Meurtre de Mireille Knoll: les suspects se renvoient la responsabilité lors d’une confrontation

By  |  3 Comments

Par Mélanie Bertrand et Benjamin Rieth

Les deux suspects du meurtre de Mireille Knoll, retrouvée morte le 23 mars 2018 dans son appartement, ont rejeté le mobile antisémite.
Plus d’un an après le meurtre de Mireille Knoll, une confrontation a eu lieu entre les deux suspects toute la journée ce vendredi. Yacine Mihoub, le fils d’une voisine, âgé aujourd’hui de 29 ans, et Alex Carrimbacus, un marginal de 22 ans ayant des antécédents psychiatriques, sont tous les deux restés sur leur position en se renvoyant la responsabilité de la mort de l’octogénaire, nous a confié une source proche de l’enquête.
Cette femme juive de 85 ans atteinte de Parkinson avait été retrouvée lardée de 11 coups de couteau et partiellement carbonisée dans son appartement d’une HLM de l’Est parisien le 23 mars 2018.
Mireille Knoll a été « assassinée parce qu’elle était juive », avait alors affirmé le président Emmanuel Macron. Un mobile antisémite rejeté en bloc par les deux suspects lors de la confrontation. Selon Alex Carrimbacus, il y a bien eu des « discussion sur les juifs » le jour de la mort de l’octogénaire mais « ce n’était pas un sujet de discorde », a-t-il déclaré.
Les deux suspects sont mis en examen pour « homicide volontaire » et « vol », avec la circonstance aggravante de l’antisémitisme que le parquet avait immédiatement retenue en s’appuyant sur les premières déclarations du plus jeune.
Alex Carrimbacus avait d’abord affirmé que son comparse « avait reproché aux juifs d’avoir les moyens financiers et une bonne situation » lors d’une conversation avec la victime. Mais quelques jours plus tard, il était revenu sur ses déclarations, tout en accusant à nouveau Yacine Mihoub d’avoir égorgé la vieille dame aux cris d »Allah Akbar ».
« Tout ce que dit Carrimbacus est faux », avait balayé ce dernier devant les juges d’instruction. Il soutenait avoir invité ce marginal pour boire un verre chez sa voisine et l’accusait d’en avoir profité pour voler ses biens, avant que cela ne dégénère, sur fond d’ivresse.
Pour tenter d’éclairer les circonstances de ce meurtre, une reconstitution doit être organisée le 16 mai prochain.
Par Mélanie Bertrand et Benjamin Rieth
Source :
https://www.bfmtv.com/police-justice/meurtre-de-mireille-knoll-les-2-suspects-se-renvoient-la-responsabilite-lors-d-une-confrontation-1689612.html

happywheels

3 Commentaires

  1. Karol

    11 mai 2019 at 17 h 04 min

    Comme de bien entendu on aura affaire non pas à des assassins islamistes mais à des déséquilibrés.
    Bien entendu ce sont des déséquilibrés. Mais assassins quand même.
    Mais un automobiliste assassin soul ou drogué serait-il relaxé parce que alcoolique ou drogué. Non, car ce sont des circonstances aggravantes.
    Pour l’islamiste, c’est le contraire.
    Alors 2 poids, 2 mesures !!!!
    Bien entendu. Moi j’appelle ça de l’antisémitisme. Ils sont déséquilibrés depuis tellement longtemps.
    Karol

  2. Paul06

    11 mai 2019 at 21 h 25 min

    La justice avance lentement, très lentement. Surtout quand il s’agit de crimes antisémites

    • Franccomtois

      12 mai 2019 at 16 h 06 min

      La justice avance lentement, très lentement. Surtout quand il s’agit de crimes antisémites.Je rajoute que si nous sommes des citoyens ordinaire ou des petites gens comme certains connards aiment á nous appeler c´est pas mieux.

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *