Mort de Lee Zeitouni : les fuyards entendus pour escroquerie

By  |  6 Comments

Eric Robic et Claude Khayat, les deux Français qui seront jugés à partir du 27 novembre à Paris, pour avoir mortellement fauché l’Israélienne Lee Zeitouni il y a trois ans, ont été placés en garde à vue dans une autre affaire, d’«escroquerie en bande organisée» et «blanchiment».
Et une affaire de plus. «Le Parisien» a révélé mercredi qu’Eric Robic et Claude Khayat, les deux Français impliqués dans la mort de Lee Zeitouni en 2011 à Tel-Aviv, ont été placés en garde à vue lundi matin à Nanterre pour «escroquerie en bande organisée» et «blanchiment» instruite à Bobigny (Seine-Saint-Denis). L’avocate d’Eric Robic, Me Françoise Cotta, a confirmé à Paris Match la garde à vue de son client. Elle a toutefois refusé de nous en dire plus sur ce dossier. D’après «Le Figaro», ils sont soupçonnés d’être «à la tête d’un réseau permettant des escroqueries via la vente de voiture au leasing». «L’argent généré par ce trafic transitait notamment par la Pologne et la Chine, avant d’être récupéré en Israël», précise le quotidien.

En avril dernier, Éric Robic avait déjà été condamné par le tribunal correctionnel de Paris, dans une affaire d’escroquerie en bande organisée en France. Dans le détail, il était poursuivi pour avoir usurpé l’identité d’une société et commandé en son nom en 2009 auprès d’autres sociétés des centaines de kilos de crevettes et de gambas, ainsi que des chaudières, pour un montant de plus de 35.000 euros. Eric Robic a par ailleurs a été incarcéré du 13 au 20 février pour ne pas s’être acquitté des échéances de règlement de sa caution. Les deux suspects seront jugés le 27 novembre devant le tribunal correctionnel du Tribunal de grande instance de Paris, pour avoir fauché l’Israélienne de 25 ans.
Le 16 septembre 2011, alors que Claude Khayat, 32 ans, et Eric Robic, 38 ans, rentrent de boite de nuit, ils percutent très violemment une passante qui traversait sur un passage pour piétons. La jeune femme, professeur de gymnastique, est tuée sur le coup. Pris de panique, les deux pères de famille prennent la fuite. Ils embarquent dans le premier avion pour Paris. Depuis la France, les deux hommes reconnaissent leur responsabilité –Claude Khayat se présente d’abord comme le chauffeur du véhicule, avant qu’Eric Robic rétablisse la vérité. Un retournement de veste qui a suscité de nombreuses interrogations et rumeurs dans les médias israéliens, mais que Me Cotta rejette : «Claude Khayat a fait ce qu’il a voulu, il a fait ça de son propre chef et il en répondra le moment venu». Selon elle, il ne s’agit en aucun cas d’un «revirement» de la part de son client, puisqu’il ne s’est pour sa part «pas exprimé avant sa mise en examen». «Il a toujours dit qu’il assumerait ses responsabilités», avait insisté, dans nos colonnes, l’avocate à l’époque.

Quoiqu’il en soit, les Français ont toujours refusé de se rendre pour être jugés en Israël, où, plaident-il, leur procès est déjà fait, et où ils craindraient pour leur vie. Et la France n’extrade pas ses ressortissants. C’est pourquoi, en désespoir de cause, que les parents de Lee Zeitouni ont fini par porter plainte à Paris. Une information judiciaire pour homicide involontaire aggravé a été ouverte le 11 juillet 2012. Les deux suspects ont été mis en examen en septembre 2013. Le conducteur sera jugé pour homicide involontaire aggravé et non-assistance à personne en péril, tandis que le passager comparaîtra uniquement pour non-assistance à personne en péril.
lire l’article de PARIS MATCH en cliquant sur le lien ci-après

http://www.parismatch.com/Actu/Societe/Eric-Robic-et-Claude-Khayat-en-garde-a-vue-dans-une-autre-affaire-635052

happywheels

6 Commentaires

  1. claude

    17 octobre 2014 at 10 h 05 min

    Connaissant la justice française ils vont s’en tiré a bon compte…

  2. jacqueline

    17 octobre 2014 at 13 h 23 min

    la France n’extrade pas ses ressortissants , alors pourquoi le tueur
    du musée juif de Bruxelles Nemmouche a t ‘il été extradé en Belgique ?
    et pourquoi ne pas extradé en Israël Claude Khayat, , et Eric Robic impliqué dans la mort de Lee Zeitouni ?

    • claude

      17 octobre 2014 at 18 h 32 min

      Le cas Nemouche est different puisqu’il faisait l’objet d’un mandat d’arret européen et qu’il y a des accords au niveau de l’Europe. En revanche elle n’expulse pas ses citoyens hors des pays Européen, elle n’expulse pas non plus un citoyen étranger coupable de crime (Mais la france peux jugé cette meme personne) si le pays en question pratique la peine de mort.

  3. Mordechai

    17 octobre 2014 at 14 h 56 min

    L’éducation de Mai 68 a fait des dégats jusque chez nous.
    Si ces deux personnes avaient été éduquées dans une école juive,
    elles n’auraient pas tué Lee Zeitouni.
    Maintenant, il faut les extrader vers Israel.

    • tovsayan

      18 octobre 2014 at 13 h 22 min

      Délirant
      L’éducation mai 1918,bien patriarcale et psychorigide avec maman au fourneau et papa au bureau ,portait en elle les germes des petainistes et marechalistes de 1938 et tous ces horribles branquignoles mysogines,psychorigides,liberticides,homophobes,racistes
      Tant qu’a faire je préfère voir les chars de la gayPride sous la porte de brandebourg que les nazis défiler au pas de l’oie sous la même porte
      Je préfère les jeunes dans la rue défier le patriarche longiligne que certains ont déifier lui qui parlait des juifs comme un peuple dominateur et sur de lui…
      Sous le pavé,la plage !!!!!!

      • Mordechai.A

        18 octobre 2014 at 21 h 40 min

        Désolé, mais dans une école juive on ne connait pas l’idélogie de Mai 68 et c’est très bien comme ça..

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *