Melun. Inscriptions antisémites sur la synagogue : l’affaire classée sans suite

By  |  12 Comments

En réponse à des inscriptions antisémites découverts à Melun,, deux plaintes avaient été déposées. Cinq mois plus tard, elle sont classées sans suite.
Le 2 novembre 2018, les Melunais découvraient avec effroi les inscriptions antisémites taguées sur le centre social Lavoisier dans le quartier des Mézereaux à Melun ainsi qu’une croix gammée sur l’église Saint-Aspais en centre-ville.
La mairie mais aussi Charles Goldstein, le président du conseil des communautés juives de Seine-et-Marne et délégué seine-et-marnais du Crif (Conseil représentatif des institutions juives de France) avaient porté plainte.
Le classement sans suite de l’enquête par la brigade de sûreté urbaine de Melun est une décision « invraisemblable », selon Charles Goldstein qui se dit « en colère ».
« C’est difficile pour la communauté juive de Melun, elle a vécu ces derniers épisodes avec beaucoup de douleur », ajoute-il.
Ces actes antisémites commis à Melun ne sont pas isolés et s’inscrivent dans un contexte de forte augmentation en France. Selon le gouvernement, les actes antisémites ont augmenté de 74% en 2018.
Face à la recrudescence de ces actes anti-juifs, Emmanuel Macron a promis, lors du diner annuel du Crif « des actes » et « des lois ».
Parmi ses annonces ce soir-là figuraient l’adoption d’une nouvelle définition de l’antisémitisme, une proposition de loi pour lutter contre la haine sur internet et un audit sur des établissements scolaires touchés par la « déscolarisation » des enfants de confession juive.
C’est ce dernier point qui inquiète le plus Charles Goldstein qui décrit « des communautés juives seine-et-marnaises de plus en plus petites ».
Selon lui, en plus de l’Alya dite traditionnelle (l’acte d’immigration en Terre d’Israël par une personne juive) se développe en parallèle « une Alya nationale » qu’il décrit comme « le déménagement à l’intérieur du territoire français de familles juives vers des villes ou des quartiers où elles se sentent plus en sécurité ».
Pour inverser cette tendance, le président du conseil des communautés juives de Seine-et-Marne considère l’éducation comme le meilleur levier. « La solution passe par une meilleure éducation des plus jeunes. L’éducation civique et morale des élèves doit être intensifiée », préconise-t-il.
Par ailleurs, le projet de loi « pour une école de la confiance » porté par le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a été adopté par l’Assemblée nationale le 19 février dernier. Parmi les mesures qu’il contient figure notamment la présence de drapeaux français et européens dans les classes ainsi que l’apprentissage par les élèves de La Marseillaise.
Enfin, prochainement sera organisée en France la Semaine d’éducation et d’actions contre le racisme et l’antisémitisme. Du 18 au 24 mars 2019, les établissements scolaires se mobiliseront et valoriseront les projets éducatifs menés en faveur de la défense et de promotion des valeurs d’égalité et de respect.
Thibaut FAUSSABRY
SOURCE :
https://actu.fr/ile-de-france/melun_77288/melun-inscriptions-antisemites-sur-synagogue-laffaire-classee-sans-suite_21836279.html

happywheels

12 Commentaires

  1. AT

    4 mars 2019 at 15 h 59 min

    Suis écœuré par ce classement sans suite !
    Le fonctionnaire retraité récemment jugé pour tags antisémites est ressorti avec 3 petits mois de sursis !
    Aujourd’hui tags sur une école du quartier des 15 à Strasbourg et à Mommenhein après l’injure à la stèle de l’ancienne synagogue de Strasbourg détruite par les nazis .
    En tant que Français et catho , j’ai honte ! Solidarité avec mes amis juifs

  2. Françoise SAADOUN

    4 mars 2019 at 16 h 05 min

    classé sans suite, ou ils s »en foutent, ou ils savent d’où cela provient et ne préfèrent pas ébruiter-

    • AmiedeSion

      4 mars 2019 at 18 h 45 min

      Je penche pour cette seconde hypothèse…

  3. Paul06

    4 mars 2019 at 16 h 29 min

    Une justice bien complaisante…

  4. In Memoriam

    4 mars 2019 at 16 h 39 min

    LDJ, il est sûr qu’actuellement vous avez du taf pour dénoncer les actes antisémites !
    Mais au-delà de ces dénonciations ne vous est-il pas possible d’avoir une action légale de défense comme par le passé qui justifierait votre sigle ?

  5. vrcngtrx

    4 mars 2019 at 16 h 42 min

    « affaire classée sans suite »
    bin voyons …

  6. Franck

    4 mars 2019 at 17 h 11 min

    Avez-vous bien compris qu’il faut voter LREM au prochaine élection ?

  7. capucine

    4 mars 2019 at 17 h 19 min

    c’est aussi de l’antisémitisme si cette affaire est classé sans suite par les juges pour des tags antisémites sur la synagogue !

  8. stop ou encore

    4 mars 2019 at 17 h 20 min

    dans un pays arabe comme l Alfrance ……c est sur cela va continuer malheureusement , je me déplace de temps en temps en voiture il n est pas rare de voir ce type d insultes ici et la.

  9. niro

    4 mars 2019 at 18 h 44 min

    OH macron ,le repas du crif etait delicieux
    une fois le blablatage ,les juges restent soumis.
    il faut etre aveugle pour ne pas donner suite
    voter pour macron ,disaient la majorité des juifs ,et bien maintenant ils en prennent plein la gueule.

  10. Rosa SAHSAN

    5 mars 2019 at 8 h 45 min

    Donc aux européennes voter LREM s’abstenir. Affaire classée sans suite certainement pour ne pas stigmatiser ces pauvres chance pour la France. Pourquoi nous n’avons pas l’identité de ces pauvres cons.
    ROSA

  11. Serge

    6 mars 2019 at 7 h 33 min

    L’alya nationale ne sert à rien ! Il est grand temps d’aller renforcer Eretz Israël car les tribulations arrivent….

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *