de me prononcer. Pour ma part, je pense très sincèrement qu’à l’heure actuelle aucun parti politique ne sera capable de nous défendre si le pire devait arriver sur le sol français… Beaucoup de blablabla – pas de solution durable – pas de loi, etc…

  8. CHARLES ( COMME CHARLIE)

    28 juillet 2015 at 16 h 49 min

    Bonjour, mon opinion sur le sujet n’est pas important, mais Marine Le Pen sera certainement mieux pour les Juifs , que la gauche en général ….., il est à souligner que je ne suis plus de droite non plus , ne pas oublier que Sarkozy à mis en place le culte musulman, soit la reconnaissance de la religion islamique en France.La droite avait inauguré les mosquées y compris les mêmes qui veulent se représenter à la Présidence de 2017 !. Il reste donc Marine , hélas à vole ou à vapeur …elle n’ira pas plus dans le bon sens car elle laisse sa propre porte ouverte aux immigrés et news Français à l’identique des autres ..juste pour avoir des voix !. Tous des vendus hélas…reste moi-même, hélas je n’ai pas fortune ni l’âge de passe 5 Ans …bien que ….par contre étant pour un contrat certifié ou démission immédiate, ce serait sous un An plus un seul musulman, plus une seule mosquée avec obligation pour ceux désirant rester , s’entendant les porteurs d’identité Française , soit de se soumettre à notre religion ou l’athéisme , plus d’habillement made in arabe…..une vie à la Française ou dehors !initiation obligatoire aux us et coutumes locales et Française ( vins, saucissons etc )…la marseillaise de suffisant pas…Pas de double nationalité, interdiction de parler d’autres langues que le Français , car j’en ai assez de faire mes courses ou de manger dans une cafet au Maghreb pardon chez moi en France !. Plus possible d’immigration vu droit du sang, plus possible d’acheter la France etc et mon affection pour la finance , ce qui ne laisse aucune chance ni à la gauche , ni à la droite et là beaucoup à faire pour le FN complètement à coté de la plaque !.

  9. macab2b

    28 juillet 2015 at 21 h 51 min

    Et l’abstention des députés FN lors du vote à l’Assemblée Nationale en faveur de la Palestine.
    Je déteste les idées de J.M. Le Pen et de tous les négationnistes, néo-nazis, Pétainistes et autres ennemis.
    Mais si la droite française ne réagit pas plus efficacement face à la situation grave de l’islamisation de la France et laisse pourrir la situation davantage.
    Et si l’état d’Israël met au pas le parti de Marine Le Pen débarrassé des indésirables nommés ci-dessus, et lui propose une alliance.
    Pourquoi pas ?

  10. macab2b

    29 juillet 2015 at 5 h 42 min

    Qui sont les racistes et les antisémites en France actuellement ?
    – Certes les incurables tel que M. Le Pen.
    – Mais surtout les personnes qui débarquent en France depuis une quarantaine d’années venues du Maghreb et d’Afrique.
    Et leur racisme est anti-français.
    Mais cela ne se dit pas chez les politiques et dans la presse.

  11. capucine

    29 juillet 2015 at 13 h 30 min

    ceux qui ont diffusés la haine et l’antisémitisme sont dieudo/soral
    siné Fofana etc… et une bonne partie de jeunes idiots quenellistes qui ont les mêmes idéologies nazislamistes …
    j’espère que Marine fera le ménage dans cette fourmilière de racistes

    • Shirel

      26 décembre 2015 at 19 h 00 min

      Sincèrement le ménage se fait de lui même suite à ses prises de positions.
      Ceux d’hier ne sont pratiquement plus ceux d’aujourd’hui et je pense, bientôt, plus ceux de demain…

  12. Daniel.danielle

    29 juillet 2015 at 17 h 05 min

    Moi j aime bien Marine Lepen 😉 😉 😉
    elle au moins, connaît les ennemis de la France et des Juifs… Suivez mon regard !!!!
    Qui à part elle, peut sauver la France !!!!

    • SEFARADE ORAN

      27 février 2019 at 13 h 58 min

      Ma famille est juive séfarade d’Algérie, et de Tunisie venue en France en 1961. Même si je sais qu’à l’extrême-droite, il y a des antisémites qui ne nous aiment pas, car ils nous trouvent vulgaires etc.
      Jamais de ma vie, je n’ai été agressé par un skinhead. Mais par des afro-musulmans et des ultra-gauchistes, je ne compte même plus.
      Mes grands-parents ont votés FN dès les premières heures par rancœur par rapport à l’Algérie, et même si je n’aime pas les antisémites d’extrême-droite, j’assume.

  13. Gilles-Michel De Hann

    29 juillet 2015 at 18 h 28 min

    François Hollande invite le Président iranien en France et Roger Cukierman vous invite à une rencontre exceptionnelle avec Alain Juppé.

    Conférence-débat animée par Nathalie Saint-Cricq, Chef du service politique de France 2.

    Mardi 8 septembre 2015, de 19h30 à 21h30
    Début de la conférence à 19h45 précises
    Hôtel Intercontinental Le Grand
    2 rue Scribe, 75009 Paris

    Elle est pas belle la vie !!!

    • Alice

      29 juillet 2015 at 21 h 10 min

      de là à voter pour une cinglée et son conseiller à deux balles …..

      le Point

      Le Point.fr : Mardi 28 juillet, la cour d’appel de Versailles a donné raison à Jean-Marie Le Pen qui demandait l’annulation du congrès postal du FN visant à le destituer de son poste de président d’honneur. Que pensez-vous de ce troisième échec judiciaire de l’actuel Front national ?
      Lorrain de Saint-Affrique : L’équipe actuelle du Front national multiplie les propos désobligeants envers les élites politiques françaises et européennes. Là, ils sont confrontés à la simple gestion d’une association et réalisent trois échecs en justice. Ils font preuve de précipitation et d’un amateurisme extravagant. Le règlement intérieur est clair. Pourtant, ils n’ont pas su l’appliquer sereinement.
      Selon vous, les tensions peuvent-elles s’apaiser au sein du parti ?
      Jean-Marie Le Pen veut arrêter les frais. En début d’année, il a souffert de problèmes de santé et il est occupé à reconstruire sa maison. Le chantier du FN l’intéresse moins. Il serait tellement plus simple pour Marine Le Pen d’accepter la réalité. D’autant que le climat est épouvantable dans les fédérations. Pas seulement en région Paca, mais aussi dans le Languedoc-Roussillon, le Rhône-Alpes. Mais tant qu’il n’y a pas le feu en Picardie, elle ne semble pas s’affoler…
      Une scission au sein du FN vous semble-t-elle possible ?
      Peu probable. Le Pen père ne veut pas se lancer dans une aventure électorale. Il aurait dix ans de moins, peut-être que oui. Mais aujourd’hui, son but n’est pas de détruire le parti. Il pense certainement que le FN sans lui existe déjà et s’appelle Les Républicains. Or, pour lui, si le parti perd sa dimension radicale, sa chute est déjà programmée.
      Quelles sont les répercussions de cette affaire sur l’image de Marine Le Pen et du parti ?
      Cet acharnement à ne pas comprendre que ce parricide est une impasse risque de lui porter préjudice. Son intérêt serait de calmer le jeu et de taper sur la tête de Philippot, qui en a trop fait. Les gens en ont assez. Aujourd’hui, tout sort. Jusque dans les plus petites sections du FN, il y a des querelles. Si ça continue, ça va sortir des régions impactées et se répandre. En outre, les universités d’été à Marseille approchent. Si elle décide d’y organiser quoi que ce soit, comme un congrès, Jean-Marie Le Pen pourra toujours détruire l’effet voulu par une simple déclaration aux journalistes.
      Justement, la position de Florian Philippot au sein du parti est-elle réellement stable ?
      Florian Philippot est sur un siège éjectable et peut s’effondrer à tout moment. Il prend un gros risque en multipliant les interventions télévisées. Il s’associe à une histoire tellement en décalage avec l’histoire du parti que je ne vois pas comment ça peut lui porter chance. Il n’a pas fondé le FN et ne fait partie ni de son histoire ni de sa filiation. Sa position ne tient qu’à Marine le Pen. Mais elle pourrait très bien le faire tomber du jour au lendemain.

      • Shirel

        26 décembre 2015 at 18 h 58 min

        Alice franchement, tu accordes du crédit aux journalistes du point ???!!!
        Ceux là même qui ont vu en Sarkosy un sauveur…?
        Ce même sauveur qui préfère un match de foot aux élections…?
        Euh……

  14. Gilles-Michel De Hann

    29 juillet 2015 at 21 h 34 min

    * Les adhérents FN ne veulent plus de «président d’honneur»

    94% des adhérents du Front National approuvent les nouveaux statuts et la fin de la présidence d’honneur.

    http://www.tdg.ch/monde/europe/adherents-fn-veulent-president-honneur/story/25830720

    • Alice

      30 juillet 2015 at 7 h 51 min

      qu’elle crée alors son propre parti et qu’elle arrete de nous faire chier . aujourd’hui je regarde en zappant les infos , sur el jazeera en arabe tout un dossier sur les « différents » juridiques de la famille « LE PAN » , sans tout comprendre , meme chez el jazeera ils rigolent !
      et avec ça ils veulent régler les problèmes de la France , des clowns oui !

      • Alice

        31 juillet 2015 at 13 h 38 min

        elle l’a sa stature internationale , étant donné que je ne comprenais pas tout sur el jazeera , ils rigolaient pas mal surement ils apprécient l’humour arc en ciel de la nouvelle le pen !

  15. Gilles-Michel De Hann

    30 juillet 2015 at 8 h 47 min

    Des clowns effectivement comme dans toutes les familles politiques. Je crois que l’erreur eût été de censurer le FN : le fait de le médiatiser comme les autres nous montre qu’il n’y a pas de  » sauveur  » pour la France et à fortiori pour les juifs de France.

    Personnellement, je n’ai aucune carte et je ne vote pas. Je crois que la solution est ailleurs …

    • ardechomerveillouspaïs

      30 juillet 2015 at 11 h 39 min

      Salut Gilles-Michel, entièrement d’accord avec toi : les le pen sont les rainier-grimaldi de la vie politocarde française…
      moi aussi, je ne vote plus…j’attends…le jour où les citoyens prendront eux-mêmes leurs destin en main…
      Sinon, je pense qu’il y aura une scission entre les « ultras » du FN et la tendance « moderée » et dans les deux cas, je ne pense pas que votre communauté en tirera des bénéfices.

  16. Alice

    31 juillet 2015 at 16 h 32 min

    et les cocos alors ?
    LE SCAN POLITIQUE – Eric Rachermoz, cadre FN de la Somme, était présent à l’hommage rendu par L’Humanité à Jean Jaurès ce 31 juillet. L’occasion pour les frontistes de revendiquer la mémoire du grand pacifiste.

    Jean Jaurès, nouvelle figure de référence au Front national? Si le fondateur de L’Humanité risque de se retourner dans sa tombe, l’opération de récupération n’est pas nouvelle. Ce vendredi 31 juillet est célébré modestement, 101 ans après le décès de Jaurès. Le petit rassemblement annuel organisé par L’Humanité devant le café du croissant où fut assassiné le tribun socialiste s’est vu approché par quelques frontistes qui s’en sont vantés sur les réseaux sociaux. Éric Richermoz, cadre frontiste de la Somme et jeune pousse de «la génération Philippot» au FN, s’est d’ailleurs amusé à poster un selfie un brin provocateur et à commenter les célébrations, selon lui, «affligeantes» des «rouges».
    Après un premier tweet montrant le patron de L’Huma, Patrick le Hyaric, prononçant un discours devant la plaque commémorative, Eric Richermoz s’offre un petit selfie assorti du commentaire: «Patriotes du Front National, sommes présents à l’hommage à Jaurès par les camarades de L’Huma. Mémoire». En fond on distingue une bannière du Front de gauche, pas sûr que les personnes présentes se sentent une franche camaraderie avec «les patriotes du FN». «Discrète Marseillaise, bruyante Internationale lors de l’hommage à Jaurès. Les rouges ont fait leur choix!», commente encore le jeune homme. Avant de s’indigner des thèmes évoqués à la tribune: «Hommage à Jaurès: ça part dans la défense des ‘courageux’ migrants. Affligeant».

    Contacté par le Scan, le chef de file du FN parisien Wallerand de Saint-Just semble ne pas avoir été mis au courant de la présence d’une représentation frontiste à l’hommage de L’Humanité. Mais ne s’en montre pas choqué pour autant: «Jaurès a eu cette phrase d’une force exceptionnelle: «Que reste-t-il au pauvre quand il a tout perdu? La patrie». On voit là que la mémoire de Jaurès appartient beaucoup plus au FN qu’à la fausse gauche qui a trahi tous ses idéaux», fait valoir le trésorier du FN. Signe que cette jaurèsophilie frontiste est encore assez nouvelle, cette citation à l’origine controversée circule sur internet sous une autre forme: «À celui qui n’a plus rien la patrie est son seul bien». Une phrase érigée en slogan et placardée sur des affiches du FN en 2009, au grand dam des historiens. «Jaurès aurait voté Front national», proclamait l’affiche.
    Cette récupération de la mémoire de Jaurès s’intègre dans une stratégie d’ouverture aux catégories ouvrières, déployées par Marine Le Pen depuis plusieurs années. Lors du congrès de Tours en janvier 2011, qui a vu Marine Le Pen prendre la suite de son père, la dirigeante du Front national (FN) n’a pas manqué de délivrer un couplet jaurésien: «’À celui qui n’a plus rien, la patrie est son seul bien’, disait Jaurès en son temps, lui aussi trahi par la gauche du FMI». D’autres cadres, tels Steeve Briois ont choisi, eux, des citations avérées du défunt député du Tarn. «Il ne faut avoir aucun regret pour le passé, aucun remords pour le présent, et une confiance inébranlable pour l’avenir» pouvait-on lire sur sa carte de vœux 2014.

  17. Alice

    31 juillet 2015 at 17 h 07 min

    sacré Jean Marie elle ne lui arrivera jamais à la cheville
    « Il faut reconnaître que Sarkozy est un orateur formidable, il captive son auditoire et a le talent de susciter la satire… Il a compris une chose: qu’on parle de lui en bien ou en mal, l’essentiel c’est qu’on parle de lui!»

    • Shirel

      26 décembre 2015 at 18 h 52 min

      Ouais bof, ça lui a quand même valu de ne pas être réélu et de laisser la place à des pro-islamistes donc…

  18. Ced

    1 août 2015 at 20 h 33 min

    Non seulement de plus en plus de juifs votent FN, mais de plus en plus de juifs s’engagent au FN.

    • liguedefensejuive

      2 août 2015 at 14 h 56 min

      N’est-il pas temps que le Front National se débarasse de son  » prestataire de service » néo nazi Frédéric Chatillon ?

      • Alice

        8 août 2015 at 12 h 27 min

        si le front voulait faire peau neuve il créerait son propre parti, le problème c’est que l’équipe du moment a peut de perdre les quelques 30% toujours fidèles à jean marie, donc connement MLP et Philippot s’accrochent . Encore une chose pour les naifs, avez vous regardé comment on recrute chez FN , le candidat à la mairie du 3è a « fait » THE VOICE , comme je le signale en haut , un fn se joint à l’HUMANITE rouge pour ratisser les mécontents communistes . Purée un vrai réality show

  19. Alice

    10 août 2015 at 12 h 45 min

    toujours silence radio du coté FN , ne pas prendre de « risque » n’est-ce pas !

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *