MONTRÉAL – Menaces antisémites et graffitis nazis dans Notre-Dame-de-Grâce

By  |  1 Comment

– «On va vous tuer.» Cette note, accompagnée d’une balle de fusil, a été laissée lundi soir dans le pare-brise de quatre voitures appartenant à des résidents de la communauté juive habitant dans le quartier Notre-Dame-de-Grâce, à Montréal. Il y avait également des graffitis nazis sur leurs véhicules.
C’est à la suite d’une alarme de feu dans un bâtiment résidentiel situé à l’angle du chemin de la Côte-Saint-Luc et de l’avenue de Hampton, que le vandalisme a été constaté.

Tous les résidents de l’endroit s’étaient rassemblés dans le lobby, mais aucun incendie ne faisait rage.
«Ma voisine a fait le tour des étages et elle est allée voir dans le garage intérieur, a raconté Lauren Kovac-Smajovitz. Elle est ensuite venue nous chercher pour qu’on aille voir ça…»
Dans le garage, quatre véhicules ont été marqués par de grosses croix gammées rouges, visiblement à l’aide de peinture en aérosol. Le pare-brise de l’une des voitures a été fracassé à l’aide d’une hache, qui reposait encore au sol.
Des enveloppes frappées d’un symbole nazi sur le devant se trouvaient également sous les essuie-glaces des véhicules endommagés.
«Les policiers n’ont pas voulu nous dire ce qui était écrit, mais on a su plus tard le message qui nous était destiné, a expliqué Mme Kovac-Smajovitz. Il y avait également une balle de fusil dans l’enveloppe.»
Lauren Kovac-Smajovitz était encore dans tous ses états mardi matin. Elle n’arrive pas à comprendre les motivations de l’auteur de ce crime haineux.
«Toute ma vie, je me suis sentie en sécurité à Montréal, a-t-elle assuré. Je ne peux pas croire que ça puisse se produire dans mon immeuble. C’est bien certain que j’ai peur…»
Du côté de la police, on affirme qu’une enquête est en cours pour trouver le ou les coupables. Les techniciens en identité judiciaire se sont d’ailleurs rendus sur les lieux du crime, tard lundi soir, pour tenter d’y relever des indices et des éléments de preuve.
Plusieurs photos ont été prises par les forces de l’ordre.
L’affaire est prise très au sérieux, ont assuré les autorités policières.
Mardi matin, aucun suspect n’avait encore été appréhendé dans ce dossier.

lire l’article du JOURNAL DE MONTREAL en cliquant sur le lien ci-après

http://www.journaldemontreal.com/2015/02/24/menaces-antisemites-et-graffitis-nazis-contre-dans-notre-dame-de-grace

happywheels

1 Comment

  1. MOULLET

    27 février 2015 at 10 h 26 min

    La racaille antisémite est donc partout !

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *